Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Jérusalem-Est et les musulmans

28 Janvier 2018 , Rédigé par mordeh'ai

Par Dr.John Meinhold
 
http://www.americanthinker.com/articles/2018/01/east_jerusalem_and_the_muslims.html#ixzz55T8yrH00 
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
 
Je n'ai jamais pleinement compris le sort des Juifs en Israël jusqu'à ce que j'entende Ed Koch, l'ancien maire de New York, l'épeler il ya des années lors d'une émission de radio. Koch a simplement dit: "Israël est entouré de millions de personnes qui veulent les tuer."
 
Jérusalem est de nouveau au centre du débat politique et international après que le président Donald Trump a récemment reconnu Jérusalem comme la capitale d'Israël et prévoit de transférer l'ambassade américaine en Israël à Jérusalem d'ici 2019.
 
Quelqu'un a-t-il remarqué la récente rencontre entre le roi Abdallah de Jordanie et le vice-président Mike Pence? Reuters a rapporté qu'Abdullah a déclaré à Pence qu '"il se tournait vers Washington pour reconstruire" la confiance et la confiance "en allant vers une solution à deux Etats en Israël ..." Abdullah a ajouté que Jérusalem-Est devrait être la capitale d'un futur Etat palestinien.
 
Vous vous moquez j'espère?
 
L'histoire montre que la Jordanie n'a aucune crédibilité pour parler de Jérusalem et donner des conférences sur la «confiance ».
 
La Jordanie s'est emparée de Jérusalem-Est (y compris les lieux saints de la Vieille Ville) en 1948 et l'a annexée en 1949. La Jordanie a gardé le contrôle de Jérusalem-Est jusqu'à la guerre des Six Jours en 1967. Après cette guerre, Israël a repris Jérusalem-Est et Jérusalem a été unifiée, telle qu'elle existe aujourd’hui.
 
Nous ne devons jamais oublier ce qui s'est passé lorsque Jérusalem-Est a été sous contrôle jordanien pendant 19 ans. La Jordanie voulait «islamiser» Jérusalem-Est.  En 1952, la Jordanie a proclamé que l'Islam devait être la religion officielle, et selon le professeur israélien Yehuda Zvi Blum, ceci s'appliquait également à Jérusalem jordanienne.
 
Peu importe que Jérusalem-Est abrite les sites les plus sacrés du monde pour les juifs et les chrétiens.
 
Pour les Juifs, c'est la pierre angulaire de la religion située au Mont du Temple.
 
Pour les chrétiens, c'est l' église du Saint-Sépulcre .
 
La Jordanie a entrepris un pogrom méprisable qui comprenait le nettoyage ethnique de tous les Juifs de la vieille ville, la destruction et le pillage de 58 synagogues et la profanation implacable de 38 000 tombes dans un ancien cimetière juif au Mont des Oliviers . Le mur occidental sacré pour les juifs "a été transformé en un lieu saint exclusivement musulman associé à al-Buraq."
 
Le Comité pour l'Exactitude dans les Reportages du Moyen-Orient les états d'Amérique (CAMERA). "Le cimetière juif sur le Mont des Oliviers, où les Juifs avaient enterré leurs morts depuis plus de 2500 ans, a été fouillé; les tombes ont été profanées; des milliers de pierres tombales ont été brisées et utilisées comme éléments de construction, pavés ou pour des latrines dans les camps militaires de la Légion arabe. L'hôtel Intercontinental a été bati en haut du cimetière."

Une synagogue de Jérusalem-Est démolie sous occupation jordanienne 

Nous ne devons jamais oublier que la Jordanie avait signé un accord d'armistice 1949 avec Israël qui a déclaré que les Juifs auraient "l'accès libre aux Lieux saints et aux institutions culturelles et l'utilisation du cimetière sur le Mont des Oliviers."
 
Les chrétiens ont également fait face à la persécution à Jérusalem-Est alors qu'ils étaient sous contrôle jordanien. CAMERA note : «Il y avait des limites au nombre de pèlerins chrétiens autorisés dans la vieille ville et à Bethléem à Noël et à Pâques: les œuvres de bienfaisance chrétiennes et les institutions religieuses avaient l'interdiction d'acheter des biens immobiliers à Jérusalem. Elles étaient obligées d'enseigner en arabe, de fermer le vendredi, le jour saint musulman, et d'enseigner à tous les étudiants le Coran. Le Jerusalem Post a décrit ces mesures comme «un processus d'islamisation du quartier chrétien dans la vieille ville». De nombreux chrétiens ont quitté Jérusalem-Est pendant la domination oppressive de la 
Jordanie. 
 
Elie Wiesel, auteur d'un prix Nobel et rescapé de l'Holocauste aurait pu vous parler de Jérusalem et de ce que cela signifie pour le peuple juif. 
 
Wiesel a dit: «Jérusalem est au-dessus de la politique, elle est mentionnée plus de six cent fois dans les Écritures (hébraïques) et pas une seule fois dans le Coran, sa présence dans l'histoire juive est énorme. C'est elle qui exprime notre désir de retourner à Jérusalem..Jérusalem est le cœur de notre cœur, l'âme de notre âme.»
 
Al Jazeera a rapporté
  le 6 décembre 2017 que Adnan Abu Odeh, ancien chef de la Cour royale hachémite (le lien administratif et politique entre le roi de Jordanie et le régime jordanien), a proclamé: "Jérusalem continuera d'appartenir aux Arabes et aux musulmans" point de ralliement jusqu'à ce qu'elle soit libérée des Israéliens. "
 
A contrario; Jérusalem est et doit rester la capitale d'Israël.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :