Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 16:10

Par Hunter Stuart
http://www.worldjewishcongress.org/fr/news/the-world-rewards-palestinians-for-supporting-terror

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif  


NEW YORK - le Congrès juif Mondial et Honest Reporting ont fait paraitre un rapport lundi du journaliste américain Hunter Stuart lors d'une discussion franche sur comment il percevait le conflit palestino-israélien, avait-il changé depuis son séjour d'une année et demie passée à Jérusalem et ses rapports depuis la région

 

Parlant au siège de la World Jewish Congress, Stuart a décrit son éducation comme une White Anglo-Saxon Protestant (« éducation Protestante anglo-saxonne blanche »), libérale autodéclarée d'une «ville nouvelle-anglaise pittoresque et politiquement correcte», une «bulle libérale» où il était «considéré comme cool de se référer à Israël comme Un «pouvoir colonial» ou un «état d'apartheid».
 

Hunter Stuart speaking at the WJC headquarters on July 24, 2017.

 

 

 

                      Hunter Stuart s'exprime au siège de la WJC le 24 juillet 2017.

Stuart est allé étudier au Middlebury College libéral au Vermont et a déménagé à Brooklyn pour devenir journaliste indépendant, où son "obsession" du Moyen-Orient a augmenté, ainsi que sa perception négative d'Israël et la conviction de la victimisation palestinienne. "De la même manière que je pensais que les Israéliens étaient un groupe d'extrémistes paranoïaques, je pensais que les Palestiniens étaient des nobles indigènes qui voulaient seulement la liberté", a déclaré Stuart. "Je pensais qu'ils se battaient pour une solution à deux États et Israël les empêchait de l'avoir".

Il a déménagé en Israël au cours de l'été 2015 pour travailler en tant que journaliste indépendant, ouvrant ses compétences en arabe avant le voyage pour lui permettre de mieux converser avec les Palestiniens locaux. Il a trouvé un endroit pour vivre dans le centre de Jérusalem-Ouest, et s'est vite retrouvé confronté à des arguments intenses avec des faits et des questions qu'il n'avait jamais examiné. "J'ai vite vu qu'Israël était très différent de celui que je m'étais représenté", a-t-il déclaré.

Stuart a rencontré un large éventail de personnes au cours de ces premiers mois, y compris les musulmans et des druzes israéliens, des Juifs yéménites, iraniens et marocains, même un rabbin ultra-orthodoxe avec lequel il a établi une bonne amitié.

Il a été surpris d'apprendre combien Israël est petit, ce qui a suscité quelques réflexions sur la proximité et la menace des ennemis d'Israël. «J'ai appris qu'Israël avait environ la taille du New Jersey. Soudain, je pensais que, si je vivais à Trenton et que le Hezbollah avait sa capitale à Philadelphie, l'OLP était basée sur la Côte-du-Jersey et le Hamas était basé à Princeton; il était si proche qu'ils pouvaient creuser un tunnel où je vivais. Comment me sentirais-je alors?
 »

"Soudainement, j'ai commencé à voir Israël pas comme un Goliath puissant, mais comme une île minuscule et vulnérable dans une mer de 300 millions d'Arabes", a-t-il déclaré.

Sa vision des Palestiniens a également commencé à changer. En quelques mois depuis son arrivée en Israël, les attaques palestiniennes de coups de poignards et de voitures-béliers sont devenues fréquentes, en particulier dans le centre de Jérusalem où il vivait. Beaucoup de Palestiniens qu'il a rencontré à ce moment-là alors qu'il faisait des reportages sur Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza, lui disaient tout à fait qu'ils s'opposaient à une solution à deux États et ne voulaient même pas vivre côte à côte avec un Etat juif.

"Encore plus choquant, des Palestiniens m'ont dit qu'ils soutenaient les attaques contre des civils israéliens. Je sais que les Palestiniens ont souffert énormément. J'ai vu des quartiers entiers à Gaza transformés en décombres par des bombes israéliennes. Dans les camps de réfugiés en Cisjordanie, j'ai rencontré des parents qui avaient perdu des enfants par des balles qui ont traversé les fenêtres de leur salon ", a déclaré Stuart.

"Les tragédies qu'ils ont subies sont insondables. Mais rien de tout cela ne justifie le meurtre de civils et cela ne le sera jamais ", a-t-il déclaré.


« Je ne pense pas que les Palestiniens soutiennent le terrorisme parce qu'ils sont de mauvaises personnes, ou parce que leur religion leur dicte. Je crois qu'ils appuient le terrorisme parce que le monde les récompense », a ajouté Stuart.

L'une des plus grandes sources de la désinformation sur le conflit et le parti pris contre Israël, selon Stuart, c'est que le monde se rapporte aux attaques en Occident ou ailleurs comme du terrorisme, mais quand il s'agit d'Israël, «le récit est différent. C'est cet acte défiant, presque courageux.
»


Stuart a déclaré qu'il s'identifiait toujours comme un libéral de plusieurs façons, mais est venu à voir l'hypocrisie qui est devenue la norme. Son expérience en Israël lui a permis de savoir à quel point le conflit israélo-palestinien est complexe.

"Je ne dis pas qu'Israël a raison et que les Palestiniens ont tort. Il y a beaucoup de reproche à faire des deux côtés. Mais aussi longtemps que le monde continuera à tenir l'État juif à un niveau différent de celui du reste du Monde, je continuerai à défendre Israël, que ce soit politiquement correct ou socialement acceptable ", a-t-il déclaré

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai