Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Un journaliste arabe: "Arrêtez de financer une agence palestinienne des Nations Unies pour les réfugiés jusqu'à ce qu'elle s'effondre et disparaisse"

22 Janvier 2018 , Rédigé par mordeh'ai

Résultat de recherche d'images pour "logos unrwa" Un éditorialiste kowëtien écrit: Le Président Trump a raison de refuser de l'aide à la soit-disant "Agence de réfugiés palestinienne", partiale et raciste, qui cherche à détruire Israël. 
 
 
Par Déborah DANAN
 
http://www.breitbart.com/jerusalem/2018/01/20/arab-journalist-agrees-with-trump-stop-funding-racist-un-palestinian-refugee-agency-let-it-die/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
 

Dans son article paru dans le quotidien koweïtien Al-Watan , Abdallah Al-Hadlaq a demandé que tous les fonds destinés à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) cessent de fonctionner jusqu'à ce qu'il «s'effondre et disparaisse».

Jeudi, l'administration Trump a déclaré qu'elle retenait pour l'instant 45 millions de dollars promis le mois dernier aux Palestiniens dans le cadre d'un "Appel d'urgence en Cisjordanie / Gaza" dirigé par l'UNRWA. Les 45 millions de dollars sont séparés des 65 millions de dollars que les États-Unis ont informé l'UNRWA dans une  lettre envoyée plus tôt cette semaine qu'elle retenait "pour examen futur".

Les États - Unis est simplement  le plus grand  donateur de l' UNRWA, fournissant environ 300 millions $ par année.

La définition d'un «réfugié» palestinien et les chiffres réels ont longtemps fait l'objet de débats .

Selon une traduction de l'article du Middle East Media Research Institute , Al-Hadlaq qualifie la critique de l'UNRWA de «dure mais raisonnable» , car c'est une organisation biaisée et raciste qui perpétue le problème des réfugiés «palestiniens» et du récit du soi-disant droit au retour, une organisation dont le rôle est apparemment de travailler à la destruction de l'Etat d'Israël. "

Al-Hadlaq est connu pour avoir écrit des articles qui soutiennent souvent Israël et critiquent les Palestiniens. Le mot "Palestinien" apparaît entre guillemets tout au long de l'opération de mercredi, une apparente adhésion à la notion d'une nation palestinienne sans base historique.

"Le mouvement terroriste Hamas, qui soutient le régime iranien persan, a rejeté les programmes de l'UNRWA sur les droits de l'homme", écrit-il.

Al-Hadlaq a fait référence à un appel du Hamas à l'agence des Nations Unies en 2014 pour cesser d'introduire un programme de droits de l'homme dans ses écoles, arguant que cela visait à endoctriner les étudiants et les pousser à rejeter la résistance et le terrorisme contre Israël citant le journal Al-Quds Al-Arabi dont le siège est situé en Grande Bretagne .

"La plainte du Hamas était que ces programmes portent sur les droits de l'homme de tous, y compris ceux des Juifs et des Israéliens, et contreviennent à la culture et aux droits du peuple palestinien", a-t-il poursuivi.

Al-Hadlaq a conclu en déclarant: «Toutes les formes d'aide financière et de financement international pour l'UNRWA doivent cesser, tant qu'elle continue à soumettre ses décisions à la méthodologie de la terreur, de l'exclusion, du racisme».

Le président palestinien Mahmoud Abbas a maudit dimanche Trump sur sa menace de couper l'aide aux Palestiniens, en utilisant une épithète arabe populaire, "Que ta maison soit en ruine".

L'UNRWA a également fait l'objet de nombreuses critiques à la fois pour avoir répandu la haine antisémite dans ses écoles et pour avoir employé des membres d'organisations terroristes et des partisans de la terreur. En Février, l' ONU Watch a publié un rapport de 130 pages exposant 40 employés d'école de l'UNRWA à Gaza et ailleurs qui se livrent à l'incitation à la terreur contre les Israéliens et exprimé « l'  antisémitisme, y compris en publiant des vidéos négationnistes et images célébrant Hitler. »

Ce mois-ci, l'agence a également  annoncé  la suspension d'un employé de l'UNRWA soupçonné d'avoir été élu chef du Hamas.

L'ONU elle-même a publié un rapport en 2015 selon lequel des groupes terroristes palestiniens ont utilisé trois écoles vides gérées par l'ONU à Gaza comme une cache d'armes. En outre, elle a déclaré que dans au moins deux cas, des terroristes ont "probablement" tiré des roquettes sur Israël depuis les écoles pendant le conflit de 50 jours de l'été 2014 entre Israël et le Hamas.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :