Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 11:57

Par Daniel Siryoti


http://israelbehindthenews.com/irans-role-temple-mount-clashes-revealed/16188/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
 

Les récents affrontements dans et autour du Mont du Temple ont été alimentés en partie par le gouvernement iranien, ont déclaré des sources palestiniennes à Israël Hayom cette semaine.

Les affrontements ont éclaté après que les autorités israéliennes aient installé des détecteurs de métaux à des points d'entrée sur le site en réponse à une attaque terroriste mortelle le 14 juillet. Beaucoup de musulmans à l'échelle locale et à travers le monde considéraient la mesure de sécurité israélienne comme un moyen d'usurper le contrôle. Israël a insisté que la mesure ne visait qu'à prévenir d'autres attaques et à enlever les appareils moins de deux semaines plus tard.

Selon les sources palestiniennes, des dizaines de milliers de manifestants musulmans ont reçu des repas préemballés avec des notes dans chacun d'entre eux citant une citation célèbre attribuée au chef de la Révolution iranienne de 1979, Ayatollah Ruhollah Khomeini: «Avec l'aide d'Allah, la Palestine sera libérée! Jérusalem est à nous ". La note a également représenté le Dôme du Rocher et le drapeau palestinien.


Selon des rapports dans les médias palestiniens, une organisation non gouvernementale dirigée par des mouvements de jeunesse iraniens était chargée de distribuer les repas. Les sites d'information arabes affiliés au Corps de la Garde révolutionnaire iranienne ont également souligné que les ONG iraniennes étaient derrière la «fourniture de nourriture aux héros qui luttent pour la libération de la mosquée Al-Aqsa assiégée jusqu'à ce que la victoire sur l'occupant sioniste soit atteinte ».

Malgré ces rapports, un haut fonctionnaire des forces de sécurité palestiniennes a déclaré à Israël Hayom qu'un tel effort logistique ne pouvait pas être géré et financé par un mouvement de jeunesse.

"Il est manifestement évident que le gouvernement à Téhéran, par ses longs tentacules, était derrière ces efforts", a déclaré le responsable. "Cela implique des millions de shekels, et il semble que les Iraniens aient trouvé un moyen d'en tirer profit et de préciser aux Palestiniens que l'Iran s'occupe d'eux".

"Le dépliant était incorporé dans chaque repas préemballé et a clairement indiqué où il était originaire", a déclaré le responsable.

 

Un autre fonctionnaire palestinien a déclaré à Israël Hayom que l'Autorité palestinienne  connaissait l'implication iranienne, mais a choisi de ne pas en informer Israël lorsque le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a décidé de geler les liens de sécurité avec Israël. La décision, prise à la suite de la crise du Mont du Temple, a depuis été inversée.

"Cela n'aurait pas eu lieu dans des zones sous contrôle palestinien. Nous n'aurions jamais laissé l'Iran établir une position parce que cela nous serait revenu comme un boomerang, provoquant l'action des États arabes ", a déclaré le responsable.

"Peut-être que les Iraniens ont compris qu'ils pouvaient entreprendre cet effort sans que les autorités israéliennes ne posent trop de questions. Nous avons obtenu les renseignements sur leur intention de dépenser massivement en distribution de repas, mais nous avions reçu l'ordre d'arrêter de coopérer [avec Israël] et nous avons agi en conséquence ".

L'influence iranienne s'est rencontrée avec des intérêts palestiniens, avec des hauts fonctionnaires palestiniens dans le cercle proche d'Abbas disant qu'il était indigné lorsqu'il a découvert l'intervention iranienne.

"Rien ne dépasse les Iraniens. Leurs tentacules sont partout et ce serait une grosse erreur de les laisser faire de telles incursions ", a déclaré un haut fonctionnaire du bureau d'Abbas.

L'Iran n'est pas le seul joueur à souffler sur les flammes dans le conflit. Israël Hayom a précédemment signalé des efforts menés par la Turquie pour enflammer la région et l'incitation en cours par les clercs arabes israéliens.......

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai