Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Nikki Haley prend à partie les Nations Unies après le vote anti-Jérusalem

22 Décembre 2017 , Rédigé par mordeh'ai

Image associée
"Les USA se souviendront de ce vote."
 
Par Amelia Hamilton
 
https://www.truthrevolt.org/news/nikki-haley-takes-un-after-anti-jerusalem-vote
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
 
Assemblée générale des Nations Unies a voté aujourd'hui pour condamner la décision du Président Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël, en déplaçant l'ambassade de Tel Aviv. 128 États membres ont voté en faveur de la condamnation de la décision avec seulement 9, y compris Israël et les États-Unis, en faveur. 35 pays, tels que les principaux alliés américains, le Canada et l'Australie, se sont abstenus de voter. 
 
L'ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU, Nikki Haley, a tenté de les avertir:

Haley s'est adressée au corps des représentants après le vote, et elle n'a pas mâché ses mots:

Ensemble, nous nourrissons, nous habillons et éduquons les gens malheureux. Nous soutenons et maintenons la paix fragile dans les zones de conflit à travers le monde et nous tenons les régimes hors-la-loi pour responsables. Nous faisons cela parce que cela représente qui nous sommes; c'est notre façon américaine. Mais, nous serons honnêtes avec vous. 
 
Lorsque nous faisons de généreuses contributions à l'ONU, nous avons également une confiance légitime dans le fait que notre bonne volonté soit reconnue et respectée. Quand une nation est choisie pour être attaquée dans cette organisation, cette nation est manquée. De plus, on demande à cette nation de payer pour le privilège d'être irrespectueux. Dans le cas des États-Unis, on nous demande de payer plus que quiconque pour ce privilège douteux.
 
Contrairement à certains pays membres de l'ONU, le gouvernement des États-Unis est responsable devant ses citoyens. En tant que tel, nous avons l'obligation de reconnaître quand notre capital politique et financier est mal dépensé. Nous avons l'obligation d'exiger plus pour notre investissement et, si notre investissement échoue, nous avons l'obligation de dépenser nos ressources de manière plus productive. Ce sont les pensées qui me viennent à l'esprit lorsque nous examinons la résolution dont nous sommes saisis aujourd'hui. Les arguments concernant la décision du Président de transférer l'ambassade américaine à Jérusalem ont déjà été avancés. Ils sont, maintenant, bien connus. La décision était conforme à la loi américaine, datant de 1995, et sa position a été maintes fois endossée par le peuple américain depuis lors. La décision ne préjuge pas des problèmes de statut final, y compris les limites de Jérusalem. La décision n'exclut pas une solution à deux États si les parties sont d'accord avec cela. La décision ne fait rien pour nuire aux efforts de paix. Au contraire, la décision du président reflète la volonté du peuple américain et notre droit en tant que nation de choisir l'emplacement de notre ambassade. Il n'est pas nécessaire de le décrire davantage. Au lieu de cela, il y a un point plus important à faire. 
 
Les États-Unis se souviendront de ce jour où ils ont été désignés pour être attaqués à l'Assemblée générale en raison même de l'exercice de notre droit en tant que nation souveraine. Nous nous en souviendrons quand nous serons appelés à faire une fois de plus la plus grosse contribution du monde aux Nations Unies, et nous nous en souviendrons quand tant de pays nous appellent, comme ils le font si souvent, à payer encore plus et d'utiliser notre influence à leur avantage.
 
L'Amérique mettra notre ambassade à Jérusalem. C'est ce que le peuple américain veut que nous fassions, et c'est la bonne chose à faire. Aucun vote aux Nations Unies ne fera de différence sur ce point, mais ce vote fera une différence dans la façon dont les Américains considèreront l'ONU et comment nous regarderons les pays qui nous manqueront de respect aux Nations Unies, et ce vote restera dans les mémoires. Je vous remercie. 
Putain de fille! 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :