Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Déclaration de guerre de l'Islande au judaïsme

25 Février 2018 , Rédigé par mordeh'ai

Par Michael Freund 
 
http://www.michaelfreund.org/20881/iceland-circumcision
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
 

Dans un geste sans précédent, les parlementaires islandais envisageraient un projet de loi qui ne serait rien de moins qu'une attaque directe contre la foi juive.

Incroyablement, la loi proposée non seulement interdirait la circoncision des bébés mâles, mais criminaliserait l'acte et le rendrait passible de six ans de prison.

Les autorités islandaises pourraient aussi bien accrocher une grande pancarte dans le terminal des arrivées à l'aéroport de Reykjavik en disant: "Pas de Juifs ou de musulmans autorisés".

En effet, l'idée même d'un pays européen, qui s'identifie ostensiblement à l'héritage judéo-chrétien de l'Occident, visant à proscrire un rite religieux juif fondamental qui a été pratiqué depuis des millénaires est à la fois ébouriffant et déchirant et ne peut être toléré. .

Si vous vous demandez pourquoi un problème islandais en apparence mériterait d'être traité, prenez en compte les ramifications possibles au-delà des frontières de l'île minuscule.

Le président de la Conférence des rabbins européens, Pinchas Goldschmidt, a déclaré à juste titre: "Alors que la population juive en Islande est petite, nous ne pouvons ignorer le dangereux précédent que cela crée en Europe et ses implications pour les Juifs. 'capacité à mener notre religion de manière ouverte et libre.'

En termes simples, si le projet de loi devenait une loi, cela conduirait inévitablement à des mesures similaires dans d'autres pays européens, ce qui porterait un coup dévastateur au droit de chaque individu de servir son Créateur comme il l'entend.

Les partisans de la mesure affirment que la circoncision d'un nourrisson viole les droits de l'enfant, et que la circoncision ne devrait être effectuée que lorsque le garçon est assez âgé pour «comprendre ce qui est impliqué dans une telle action».

L'hypocrisie de cette position est aussi transparente que certains des glaciers et des calottes glaciaires qui couvrent plus de 10% de toute la superficie de l'Islande.

Après tout, si la question concerne réellement les droits de l'enfant, pourquoi l'Islande n'a-t-elle pas pris des mesures pour interdire le perçage des jeunes par leurs parents? Le fait de percer un trou dans l'oreille peut être douloureux, il y a un risque d'infection et il est de plus en plus souvent pratiqué par les parents sur les enfants, y compris les nouveau-nés, qui sont difficilement en mesure de donner leur consentement.

À cet égard, il ne diffère pas de la circoncision.

Même si l'on veut faire valoir que le perçage des oreilles n'est pas comparable puisqu'il peut être inversé, ce n'est guère plus qu'un sophisme, car les praticiens médicaux peuvent aussi restaurer un prépuce et inverser une circoncision.

Par conséquent, le fait que certains représentants de l'Islande aient décidé d'isoler la circoncision plutôt que d'interdire toutes les formes de procédures esthétiques sur les enfants contredit leur affirmation selon laquelle elle vise uniquement à protéger les jeunes.

En outre, il est difficile de ne pas considérer cet épisode comme un nouvel exemple d'antisémitisme européen croissant, bien que sous prétexte de défendre les droits de l'enfant.

De plus, compte tenu du traitement que les Islandais ont réservé aux Juifs au cours des 150 dernières années, on s'attendrait à ce que le pays prenne un peu plus de précautions.

En 1853, le parlement islandais rejeta la demande du roi du Danemark de permettre aux Juifs de résider dans le pays. Bien que cela ait été inversé deux ans plus tard, c'était seulement parce que l'Islande voulait inciter les marchands juifs à immigrer afin de relancer l'économie.

Près d'un siècle plus tard, en 1938, alors que les juifs autrichiens tentaient de fuir à la suite de la montée du nazisme, l'Islande refusait de leur permettre l'entrée, les laissant avec insistance à leur sort.

Et comme l'a noté le Docteur Vilhalmur Vilhalmsson dans un document complet de 2004 intitulé "L'Islande, les juifs et l'antisémitisme" publié dans Jewish Political Studies Review, "En ce qui concerne l'Holocauste, l'Islande n'est pas une page blanche". Il y avait des Islandais dans la Waffen SS qui se battaient pour,  l'Allemagne  tandis que d'autres servaient dans des camps de concentration; le fils du premier président d'Islande était un membre de la SS qui a échappé aux poursuites après la guerre. Dans son document, Vilhalmsson révèle également qu'à la fin des années 1930, les autorités islandaises sont allées jusqu'à proposer de payer le coût de l'expulsion des Juifs de leur territoire vers l'Allemagne.

Avec un bilan national aussi douteux, l'Islande devrait avoir honte d'envisager même une interdiction de la circoncision, dont elle devait savoir qu'elle susciterait l'indignation chez les juifs comme chez les musulmans.

Si le projet de loi est adopté, il marquera une nouvelle tache indélébile sur l'Islande et sa réputation, et il appartient à Israël et à la communauté juive mondiale de prendre des mesures pour souligner les répercussions qui en résulteront.

Un boycott du voyage en Islande par des touristes juifs itinérants, ainsi que le déclassement des relations bilatérales entre l'Islande et Israël, serait un bon point de départ.

Il n'y a pas d'excuse pour une démocratie occidentale moderne d'attaquer la religion d'une manière aussi flagrante, et rien ne peut justifier de rester silencieux face à cet acte antisémite. L'Islande doit apprendre, peut-être à la dure, qu'en érigeant des restrictions à la pratique du judaïsme, elle marche en arrière, vers un endroit très sombre et dangereux.​​​​

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :