Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Voici pourquoi le Hamas suscite des émeutes mortelles à la frontière avec Israël

2 Avril 2018 , Rédigé par mordeh'ai

Au moins quatorze Gazaouis ont été tués et plus de 1 100 auraient é blessé lors des manifestations de masse et des émeutes déclenchées par le Hamas le long de la frontière entre Israël et Gaza. Le Hamas est seul responsable de chacun de ces décès et blessés.
 
Par AARON KLEIN
 
http://www.breitbart.com/jerusalem/2018/03/30/klein-heres-hamas-stirring-deadly-border-protests-israel/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien​​​​
 
Israël doit utiliser des tactiques brutales pour réprimer les émeutes dans lesquelles les Gazaouis tentent de violemment prendre d'assaut la frontière d'une nation souveraine. The Times of Israel a rapporté les tactiques mortelles utilisées par les soi-disant manifestants: "Les émeutiers ont lancé des bombes incendiaires et des pierres sur les troupes, ont tenté de bombarder et de briser la barrière de sécurité et brûlé les pneus." Le carnage d'aujourd'hui suit de nombreuses tentatives d'attentats terroristes. la frontière de Gaza au cours des six derniers jours.
 
 
. Photo: Wissam Nassar/FLASH90.

Les médias internationaux ont largement échoué à fournir un contexte approprié pour les «manifestations» qui se déroulent aujourd'hui, encadrant les événements comme des manifestations populaires visant à sécuriser un Etat palestinien.

L'AFP, par exemple, a rapporté :

Des dizaines de milliers de Gazaouis sont descendus dans la rue vendredi dans des manifestations de masse pour que les Palestiniens puissent retourner sur la terre que leurs ancêtres avaient fui lors de la guerre de 1948 mais qui fait maintenant partie d'Israël.

L'AFP, comme beaucoup d'autres médias, ne semble pas intéresser par la simple question: pourquoi des protestations maintenant? La couverture superficielle manque le fait que l'organisation terroriste du Hamas a méticuleusement planifié les troubles d'aujourd'hui, et ils ont ouvertement appelé à une série de prochains affrontements frontaliers avec Israël qui devraient se prolonger jusqu'au mois prochain lors des célébrations de la fête de l'indépendance d'Israël.

Le Hamas a vendu le mouvement de protestation de masse comme "rassemblement  de retour", commercialisant la fiction que les Palestiniens ont un soi-disant droit de retour dans l'état d'Israël.

Le Hamas, célèbre pour son utilisation de civils comme boucliers humains, a en réalité utilisé cyniquement les manifestants palestiniens pour attiser les tensions le long de la frontière de Gaza par pur désespoir face à sa situation de plus en plus désespérée.

Le groupe terroriste islamiste comprend que la population de Gaza est frustrée par le fait que 11 ans de règne du Hamas ont abouti à des guerres destructrices - lancées chaque fois par le Hamas lui-même - et à une économie dangereusement au bord de l'effondrement. La décision du Hamas de transformer Gaza en une enclave terroriste a provoqué un boycott israélo-égyptien qui a affecté tous les aspects de la vie à Gaza, bien qu'Israël permette journellement aux cargaisons de marchandises et de fournitures humanitaires d'entrer à Gaza.

Les Gazaouis souffrent également de la division entre le Hamas et le Fatah, les dirigeants de la Cisjordanie et de la bande de Gaza ne parvenant pas à un accord de réconciliation qui aurait probablement pour résultat l'acheminement de l'aide vers Gaza.

Le Hamas considère le prochain 70ème anniversaire d'Israël et la décision historique du président Donald Trump de relocaliser l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem comme des opportunités parfaites pour canaliser la colère des Gazaouis et rediriger la rage vers la cible la plus facile - Israël.

Le Hamas sait que le nombre de victimes qui en résultera attirera l'attention des médias internationaux sur la crise humanitaire à Gaza et mettra la question au premier plan du débat sur la politique étrangère.

Les affrontements frontaliers pourraient également pousser l'Egypte à assouplir le blocus et à faire pression sur le parti Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pour parvenir à un accord de réconciliation, car les tensions à Gaza favorisent généralement les djihadistes opérant contre l'Egypte dans le Sinaï. Abbas doit craindre que les protestations puissent s'étendre à la Cisjordanie et menacer sa domination là-bas.

Enfin, le Hamas pourrait aussi signaler à l'Iran et à d'autres patrons potentiels de l'Etat que le Hamas est toujours l'acteur dominant à Gaza et qu'il est utile de soutenir financièrement le mouvement terroriste une fois de plus.

En ne fournissant pas le contexte complet des émeutes frontalières meurtrières, les médias aident inconsciemment le Hamas à atteindre ses objectifs.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :