Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Les mensonges du leader palestinien modéré

20 Janvier 2018 , Rédigé par mordeh'ai

Abbas made it clear that both anti-Zionism and anti-Semitism are based on lies  (Photo: Reuters)
 
Le discours cinglant de Mahmoud Abbas était surtout un cadeau à la Droite israélienne qui veut un grand état; le président palestinien montre clairement qu'il n'est pas un partenaire, qu'il refuse de reconnaître le droit des juifs à l'autodétermination et qu'il est pris au piège d'hallucinations, d'illusions et de mensonges.
 
Par Ben-Dror Yemini 
 
https://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-5071340,00.html
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Il est le chef le plus modéré que les Palestiniens pourraient choisir et c'est leur tragédie.

 

Dimanche, le plus brillant des modérés a dit qu'il ne répéterait pas 1948 et 1967, parce que ces fautes ont mené à la tragédie palestinienne, Nakba. Mais il répète exactement e mêmes fautes. Plus d'hallucinations. Plus d'illusions. davantage de négationnisme.

 

En Israël, on se demande si la source du problème est 1948 ou 1967. Abbas a précisé que le problème est 1917. En d'autres termes, la Déclaration Balfour , qui a soutenu le droit des Juifs à un foyer national.

 

Il y a un argument sur l'existence d'une ligne séparant l'antisionisme et l'antisémitisme. Abbas a précisé qu'il n'y a pas une telle ligne. Les deux idéologies sont basées sur des mensonges.

 

Il est un peu embarrassant de réfuter le non-sens prononcé par le chef modéré de la Muqata'a, mais il ne semble pas y avoir d'échappatoire, car chaque mensonge répété mille fois dans le premier acte atteint les manuels et les campus du troisième acte. La légitimation basée sur l'affirmation que c'est un "récit palestinien".

 

Il y avait beaucoup de mensonges dans le discours de dimanche, mais au moins trois d'entre eux devraient être réfutés.

 

Premièrement, selon Abbas, la Déclaration Balfour est un projet colonialiste. Plutôt l'inverse. La Déclaration Balfour a été publié dans le cadre d'une reconnaissance croissante du droit à l'autodétermination, résultat d'une lutte anti-impérialiste qui a conduit à la dissolution des empires et à la création d'États-nations. Les Juifs, qui vivaient sous de nombreux empires, ont reçu le droit à l'autodétermination avec d'autres personnes.

 

Le sionisme est donc un mouvement de libération anti-impérialiste. Le sioniste n'a pas cherché à bannir qui que ce soit, et la Nakba elle-même est le résultat du rejet des Arabes. Et de toute façon, des dizaines de millions de personnes ont connu des déracinements, des expulsions et des échanges de population dans le cadre de la création d'États-nations, y compris des Arabes et des Juifs.

 

Deuxièmement, Abbas a donné l'impression que le plan de paix que lui avait offert l'ancien Premier ministre Ehud Olmert comprenait 40 ans de présence israélienne dans le Jourdain, raison pour laquelle il avait refusé.

 

Eh bien, dans une interview à Jackson Diehl du Washington Post, Abbas a clairement indiqué, en temps réel, qu'il avait décliné le plan parce qu'il n'avait pas réussi à fournir un droit de retour à grande échelle. C'était aussi sa réaction immédiate à l'ancien secrétaire d'Etat américain Condoleezza Rice, qui lui a présenté les principes  après avoir entendu parler du plan d'Olmert. Le dimanche, cependant, nous avons reçu une nouvelle version qui est complètement fausse.

 

Troisièmement, selon Abbas, "les Européens voulaient amener les Juifs ici pour préserver leurs intérêts dans la région. Ils ont demandé à la Hollande, qui avait la plus grande flotte du monde, de déplacer les Juifs. "

 

Abbas se surpasse. La Hollande? Quand exactement la Hollande a-t-elle déplacé des masses de Juifs? Pourquoi elle a été conquis par les nazis. Et le mufti, Haj Amin al-Husseini, le héros d'Abbas, a coopéré avec les dirigeants européens de l'époque - les nazis - pour développer l'anéantissement des Juifs du monde arabe et de la Palestine. Alors, qu'est-ce qu'il bafouille?

 

Le discours d'Abbas est surtout un cadeau à une partie de la droite israélienne qui veut un grand état. Le chef modéré montre clairement qu'il n'y a rien à dire. Il refuse de reconnaître le droit des Juifs à l'autodétermination. Il n'est pas un partenaire. Il est prisonnier d'hallucinations, d'illusions et de mensonges.

 

 Il est possible que ce ne soit pas vraiment une hallucination mais plutôt une intrigue. Après tout, il veut nous conduire vers un grand état. C'est exactement ce que les ennemis d'Israël veulent. C'est ce que veulent la coalition du Hamas, du BDS et de l'Iran. Nous ne devons donc pas minimiser les absurdités exprimées par Abbas. Parce que si nous ne faisons pas attention, ce discours délirant peut se transformer en un autre jalon avant l'accomplissement de cet objectif.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :