Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

La fin de l'ère de la mauvaise foi palestinienne

2 Avril 2018 , Rédigé par mordeh'ai

Par Sarah N. Stern
fondatrice et la présidente d'EMET(Fondation pour la Vérité au Moyen-Orient),
 
https://www.algemeiner.com/2018/03/30/the-end-of-the-era-of-palestinian-deception/#
 
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien​​​​
 
 
Pendant un quart de siècle, l'Autorité palestinienne s'est cyniquement enveloppée dans une feuille de vigne baptisée «processus de paix». La vérité nue, cependant, est qu'elle a utilisé tous les moyens disponibles pour inciter, encourager et récompenser le terrorisme. Avec l'adoption vendredi dernier de la loi de "Force  Taylor", qui vise à déduire les paiements aux prisonniers palestiniens et aux martyrs, des fissures apparaissent enfin dans son mur de déception.
 
L'expression «processus de paix» a servi de sédatif linguistique ingénieux, endormant la communauté internationale dans le rêve d'une AP pacifique. La dure réalité est que l'objectif de l'AP n'a jamais été la paix, mais l'élimination graduelle et progressive de l'État d'Israël. L'AP a toujours enseigné à ses enfants que les Juifs et les Israéliens sont des créatures odieuses et détestables, et que leur élimination finale serait extrêmement bénéfique pour le peuple palestinien, le monde arabe et l'humanité tout entière.
 
Le Pacte national palestinien a été adopté le 28 mai 1963, dans lequel la plupart des 33 articles invoquent une «lutte armée» jusqu'à ce que «l'entité sioniste soit totalement anéantie et la Palestine est libérée».
 
Notez que cela s'est passé quatre ans avant la guerre des Six Jours de 1967, donc cela n'avait rien à voir avec les territoires contestés qui ont suivi cette guerre, et tout à voir avec la guerre d'Indépendance de 1948 et l'existence même d'Israël.
 
En avril 1996, au milieu de l'euphorie de la signature des accords d'Oslo et sous la pression politique de l'administration Clinton, le Conseil national palestinien a eu un vote très médiatisé pour discuter de la possibilité de "révoquer le pacte". simplement pour prolonger la période de temps pour décider quoi faire.
 
Le porte-parole de l'Autorité palestinienne, Marwan Kanfani, est sorti de la réunion en disant: "Ce n'est pas un amendement. C'est une licence pour commencer une nouvelle, pour fonder une nouvelle résolution, une nouvelle charte. C'est vraiment un vote pour former un comité pour l'examiner. "
 
Le comité n'a jamais été formé; les membres n'ont jamais été nommés; aucune réunion n'a été annoncée par la suite.
 
Pourtant, les médias internationaux étaient enflammés par les manchettes sur la façon dont l'AP avait renoncé à la charte. Peter Jennings, l'ancre de "World News Tonight" a commencé sa diffusion avec: "Ils ont dit que cela ne pouvait pas être fait. L'AP a révoqué sa charte appelant à la destruction d'Israël. "
 
La PNC ne s'est réunie qu'en 2009, où le porte-parole du Fatah, Nabil Shaath, a déclaré que "l'alliance ne peut être changée". Azaam al Ahmed, un autre porte-parole de l'AP, a déclaré: "l'alliance restera telle quelle. Il ne sera pas sujet à changement. Nous avons le droit de pratiquer toutes les formes de lutte nationale. "
 
Néanmoins, pendant des décennies, le monde s'est convaincu que l'AP était en fait une entité pacifique, l'alternative modérée au Hamas.
 
L'AP a joué un jeu ambigu. Elle a utilisé tous les moyens disponibles pour endoctriner systématiquement les Israéliens et les Juifs, utiliser des manuels, des émissions de télévision pour enfants, des manifestations sportives et culturelles pour diaboliser les Juifs, louer le  shahid ("martyr") et encourager leurs jeunes à suivre ce "chemin glorieux".

Comme l'écrit Itamar Marcus, de Palestinian Media Watch, «les libelles de l'AP prétendent qu'Israël conspire pour infecter les Palestiniens avec le sida, répandre la toxicomanie, conspirer et assassiner avec succès Arafat, et plus encore. L'objectif de l'AP a été d'inculquer la haine dans la mesure où la lutte contre les Juifs et les Israéliens et leur assassinat seront glorifiés comme une auto-défense héroïque. "

Après tant d'années d'endoctrinement systématique, il n'est pas étonnant que le meurtre de juifs et d'Israéliens soit perçu comme un acte héroïque aux yeux de nombreux Palestiniens et comme une valeur essentielle de l'AP. En 2015, le dirigeant de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré: "Nous bénissons chaque goutte de sang qui a été versée à Jérusalem, qui est du sang propre et pur."
 

Au mépris des Etats-Unis, l'Autorité palestinienne vient d'annoncer qu'elle paiera désormais directement aux prisonniers et aux familles des "martyrs" 355 millions de dollars par an.

Cela ne constitue-t-il pas un soutien matériel au terrorisme?

Du moins, concernant le Congrès américain, l'unanimité est finalement en hausse.
​​​​
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :