Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

 Israël renforce son armée

12 Septembre 2018 , Rédigé par mordeh'ai

Mais les dépenses militaires ne sauraient remplacer la profondeur stratégique et des frontières défendables.
 
https://www.frontpagemag.com/fpm/271286/israel-beefs-its-military-ari-lieberman
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien 
Les critiques les plus virulentes d’Israël accusent souvent l’État juif d’exagérer les menaces à la sécurité. Certains détracteurs ont même qualifié de «paranoïaques» les responsables de la sécurité israélienne. Nous les entendons souvent cracher des banalités fatiguées et dénuées de sens comme «la paix des braves» et «les risques pour la paix» dans leurs appels à des concessions unilatérales israéliennes. Mais les Israéliens, qui ont été forcés de mener sept guerres avec leurs voisins arabes depuis qu’ils ont acquis un statut d’État fortement combattu, le savent mieux. Ils sont parfaitement conscients que les traités de paix conclus avec des dirigeants autoritaires et des rois, des généraux et des cheikhs à deux volets ne valent que le papier sur lequel ils sont écrits.
 
Rien ne souligne mieux ce concept que des déclarations scandaleuses mais sans surprise récemment faites par l'ancien Premier ministre jordanien Abdelsalam al-Majali. Dans une interview télévisée du 18 août, al-Majali, signataire du traité de paix israélo-jordanien de 1994, a déclaré: «Les Arabes n’ont aucun pouvoir. Si jamais nous avions le pouvoir militaire, les laisserions-nous garder Haïfa? Nous la prendrions. »Et juste au cas où quelqu'un aurait des doutes quant à la signification de ses mots, il a ajouté:« Si demain nous devenons plus forts et pouvons prendre Haïfa par la force, allons-nous vraiment baisser parce que nous avons un accord avec eux? ? ”
 
Les commentaires ont été faits en arabe à un public arabe. C'est typique. Les dirigeants arabes parlent souvent en langue fourchue lorsque le sujet est centré sur Israël et sont devenus des adeptes de ce double discours. Lorsqu'ils s'adressent au public occidental, ils modèrent leur ton et utilisent souvent des euphémismes et des ambiguïtés pour masquer leurs véritables intentions. Mais il s’agit d’une affaire totalement différente quand ils s’adressent à leurs confrères, là où leurs véritables intentions pernicieuses sont exposées.
 
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ne se fait pas d'illusions sur la catastrophe qui frappera sa nation si Israël baissait sa garde pendant une seconde.  Il a observé avec perspicacité que «si les Arabes déposaient leurs armes aujourd'hui, il n'y aurait plus de violence. Si les Juifs déposaient leurs armes aujourd'hui, il n'y aurait plus d'Israël.» En conséquence, le gouvernement dirigé par Netanyahu a beaucoup investi dans la défense. Près de 6% du PIB israélien, soit 19,6 milliards de dollars, ont été affectés aux dépenses de défense en 2017.

 

Toutes les branches des forces armées devraient bénéficier de mises à niveau substantielles de leurs capacités opérationnelles. L’armée de l’air israélienne (IAF) exploite actuellement un escadron de chasseurs furtifs de 5 egénération de F-35 «Adir». Israël était la première nation à l'extérieur des États-Unis à avoir déployé le F-35 et l'avion a déjà été utilisé avec succès sur le théâtre syrien. L'IAF devrait prendre livraison de 50 de ces machines, qui, ajoutées à la flotte israélienne existante de F-15 Strike Eagles et de F-16 Sufa, garantiront à l'IAF le maintien de sa suprématie aérienne dans le ciel du Moyen-Orient depuis des décennies.


Le corps blindé devrait recevoir des améliorations de ses fameux chars Merkava IV avec des améliorations de l’intelligence artificielle (IA). Le nouveau char s'appellera le Barak et, en plus des améliorations de l'IA, recevra un canon amélioré, un système de protection active amélioré capable d'attaquer les missiles guidés antichars et les RPG avant que les projectiles puissent atteindre l'armure du char et un Système de réalité virtuelle (VR) à 360° permettant à l’équipage de surveiller le terrain sans avoir à s’exposer aux tirs ennemis.Le ministère israélien de la Défense (IMoD) a récemment annoncé la création d'un corps de missiles qui sera attaché aux forces terrestres. C'est un concept révolutionnaire qui permettra aux forces terrestres de déployer des roquettes de différentes portées de 30 à 150 kilomètres avec une précision sans précédent. Le corps de missiles sera intégré au système de gestion du champ de bataille de Tzayad. Cette plate-forme permet à toutes les unités du théâtre d'opérations de se voir via des ordinateurs portables interconnectés. En appuyant sur un écran, un commandant peut communiquer à toutes les autres unités l’emplacement de l’ami et de l’ennemi en quelques secondes. Les soldats du corps de missiles se mobilisent alors pour lancer des roquettes meurtrières jusqu’à 150 kilomètres avec une précision incroyable. La création du corps de missiles permettra à l’IAF de se concentrer sur des cibles plus stratégiques, tandis que le corps des missiles aura des objectifs tactiques.

 

La Marine israélienne verra bientôt ses capacités opérationnelles augmenter considérablement avec l’acquisition de quatre super corvettes de la classe Sa'ar-6  équipées de missiles hauturiers sophistiqués, de torpilles, de systèmes de défense ponctuelle, de missiles antiaériens et de canon à tir rapide. Celles-ci, ainsi que d'autres actifs navals, patrouilleront la zone économique exclusive (ZEE) d'Israël et veilleront à ce que le trafic maritime dans l'est de la Méditerranée, le golfe d'Eilat et la mer Rouge reste libre. Sous-marins de classe avancée Dolphin II, équipé de missiles de croisière Popeye Turbo (qui peuvent être équipés de fusées nucléaires) permettra à Israël de maintenir des capacités de dissuasion de seconde frappe. De plus, le service Dolphin II en Israël peut être immergé pendant 30 jours et est extrêmement silencieux, ce qui en fait des plates-formes idéales pour des opérations secrètes contre des cibles proches et lointaines.

 

Bien que ces améliorations militaires et d’autres mises à niveau de la formidable armée israélienne renforcent la sécurité d’Israël, elles ne sauraient remplacer la profondeur stratégique et les frontières défendables. La direction actuelle d’Israël comprend que la vallée du Jourdain, avec sa forte dépression et sa haute ligne de crête, constitue la meilleure défense naturelle contre une attaque venant de l’est. En outre, Israël ne doit jamais quitter la chaîne de montagnes Samariennes, qui  surplombe l’aéroport Ben Gurion et une partie de la plaine côtière d’Israël. Enfin, Israël sans la Judée-Samarie (Cisjordanie) n’a que neuf milles de largeur (environ 14 km)à son point le plus étroit. En 1998, lorsque le gouverneur du Texas, George Bush, a visité Israël et a été informé de ce fait, il a plaisanté qu'il y avait des allées au Texas plus longues que cela. Cette observation humoristique résume correctement la situation stratégique d'Israël et c'est pourquoi la Judée-Samarie fait partie intégrante des besoins de sécurité d'Israël.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :