Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Nouvelle réflexion nécessaire pour vaincre le Hamas

17 Juillet 2018 , Rédigé par mordeh'ai

Par Vic Rosenthal

 
http://abuyehuda.com/2018/07/new-thinking-required-to-defeat-hamas/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien

 

À l'époque où la musique arrivait sur des disques en bakélite tournant à 78 tours, les disques très fragiles se cassaient facilement. Lorsque vous essayez de jouer un disque fissuré, souvent le stylet (ce que tout le monde appelle «l'aiguille») frappe la fissure et retombe dans la rainure qu'il vient de jouer, provoquant la répétition des dernières secondes de la musique. Et répéter sans fin. 
 
C'est la genèse de l'expression «comme un disque rayé». Et je suis comme un disque rayé.
 
Vendredi soir, Israël a été touché par environ 174 roquettes et obus de mortier tirés de Gaza par nos ennemis du Hamas et d'autres factions, dont le credo est que pour des raisons de religion et de récits de mensonges, les Juifs d'Israël devraient être morts. Plusieurs Israéliens ont été blessés lorsque des roquettes ont frappé une synagogue et une maison privée dans la ville de Sderot.
 

Ceux d'entre vous qui pensent "occupation, blocus, cycle de violence, prison à ciel ouvert, etc.." et ainsi de suite peuvent arrêter de lire. Je n'ai rien à vous dire. Lisez  Gideon Levy dans le  Ha'aretz. Si vous ne savez pas maintenant que ce conflit vise à tuer des Juifs parce qu'ils sont juifs, vous n'allez pas l'apprendre, du moins pas de moi. Vous faites partie du problème.

 

La récente escalade survient après qu'un enfant soldat de 15 ans a été abattu en essayant de grimper à la barrière frontalière pour tuer des Juifs, et un officier des FDI a été grièvement blessé par une grenade lancée sur la clôture. Et en arrière-plan il y a plusieurs mois d'incendies criminels causés par des bombes incendiaires attachées à des cerfs-volants et des ballons qui ont brûlé des milliers d'hectares de terres agricoles et de réserves naturelles, détruisant des plantes et des animaux qui prendront des décennies à revenir.

 

Israël a riposté en bombardant les installations et les tunnels du Hamas à Gaza. "Les FDI ont frappé le Hamas avec le coup le plus dur depuis l'Opération Bordure Protectrice et nous intensifierons notre réaction autant que nécessaire", a déclaré  samedi le Premier ministre Netanyahou . Un coup écrasant, soi-disant.   Nous avons entendu les avions qui se dirigeaient samedi matin et nous nous sommes dit: «C'est fini, maintenant nous allons leur apprendre qu'ils ne peuvent pas brûler notre pays et s'en tirer comme ça.»  Mais ce n'est pas ce qui est arrivé.

 
Le «coup le plus dur» a été livré selon la doctrine apparemment inventée par l'armée israélienne, et notre échelon politique, et 10 000 avocats, appelés «Combats de guerre sans blesser (pratiquement) personne» (WFWHPA). Grâce à WFWHPA, seulement deux Gazaouis ont été tués par toutes les frappes de représailles d'Israël, des adolescents qui apparemment ont ignoré les avertissements prononcés une heure avant qu'une structure utilisée par le Hamas soit détruite.
 
 
Un accord de cessez-le-feu a été conclu samedi soir avec le Hamas et le Jihad islamique, brisé uniquement par quelques obus de mortier. Mais le Djihad islamique dit que le cessez-le-feu ne comprend pas les engins incendiaires, ce qui était l'une des principales revendications d'Israël, et j'essaie de prouver que c'est leur droit donné par Dieu de brûler notre pays.

Alors voici ma question (rhétorique): pourquoi et comment est-ce arrivé qu'ils aient pu établir les règles?

Le monde leur permet de nous faire du mal autant qu'ils le peuvent. La plupart des médias, des organisations internationales et de nombreux gouvernements semblent accepter leur point de vue selon lequel «la résistance à l'occupation» leur permet de faire ce qu'ils veulent. Il nous est interdit de tirer sur les lanceurs de bombes incendiaires, d'autant plus que certains d'entre eux peuvent être des «enfants». Mais ils sont autorisés - ou du moins, excusés - l'utilisation d'enfants soldats. Ils utilisent des boucliers humains, tirent au hasard sur des civils, prennent des otages, brûlent nos récoltes et détruisent délibérément notre environnement, toutes les violations du droit international humanitaire. Mais les défenseurs de l'humanitarisme en Europe appellent à l'arrestation des responsables israéliens pour crimes de guerre.
 
 
Malheureusement, même en Israël, nous nous sommes habitués à cela. Nous combattons selon un principe technocratique de coût-bénéfice. L'IDF calcule que le coût de la campagne d'incendie criminel est inférieur au coût d'une guerre. Ils calculent qu'il vaut mieux détruire la propriété du Hamas que ses soldats, parce qu'ils ont beaucoup de soldats et de l'argent limité, et à cause de la valeur de propagande des Arabes morts (qui peuvent être appelés "civils" ou "enfants" dans les guerres précédentes). Nos dirigeants disent «et si ils continuent à essayer de nous tuer, parce que nous sommes assez forts pour les arrêter.» Nous pouvons nous asseoir sous nos dômes de fer et améliorer notre capacité à localiser et éteindre les incendies, et nous ne remarquerons même pas que nos ennemis essaient de nous tuer et de transformer notre terre en fumée et en cendres.
 
 
Il y a deux problèmes avec ceci. L'un est que cela ne fonctionne pas. Nous ne laisserons pas tomber le Hamas, parce que nous avons peur des alternatives, qui sont des groupes encore plus extrêmes ou de l'anarchie. Nous avons peur d'une catastrophe humanitaire qui nous serait imputée. En tout état de cause, la guerre des coûts et des avantages ne sera pas menée à terme, la fin du régime du Hamas. En outre, nos ennemis déclarés en Iran et les non-déclarés en Europe trouveront toujours un moyen de le soutenir. Ce genre de guerre continuera éternellement.
 
 
Le deuxième problème est que c'est une recette pour perdre la guerre cognitive  contre la coalition plus large de nos ennemis, qui s'étend bien au-delà du Moyen-Orient. Cela endommage notre propre moral: notre Premier ministre se vante de ce que quelqu'un a dit que nous sommes le 8ème pays le plus puissant du monde, mais essayons d'expliquer cela aux gens qui se trouvent dans des abris à Sderot ou aux kibboutzniks dans l'enveloppe de Gaza. les feux qui éclatent partout. Mais plus que cela, quelle image présente-t-il dans le monde entier: les juifs recouverts et victimisés, mis à genoux par la jeunesse de basse technologie (mais courageuse!) De Gaza.
 
 

C'est comme si nous disions «vas-y, frappe-moi à nouveau». Nous, Juifs, devons le mériter, parce que nous ne ripostons jamais. Notre stratégie annonce que nous sommes à la fois des faibles, des lâches et des oppresseurs maléfiques. Goebbels n'aurait pas pu mieux l'exprimer.

 

 

Nous devons gagner à la fois les guerres cinétiques et cognitives. Nous pouvons faire les deux en confrontant et en vainquant notre ennemi . Cela nécessite certains changements dans nos attitudes.

 

Premièrement, nous devons cesser de nous inquiéter de la population pauvre et victimisée de Gaza.Elle a soutenu le Hamas (il a remporté une élection relativement juste là-bas), ou le Jihad islamique ou l'OLP, qui sont tous officiellement dédiés à tuer des Juifs. Oui, il est faux de cibler délibérément les civils - et les Britanniques et les Américains qui nous critiquent devraient regarder ce que les bombardiers de leurs armées de l'air ont fait à l'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale (google "bombardement stratégique"). .

 

Deuxièmement, nous devons comprendre et agir sur la proposition selon laquelle Gaza n'est pas de notre responsabilité. Le Hamas et ses amis font la guerre contre nous depuis qu'ils sont au pouvoir en 2007, et il est temps de détruire leur capacité à le faire. Ce qui se passe après, c'est de la responsabilité de la communauté internationale, qui a nourri le nid de vipères avec des milliards de l'UNRWA et d'autres aides.
 
 
Et troisièmement, nous devons commencer à réaliser que nous avons le droit d'être ici. Pendant des décennies, nous avons agi comme si nous acceptions aussi la propagande antisioniste émanant des pays musulmans et de l'Europe, et leur outil, l'ONU. Nous sommes les plus anciens habitants indigènes de la terre, les indigènes .  Rien ne résume notre incapacité à affirmer nos droits ancestraux sur la terre plus que la façon dont nous nous sommes accrochés aux accords désastreux d'Oslo, longtemps après qu'il est devenu clair que les Palestiniens n'acceptaient pas ces droits.
 
 
Nous n'avons pas besoin de nous sentir coupables d'établir un État souverain dans notre patrie historique - et nous ne devons rien aux Arabes locaux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :