Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

John Kerry justifie le terrorisme palestinien

16 Novembre 2017 , Rédigé par mordeh'ai

Par  Stephen M. Flatow
 
http://www.jewishpress.com/indepth/john-kerry-justifies-terrorism/2017/11/16/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
 
 
L'idée qu'un ancien secrétaire d'État des États-Unis s'abaisserait si bas pour justifier le terrorisme arabe palestinien contre Israël est si scandaleuse qu'elle est presque inconcevable. Et pourtant, il n'y a pas d'autre moyen de comprendre les déclarations enregistrées par John Kerry à Dubaï plus tôt cette année.
 
Un enregistrement sur cassette des remarques privées de Kerry à Dubaï a été révélé par la chaîne de télévision israélienne Channel 10. La partie concernant le terrorisme commence avec Kerry faisant la déclaration faussement flagrante que «les Palestiniens ont fait un travail extraordinaire de rester commis à la non- violence. Et en fait, lorsque le [couteau] Intifada a eu lieu, ils ont livré la non-violence en Cisjordanie. "
 
Kerry faisait allusion à la vague de plus de 100 coups de couteau palestiniens sur des Israéliens fin 2015 et début 2016. En mars 2016, les attaques au couteau avaient cessé. Jetons un coup d'œil sur la façon dont les Palestiniens étaient "engagés à la non-violence" et "livrés à la non-violence" après cela (comme Kerry le prétend).
  • Le 8 juin, des terroristes palestiniens ont ouvert le feu sur les clients du café le Max Brenner à Tel-Aviv tuant quatre Israéliens et en blessant sept autres.
  • Le 30 juin, un terroriste palestinien a poignardé à mort Hallel Ariel, 11 ans, dans son lit, à Kiryat Arba.
  • Le 1er juillet, des terroristes palestiniens ont abattu un Israélien et blessé sa femme et ses deux filles, au sud d'Hébron.
Je ne mentionne que quelques-unes des attaques les plus notoires. Les statistiques réelles pour le nombre d'attaques pendant la période de «non-violence» de John Kerry sont stupéfiantes.
 
Selon les registres officiels du gouvernement israélien, il y a eu 316 attaques en juillet 2016 seulement. Il y a eu 414 attentats en août 2016, 480 en septembre, 410 en octobre et 423 en novembre, et ça continue encore et encore, mois après mois, une série interminable d'attentats à la bombe, d'attentats à la voiture piégée, de tirs et de coups de couteau.
 
Mais maintenant vient la pire partie des remarques enregistrées par Kerry: la justification.
 
Les dirigeants d'Israël, a-t-il dit, ne s'intéressent pas vraiment à la paix et ne sont pas disposés à faire les concessions nécessaires pour parvenir à la paix. C'est la faute d'Israël, selon Kerry. Et quel sera le résultat?
 
Kerry déclare : Si Israël a des dirigeants "qui ne veulent pas faire la paix, si l'équation ne change pas, je ne serais pas étonné si dans les 10 prochaines années nous ne verrons pas un jeune leader [palestinien] venir nous dire: J'ai essayé la non-violence pendant les 30 dernières années et regarde, ça ne nous a rien apporté".  .
 
Laissons de côté pour un moment l'affirmation outrageusement fausse de Kerry selon laquelle les Palestiniens "ont essayé la non-violence depuis 30 ans." Examinons simplement ce que signifie sa déclaration.
 
Si les Israéliens "ne veulent pas faire la paix" - il veut dire, si les Israéliens ne cèdent pas à toutes les revendications territoriales palestiniennes - alors les Palestiniens se tourneront vers "un jeune leader" qui argumentera qu'ils devraient utiliser la violence parce qu'avec la non-violence Nous n'avons rien obtenu.
 
En clair, Kerry dit que ce sera la faute d'Israël si les Palestiniens recourent à la violence. Il dit, aussi clair que le jour, que la violence palestinienne sera compréhensible et justifiée parce qu'Israël refuse aux Palestiniens leurs droits.
 
Un Palestinien dans une voiture écrase des Israéliens qui attendent à un arrêt de bus? Un Palestinien plante une bombe dans un supermarché israélien ou dans un cinéma? Un Palestinien fait irruption dans une maison israélienne et massacre la famille avec une hache? Israël sera à blâmer, parce qu'Israël n'a pas «fait la paix». Et si Israël est à blâmer, alors les assassins sont irréprochables, et leurs actes meurtriers sont justifiés.
 
Les sévères critiques de Kerry sur Israël dans le passé, ses suggestions selon lesquelles Israël devient un état d'apartheid, ses tentatives d'intimider Israël par de terribles avertissements sur les boycotts internationaux - tout cela était déjà assez grave. Mais en justifiant le terrorisme palestinien contre Israël, Kerry a maintenant franchi une ligne rouge.
 
Quelle devrait être la réponse de la communauté juive?
 
A partir de ce moment, il ne devrait plus être invité à prendre la parole lors d'événements communautaires juifs, à prendre part à des conférences juives ou à recevoir le traitement respectueux que les anciens hommes d'Etat reçoivent habituellement de la communauté juive.
 
John Kerry devrait être traité comme persona non grata dans le monde juif à partir de maintenant.​​​​​
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :