Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Israël passe en haute alerte sur la Syrie alors que Trump quitte l'Iran

9 Mai 2018 , Rédigé par mordeh'ai

Reuters et le personnel d'Algemeiner

Image associée

https://www.algemeiner.com/2018/05/08/israel-goes-on-high-alert-over-syria-as-trump-quits-iran-nuclear-deal/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien   

 

Les médias syriens ont accusé Israël d'avoir lancé des missiles sur une cible près de Damas, peu de temps après que le président américain Donald Trump ait annoncé qu'il quittait l'accord nucléaire iranien, ce qui avait incité Israël à être en état d'alerte.

L'armée israélienne a déclaré que, après avoir identifié "l'activité irrégulière" des forces iraniennes en Syrie, elle a ordonné aux autorités civiles sur les hauteurs du Golan de préparer des abris anti-aériens, de déployer de nouvelles défenses et de mobiliser certaines forces réservistes.

Le général israélien Gadi Eizenkott a annulé sa participation à une conférence annuelle sur la sécurité et s'est entretenu avec le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, et d'autres responsables de la sécurité nationale, ont indiqué des responsables.

Le coup dur de Trump contre l'accord nucléaire, bien qu'accueilli par Israël, a suscité des craintes d'une possible poussée régionale.

Deux heures après l'annonce de la Maison Blanche, l'agence de presse syrienne SANA a rapporté des explosions à Kisweh, au sud de Damas. Les défenses aériennes syriennes ont tiré sur deux missiles israéliens, détruisant les deux, a indiqué SANA .

Un commandant de l'alliance régionale soutenant le président syrien Bachar al-Assad a déclaré à Reuters que l'armée de l'air israélienne avait frappé une base de l'armée à Kisweh sans faire de victimes.

Interrogée sur ces déclarations, une porte-parole de l'armée israélienne a déclaré: "Nous ne répondons pas à ces rapports étrangers".

L'Iran et le Hezbollah libanais ont aidé Assad à repousser une rébellion de sept ans. Israël a mené des frappes aériennes répétées contre eux, dans l'espoir d'arrêter la formation d'un front libano-syrien au nord.

La frappe du 9 avril a tué sept militaires iraniens sur une base aérienne syrienne. L'Iran a accusé Israël et a promis de riposter.

Les médias israéliens ont déclaré mardi que l'ordre de préparer des abris contre les bombes sur le Golan était sans précédent pendant la guerre civile syrienne.

Israël a posté des défenses aériennes à courte portée sur le Golan, ont indiqué les médias locaux, suggérant que l'attaque prévue pourrait se faire par des roquettes ou des mortiers sol-sol.

Le Premier ministre israélien Benjamin  Netanyahu a  fait un discours télévisé louant la politique iranienne de Trump et faisant allusion aux tensions sur la Syrie.

"Pendant des mois, l'Iran a transféré des armes meurtrières à ses forces en Syrie, dans le but de frapper Israël", a déclaré  Netanyahou  . "Nous répondrons puissamment à toute attaque sur notre territoire."

Sur Twitter, Lieberman a déclaré avoir parlé à son homologue américain James Mattis et l'avoir "mis au courant des développements régionaux".

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :