Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 18:40

Vendredi, l'organisation des Nations Unies, l'UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture) a doublé sa haine contre Israël et le peuple juif en leur refusant leur lien biblique avec la vieille ville d'Hébron. Hebron est à le site de la Tombe des Patriarches, acheté il y a près de quatre millénaires par Abraham, comme lieu de sépulture pour sa femme Sarah. Douze pays ont voté en faveur de la demande palestinienne de dédier Hébron au site patrimonial palestinien, tandis que trois seulement ont voté contre. Six pays se sont abstenus.

Cette résolution, comme l'action de l'UNESCO l'an dernier concernant Jérusalem et le Mont du Temple n'a qu'un seul but de délégitimer Israël et de nier la connexion juive à la Terre Sainte.  Cette résolution n'est pas simplement dirigée contre Israël, mais contre tous les Juifs de partout dans le monde. A côté de Jérusalem, Hébron est la ville la plus sainte de la foi juive.

Israël rejettera la résolution antisémite de vendredi, comme il l'a fait l'année dernière pour le Mont du Temple un site offert au  patrimonial palestinien. Déjà, Jerusalem Post avait écrit dans ses rapports que :

La vice-ministre des Affaires étrangères d'Israël, Tzipi Hotovely, a décrit le vote comme un «emnlème de la honte pour l'UNESCO, qui, à l'heure actuelle, préfère se tenir au plus près des mensonge».

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liberman, a réagi au vote en décrivant l'UNESCO comme une «organisation politiquement biaisée, embarrassante et antisémite».

Le ministre de l'Éducation, Naftali Bennett, a également critiqué le vote. "C'est décevant et honteux que, à maintes reprises, l'UNESCO nie l'histoire et déforme la réalité, en servant sciemment ceux qui tentent d'effacer l'Etat juif", a déclaré Bennett. "Israël ne reprendra pas sa coopération avec l'UNESCO tant qu'il reste un outil politique, plutôt qu'une organisation professionnelle".

Yair Lapid le président du parti israélien Yesh Atid a également répondu en disant: «La décision de l'UNESCO de reconnaître le Tombeau des patriarches en tant que site patrimonial palestinien est une falsification ignoble de l'histoire. L'UNESCO ne croit-elle pas que la Bible est l'héritage? C'est une décision qui, au mieux, provient d'une ignorance totale et, au pire, de l'hypocrisie et de l'antisémitisme.

Les chrétiens à travers le monde devraient se rendre compte que la résolution de l'UNESCO ne rejette pas seulement le patrimoine juif, mais l'héritage de tous ceux qui croient en ce qu'ils appellent l'Ancien Testament. Comme il est décrit dans le chapitre 23 de בראשית « Au commencement » avant qu'Abraham n'achète la terre qui est devenue le Tombeau des patriarches, il a rejeté l'offre des Hittites pour recevoir la terre comme cadeau. Finalement, il a payé en trop pour la terre, de sorte qu'il n'y aurait jamais aucun doute ou une plainte selon laquelle c'est un territoire appartenant au peuple juif. Finalement Abraham, son fils Isaac et sa femme Rebekah, Jacob et une de ses femmes Leah, et la tête d'Esau (longue histoire) ont également été enterrés dans la tombe.

Hebron a été une ville juive depuis les temps bibliques depuis 38 siècles (avec une pause de 1929 à 1967). Les Juifs possédaient cette grotte et posaient sur les terres de la ville jusqu'à ce qu'ils soient massacrés et forcés par des terroristes arabes en 1929. Pendant la plupart de ces temps la majorité de la population était pour la plupart du temps juive. De ce massacre de 1929 jusqu'à la guerre de six jours en 1967, Hebron était une ville juive occupée par les Arabes.

L'occupation arabe d'Hébron a commencé un vendredi soir en août, il y a 88 ans, lorsqu'un groupe de terroristes arabes a massacré les juifs de la ville alors que les Britanniques (qui gouvernaient la Terre Sainte) savaient ce qui se passait, mais n'ont pas levé le petit doigt pour empêcher le carnage.

Sachant que des émeutes antérieures se déroulaient à Hébron, ce vendredi soir, le fils de Sephardic Rabbi Ya'acov Slonim a invité les Juifs à rester dans la maison du rabbin. Le rabbin était très apprécié dans la communauté, et il avait un fusil. Beaucoup de Juifs ont accepté cette offre, et la plupart de ces Juifs ont été assassinés dans son foyer

Samedi matin, avant le début de la tuerie, tous les rabbins d'Hébron ont appelé le gouverneur britannique à les protéger. Ils n'ont reçu que des assurances de sécurité. Ils se sont également tournés vers l'officier britannique chargé de la police qui a fait les mêmes assurances.

Ce Shabat dès 8h00, les Arabes ont commencé à se rassembler en masse. Ils sont venus en mobs, armés de clubs de golf, de couteaux et de haches. Alors que leurs femmes et leurs enfants jetaient des pierres, les hommes arabes ont saccagé les maisons juives et détruit les biens juifs. Avec seulement un seul officier de police à Hébron et l'aide promise absente, les Arabes entrèrent dans les cours juives sans opposition.

Rabbi Slonim, qui abritait les juifs dans son foyer, fut abordé par les émeutiers et offrit un marché. Si tous les étudiants Ashhénazes de la yeshiva étaient remis aux Arabes, les émeutiers épargneraient la vie de la communauté sépharade. Rabbi Slonim a refusé de renvoyer les étudiants et a été tué sur place.

"En entendant des cris dans une pièce, je montais par une sorte de passage en tunnel et je vis un Arabe coupant la tête d'un enfant avec une épée. Il l'avait déjà frappé et avait une autre tête coupée, mais en me voyant, il tentait de me donner un coup, mais il me manqua; Il était pratiquement au bout du canon de mon fusil. Je l'ai tiré bas dans l'aine. Derrière lui était une femme juive étouffée de sang avec un homme que j'ai reconnu comme un agent de police arabe nommé Issa Sherif de Jaffa. Il était debout sur la femme avec un poignard à la main.  ... Je suis entré dans la chambre et l'ai frappé. »(Bernard Wasserstein, The British in Palestine: The Mandatory Government and the Arab-Jewish Conflict 1917-1929, Oxford Angleterre, Basil Blackwell, 1991)

"Maintenant, laissez-moi vous parler du massacre. Après huit heures du matin, nous avons entendu des cris. Les Arabes avaient commencé à s'introduire dans les maisons juives. Les cris ont percé le cœur des cieux. Nous ne savions pas quoi faire. Notre maison avait deux étages. Nous étions en bas et un médecin vivait au deuxième étage. Nous pensions que nous serions en sécurité dans l'appartement du médecin, mais comment pouvait-on nous y attaquer? Les escaliers étaient à l'extérieur du bâtiment, mais ils n'étaient pas sûrs pour sortir. Nous avons donc découpé le plafond et nous sommes montés dans la maison du médecin. Eh bien, après avoir été un peu de temps, nous avons réalisé que nous étions encore en danger parce que, à ce moment-là, les Arabes avaient presque atteint notre maison. Ils allaient d'une porte à l'autre, massacrant tout le monde qui était à l'intérieur. Les cris et les gémissements étaient terribles. Les gens denandaient de l'aide! Mais que pouvions-nous faire? Nous étions trente-trois. Bientôt, très bientôt nous serions tous perdus. "(Lettre d'un survivant du massacre du Hebron).

 

Lorsque le massacre a finalement pris fin, les Juifs survivants se sont réinstallés à Jérusalem. Certaines familles juives ont essayé de retourner à Hébron, mais ont été délogé par les autorités britanniques en 1936 au début de la révolte arabe. En 1948, la Guerre de l'Indépendance a accordé un statut d'Etat à Israël, mais a jeté les Juifs hors d'Hébron, alors que la ville a été capturé et officiellement occupée par la Légion arabe du Roi Abdullah et finalement annexée à la Jordanie.

Pourquoi les Arabes locaux ont-ils massacré et abattu soixante-cinq et blessé cinquante-huit juifs, il n'y avait pas d'État juif d'Israël pour le détester à l'époque, seulement des juifs .... Quelle est leur excuse? Pourquoi l'ONU refuse-t-elle de reconnaître les 38 siècles d'héritage juif à Hébron? Pour la même raison que la tuerie de 1929 ... n'a fait de victimes que des Juifs.

La remarquable analyse des Juifs de Hébron,soumis au Haut commissaire de la Palestine inclut ces accusations:

" L'obligation du gouvernement britannique, qui n'a pas rempli son devoir et protégeant ses accusations pacifiques et sans défense.

Le gouverneur Abdullah Kardos et le commandant Cafferata qui nous ont privé des moyens d'appel à l'aide et à la défense nous ont trahi par des promesses vides et ont donné aux assassins et aux voleurs leur opportunité.

La police, qui ne remplissait pas son devoir, s'est comportée avec une bassesse méprisable ".

Lors de ce sabbat en 1929, la première ville juive est devenue un territoire occupé. Et les Juifs d'Israël et du monde entier ont appris qu'ils ne pouvaient compter sur personne pour les protéger. Une leçon qui a été renforcé pendant l'Holocauste par FDRoosevelt et Churchill.

Maintenant, quelques 88 ans plus tard, ce mémoire est encore vrai. L'ONU qui a été formé à la suite de la Seconde Guerre mondiale et la tentative du génocide des Juifs par les nazis , aujourd'hui emploie maintenant l'Antisémitisme en son propre nom. Le vote de Hebron de vendredi n'était qu'un autre exemple. Leur résolution anti-israélienne est simplement de l'antisémitisme revêtu de vêtements plus agréables.

Ces dernières années, il y a eu des victimes juives poignardées et d'autres Juifs écrasés par des voitures ou des camions, laissées baignant dans leur sang dans les rues d'Israël et cela grâce aux terroristes palestiniens quit tout comme 1929 à Hébron, tout comme le meurtre de six millions de Juifs en Allemagne nazie, le monde regarde ailleurs et ne fait rien. Même aujourd'hui, lorsque les terroristes sont capturés et mis en prison, l'Autorité palestinienne dite modérée les paie leur famille pour ce service meurtrier. Mais tout comme les Britanniques ont fait en 1929, l'ONU, est assise et surveille la violence, puis encourage encore plus avec des résolutions telles le vote de l'UNESCO sur Hebron, reniant des siècles d'héritage juif en Eretz Israël

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai