Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

En 1984, le New York Times nous disait que Donald Trump pourrait être notre meilleur President.— Ils l'ont oublié

15 Juillet 2018 , Rédigé par mordeh'ai

 
Vous ne le croirez pas qui, selon le New York Times, pourrait négocier la fin des armes nucléaires en tant que POTUS (President of the United States)en 1984
 
Par Rusty Weiss et Jeff Dunetz
 
https://lidblog.com/ny-times-nuclear-proliferation/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien

Une chronique parue dans le New York Times en 1984 a refait surface, dans laquelle elle rend compte de la capacité étrange du magnat de l'immobilier Donald Trump à engager des négociations fructueuses et se demande même ouvertement s'il pourrait un jour désarmer les pays hostiles comme président des États-Unis.

 

C'est drôle parce qu'entre temps le Times a altéré son point de vue en pensant que le brillant négociateur est un clown incompétent.

 

La réalité dicte le contraire, avec le Président engagé dans des pourparlers pour désarmer la Corée du Nord et apporter la paix - un concept autrefois inimaginable - dans la péninsule coréenne.

 

Dans le long article du Times de 1984, Trump est salué à maintes reprises par ses amis et ses concurrents commerciaux comme un négociateur en chef.

 

 

"Notre société a renoncé à négocier des coûts avec lui", explique le responsable d'une entreprise de construction. "Nous avons dit simplement:" Dites-nous ce que vous voulez, vous allez l'avoir quand même. "

La chronique passe ensuite à la façon dont cette capacité pourrait se traduire sur la plus grande scène .—  négocier avec des pays hostiles en tant que leader du monde libre. La nation qu'ils élèvent à ce moment-là est la Syrie, mais la tâche reste la même et le Times croit clairement qu'il peut devenir le négociateur en chef.

 

Dans cette interview d'il y a 34 ans, le futur président a parlé de ses préoccupations concernant les armes nucléaires.

Quand on lui demande d'expliquer, il ajoute: Qu'est-ce que tout cela veut dire quand un certain farfelu en Syrie peut exterminer le monde avec des armes nucléaires?

Il dit que sa préoccupation pour l'holocauste nucléaire n'est pas celle qui lui est venue à l'esprit lors d'un récent film de télévision. Il dit que cela le dérange depuis que son oncle, un physicien nucléaire, a commencé à lui parler de ce sujet il y a 15 ans.

Son plus grand rêve est de faire personnellement quelque chose à propos du problème et, spécifiquement Donald Trump pense qu'il a une réponse à l'armement nucléaire: qu'il engendre des accords d'armement - lui qui peut vendre des propriétés de 100 millions de dollars. Les négociations sont un art, dit-il et j'ai un don pour cela.

 

L'idée qu'il lui serait permis de pénétrer seul dans une pièce et de négocier pour les États-Unis, sans parler du désarmement du monde, semble être la naïve rêverie d'un jeune homme optimiste qui n'a jamais perdu à quoique se soit. Mais il croit que " à travers des années à faire connaître son point de vue et à soutenir des candidats qui partagent son point de vue, cela pourrait un jour se produire ".

 

Le président Trump a été nominé pour le prix Nobel de la paix à la suite d'un sommet avec Kim Jong Un de la Corée du Nord.

 

Trump a "fait un pas énorme et important dans la direction du désarmement, de la paix et de la réconciliation entre la Corée du Nord et la Corée du Sud", ont écrit les législateurs norvégiens dans leur lettre de nomination.

 

Qui aurait cru bizarrement, qu'il y a 34 ans le New York Times l'encensait? 

 

Quel changement !.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :