Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Israël a besoin d'une politique de sécurité claire et non d'une confrontation

24 Novembre 2018 , Rédigé par mordeh'ai

 Le Hamas a réussi à convaincre la droite qu'il avait gagné la dernière série de combats à Gaza, ce qui a conduit Netanyahu et Bennett à déclarer qu'un nouveau chapitre avait commencé. Mais qu'est-ce qui a vraiment changé? Rien. Israël a besoin d'un changement, c'est exactement ce qui manque au gouvernement actuel.

 

Par Ben-Dror Yemini 

https://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-5410684,00.html
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien
 
 
La propagande du Hamas a réussi. Des discours enflammés, des bonbons distribués dans les rues et la droite est convaincue que le Hamas a gagné.

 

Tel était le message dans le discours prononcé dimanche par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et lors de la conférence de presse du ministre de l'Éducation, Naftali Bennett, lundi . Il est important de noter que les deux ont parlé du début d’un nouveau chapitre. Pendant une minute, on aurait pu penser que le faible gouvernement avait été dissous et qu'un nouveau gouvernement avait été formé à sa place
 

 Ils ont dit que tout allait changer. Excusez-moi ! Le Premier ministre et le ministre de l'Éducation sont tous deux membres du Cabinet de sécurité. Ils sont les décideurs. Ce sont ceux qui ont décidé que la retenue était préférable à une autre confrontation, qui ne contribuerait en rien. Netanyahu a été jusqu'à faire l'éloge de la politique de retenue

 

Alors qu'est-ce qui a changé? Rien. Mais l' ancien ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a démissionné et Bennett a proféré ses menaces. Et tout à coup, tout est différent? Netanyahu sait-il soudainement de nouvelles choses qu'il ne connaissait pas il y a une semaine? Y a-t-il soudainement un tel écart entre ses discours? Ce ne sont pas des questions rhétoriques. Ces questions suscitent la peur en chacun de nous.

 

La main gagnante de Netanyahu était qu'il était majestueux et non politique en ce qui concerne la sécurité et les questions militaires. Mais en un coup de coeur, il abandonna la majesté pour la politique.

 

 
Les Israéliens vivant dans des communautés le long de la frontière avec Gaza souffrent depuis des mois. Netanyahu n'a pas réussi à trouver une solution.  Son échec n’est ni dû à une approche douce ni dure, ni à l’avocat général, comme l’a déclaré Bennett lundi, provoquant même la colère de Lieberman.  Netanyahu n'a pas réussi à trouver une solution car Israël n'a pas de politique.  Israël ne fait que prendre des mesures de représailles et non d'initier. Et non, ce n'est pas un désaccord entre la gauche et la droite.

 

 

Le désaccord réside entre ceux qui pensent qu'une politique claire est nécessaire, qui comprend la formation d'une coalition internationale et arabe qui tracera un plan pour améliorer la situation des résidents de Gaza en échange de la démilitarisation, et ceux qui choisissent de ne rien faire - gouvernement actuel fait.
 

 

Depuis que Netanyahu et Bennett agitent le navire, il est difficile de savoir à qui ils attribuent la faute. C'est bien de Bennett de ne pas démissionner.  Cependant, de quelle nouvelle et surprenante politique de sécurité parle-t-il? Le ministre de l'Éducation a-t-il l'intention de renvoyer l'avocat général en chef des forces armées? Le chef d'état-major de l'armée? A-t-il l'intention d'entraîner Netanyahu et Israël dans une aventure de feu et de soufre, qui se terminera exactement comme les deux dernières opérations à Gaza?

 

 

Un changement est nécessaire. Mais le changement ne signifie pas la confrontation. Car jusqu'ici, Israël est passé d'une confrontation à une autre et rien n'a changé.

 

 

Changer signifie politique. Et il semble que la politique soit exactement ce qui manque dans le nouveau gouvernement, qui est en réalité l'ancien

 

Jusqu'à présent, il était clair, malgré les calomnies, que le Premier ministre avait évité les affrontements militaires en raison d'intérêts politiques. Quelque chose a changé? Prions que non. Mais un cri a admis que si, D.ieu ne le permet pas, une confrontation devait éclater, Netanyahu et Bennett ont réussi à créer une question sur les chances de victoire d’Israël.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :