Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Vous n'êtes pas pro-israélien si vous financez l'assassinat d'Israéliens.

10 Octobre 2018 , Rédigé par mordeh'ai

LE MEURTRE QUE VOUS APPORTE LA SOLUTION DES DEUX ÉTATS

 
https://www.frontpagemag.com/fpm/271559/murder-brought-you-two-state-solution-daniel-greenfield
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien 
 
"Puisse Allah envoyer le message que je souhaite ardemment", a écrit Ashraf Walid Suleiman sur sa page Facebook.
 
Il a ensuite assassiné deux Israéliens, en liant les mains de Kim Levengrond Yehezkel, une réceptionniste diplômée en droit et mère d'un bébé de 16 mois, et de Ziv Hajbi, père de jumeaux, avant de leur tirer dessus à bout portant.
 
Une femme de 58 ans a été blessée par balle au ventre après avoir percuté le terroriste islamiste alors qu'il était occupé à faire le travail d'Allah.
 
Tel était le message d’Allah qu’Achraf, le Hamas et l’Autorité palestinienne recherchaient.
 
"Le peuple palestinien loue partout l'opération héroïque", a écrit le Hamas, se réjouissant de l'héroïsme consistant à ligoter une réceptionniste de 28 ans avant de la tuer. L'Autorité palestinienne paiera un salaire à Ashraf s'il est capturé vivant et fera des paiements à sa famille s'il est tué.

 

Aux Nations Unies, Mahmoud Abbas, dirigeant non élu de l'Autorité palestinienne, et patron du Fatah et de l'OLP, qui contrôlent l'entité terroriste, sont des terroristes, des «héros martyrs».
 
 "Par Allah, même s'il ne nous reste plus qu'un centime, cela ne sera dépensé que pour les familles des martyrs et des prisonniers, et seulement après cela, pour le reste de la population", avait déclaré Abbas en juillet.
 
Deux jours plus tard, Yotam Ovadia, rentré chez lui pour préparer un dîner romantique pour sa femme, a été poignardé à mort.
«Le cœur se brise au son de votre petit fils qui appelle « Abba, Abba.  ("Papa, papa")» , a déclaré son beau-père lors de ses funérailles.
 
En septembre, c'est Ari Fuld, un père américain de quatre enfants qui s'est installé en Israël, qui a été poignardé à l'arrière d'un supermarché. Malgré ses blessures, il a réussi à poursuivre son assassin avant de mourir. La famille du meurtrier , Khalil Yusef Ali Jabarin, recevra un salaire mensuel de l'Autorité palestinienne.
 
Ces meurtres ont été payés par le processus de paix. Ils ont été financés par les partisans de la solution des deux États. La solution qui n'a pas résolu le problème, à l'exception de la façon dont les groupes terroristes islamiques paient des assassins pour assassiner des pères et des mères, des fils et des filles, dans un supermarché, au travail ou sur le chemin du retour.
 

 

Lorsque les démocrates dénoncent la pression exercée par le président Trump sur l'OLP, ses coupes dans l'aide étrangère, son expulsion du bureau de l'OLP à Washington, DC, ce sont les crimes qu'ils soutiennent.

 

La solution des deux États n'est pas la paix. L'OLP et le Hamas n'ont jamais été en paix avec Israël. Ce sont deux rabbins assassinés en janvier et février. C'est une réceptionniste qui se demande jusqu'au dernier moment si elle va rentrer chez elle avec son bébé. C'est Hava Roizen, un immigré russe de l'Union soviétique, photographe, frappé par une voiture. Et ce sont les victimes de la terreur de demain. Et le lendemain

 

Comme le chef de l'Autorité palestinienne l'a douloureusement précisé, même le dernier "centime" versé à cette organisation terroriste sera utilisé pour financer le meurtre de Juifs. Tout dollar, livre, euro et yen remis à l'Autorité palestinienne constitue de l'argent en sang. Ce ne sont pas seulement les terroristes qui ont du sang sur les mains.

 

Ce sont les partisans de la solution des deux États dont les mains sont couvertes du sang de ses victimes.

Les partisans de la solution des deux États constituent un lobby terroriste. Et ce lobby terroriste se dit libéral, tout en finançant un État terroriste islamique, il se prétend sioniste tout en défendant les terroristes islamistes qui veulent détruire Israël, et il prétend représenter les vraies valeurs juives tout en finançant le meurtre de Juifs.

 

"Je l'enterrerai à l'âge de 35 ans. Qu'est-ce que j'ai mal fait dans ma vie? Il laisse des petits enfants, des jumeaux de 7 ans, un garçon de 4 ans et demi. Qu'est-ce que leur mère est supposée assumer Dis leur?" Demanda la mère de Ziv Hajbi.

 

Dites-leur que les Juifs libéraux américains aiment plus la gauche que la décence, la moralité ou les autres Juifs.

 

C'est pourquoi ils continuent à soutenir l'OLP.

 

Une semaine après le meurtre d'Ari Fuld, Dana Milbank du Washington Post a écrit: «Les Juifs d'Amérique observent Israël avec horreur». Il ne parlait pas de l'horreur qu'un Juif américain soit enterré après un meurtre financé par leurs impôts. Il ne voulait pas non plus dire horreur de sa propre complicité dans le crime.

 
Dana était horrifiée par le fait qu'Israël se défendait, même dans les limites les plus limitées, des tueurs.
 
Il a cité son "rabbin", qui selon Milbank "vient de la royauté sioniste", affirmant que "l'actuel gouvernement d'Israël a tourné le dos au sionisme". Mais par le sionisme, Dana et son "rabbin" ne veulent pas dire simple acte de préservation d’Israël et de la vie de gens comme Kim, Ziv, Ari et Yotam. Au lieu de cela, leur idée du sionisme est une «paix négociée» avec les tueurs dont les crimes sont rendus possibles par l’illusion de négociations. Il y a eu une génération de négociations et aucune fin à la terreur islamique.
 
Israël n'a pas tourné le dos au sionisme. Les facilitateurs juifs de l'OLP, des tueurs terroristes, l'ont fait. Dans une tournure orwellienne, ils ont redéfini le sionisme pour signifier la destruction d'Israël. Le gouvernement israélien, qui lutte pour la survie de l'État juif, est donc antisioniste, alors que les gauchistes qui veulent détruire Israël sont les vrais sionistes. Le Noble est à la baisse. La Gauche est à droite. Et une génération de terreur représente la paix.
 
"Le gouvernement israélien actuel a vendu son droit d'aînesse, à l'instar d'Ésaü", cite son "rabbin".
 
Israël n'a pas vendu son droit d'aînesse. Ce sont les Juifs américains qui ont choisi des terroristes à Israël.
 
Ils ont vendu Israël pour avoir la chance de participer à la prochaine Marche des femmes, juste derrière ses leaders épris de Farrakhan. Ils ont vendu Israël pour un discours d'Obama, un cocktail et une adaptation à gauche.
 
Esaü a vendu son droit d'aînesse dans un moment de faim. Ils ont vendu les leurs par lâcheté et par traîtrise. Ils ont payé pour cela avec des mensonges. Leurs mains manucurées sont couvertes du sang des victimes de la terreur israélienne.
 
Et ça ne leur suffit toujours pas. Ils n'arrêtent jamais de crier pour plus.
 
Plus d'argent pour les terroristes. Plus de terres pour leurs bases terroristes. Plus de terroristes libérés de prison. Et plus de cadavres dans les cimetières. Plus de pères et de mères qui ne rentrent plus jamais chez eux avec leurs enfants.
 
Que peut dire la femme de Ziv à leurs enfants? Elle peut leur dire que Dana Milbank, que son 'Rabbi', que J Street, que six cent autres organisations inutiles et six cent mille personnes inutiles, ne peuvent pas croire en D.ieu, au sionisme ou que les Juifs ont le même droit de se défendre comme les autres gens.
 
Mais ils croient au financement des terroristes qui ont assassiné Ziv. Ils croient en la solution de deux États, avec la montée en puissance de deux
États terroristes islamistes qui tirent, bombardent et se propulsent à toute vitesse à travers Israël.
 
Et ils croient que le manque de paix n’est jamais la faute des terroristes qu’ils financent depuis une génération, mais c’est toujours la faute des Juifs qui n’ont pas encore suffisamment apaisé les terroristes.
 
Abbas et Ashraf ne jurent que par Allah. Mais ce n'est pas Allah, le produit de la vanité et de la cupidité d'un seigneur de la guerre du désert meurtrier, qui a pris ces vies. C'est la solution à deux états. C'est l'argent du sang versé à l'OLP.
 
Ces meurtres ont été portés à vous par la solution des deux États. Les prochains le seront aussi.
 
Et les responsables de l'injection de l'argent dans la machine du meurtre condamneront le gouvernement "ultranationaliste", "nationaliste", "d'apartheid" d'Israël. Ils martèlent leurs chaires, feignent les larmes devant la trahison d'Israël de la Démocratie et des droits de l'homme, puis avertissent qu'Israël est sur le point de perdre leur soutien.
 
Netanyahu, "dissout le consensus bipartite pro-israélien de l'Amérique en faveur d'une alliance instable de chrétiens de la fin des temps, de juifs orthodoxes et de riches conservateurs", menace Milbank.
 
C’est le consensus bipartite pro-israélien qui a cédé une grande partie d’Israël aux terroristes islamistes, qui a pris le parti des terroristes à chaque tour et qui insiste pour le financer.
 
Vous n'êtes pas pro-israélien si vous financez l'assassinat d'Israéliens.  Vous êtes la définition même de l'anti-Israël.
 
S'il s'agit d'un consensus bipartite pro-israélien, faites-en un consensus partisan. Celui qui ne tient pas le discours avec des résolutions vides tout en finançant le meurtre de Juifs, mais qui met fin à la génération américaine de soutien aux terroristes qui a coûté la vie à Kim, Ziv, Ari et à tous les autres.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :