Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 10:54
Par le Personnel de TheTower.org
http://www.thetower.org/5187-new-details-emerge-about-hezbollahs-iran-built-weapons-factories-in-lebanon/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif



Times of Israel a rapporté de nouveaux détails concernant les usines d'armes souterraines que l'Iran construit au Liban pour son acolyte le Hezbollah.

L'existence des usines a été signalée pour la première fois en mars par un journal koweitien citant un général anonyme du Corps de la Garde Révolutionnaire Islamique iranienne (IRGC).

La semaine dernière, le chef d'état-major de l'armée israélienne, le général Gadi Gadi Eisenkot, a déclaré à un comité de la Knesset qu'Israël était au courant des usines et «s'en occupait en utilisant des mesures silencieuses pour éviter une détérioration de la situation».

Le magazine français Intelligence Online a récemment publié un rapport identifiant l'emplacement de deux usines d'armes et les munitions qu'elles produisent. Une installation souterraine, située près d'Hermel, dans le nord-est du Liban, aurait produit des fusées Fateh 110 qui peuvent transporter des ogives d'une demi-tonne et disposent d'une distance d'environ 190 milles(environ 306 km) pour atteindre la plupart des villes d'Israël. Les fusées Fateh 110 sont considérées comme relativement précises, et le système de défense aérienne israélien David's Sling, qui est devenu opérationnel en avril, est conçu pour les intercepter.

Une deuxième usine située près de la côte méditerranéenne dans le sud du Liban fabrique des munitions plus petites, selon Intelligence Online.

Le général iranien qui a d'abord révélé l'existence des usines a déclaré qu'elles avaient été construites parce qu'Israël avait détruit des usines de munitions au Soudan ainsi que des convois d'armes en Syrie en route vers le Hezbollah.

L'Iran est interdit d'exporter des armes par le Conseil de sécurité des Nations Unies et il lui est expressément interdit d'armer le Hezbollah par la résolution 1701 du Conseil de sécurité.

En mai, l'ancien ambassadeur israélien à l'ONU, Ron Prosor, a lancé un appel à la communauté mondiale pour qu'elle prenne des mesures contre le Hezbollah, ce qu'il a déclaré plus fort que la plupart des pays de l'OTAN. Il a exhorté le Conseil de sécurité à renforcer et à appliquer la résolution 1701, conformément au chapitre 7 de la charte de l'ONU, qui prévoit l'application de la trêve.

Selon un rapport de juillet 2016 de la Fondation pour la défense des démocraties, les responsables israéliens estiment que toute guerre future avec le Hezbollah pourrait causer des milliers de décès civils en Israël. Le Hezbollah a, entre autres, menacé d'attaquer des citernes d'ammoniac de Haïfa, ce qui pourrait tuer des dizaines de milliers de personnes.

Jonathan Schanzer, vice-président principal de la Fondation pour la défense des démocraties, a expliqué ce mois-ci que la tactique largement signalée par le Hezbollah de cacher des ressources militaires dans les zones civiles entraînerait des pertes humaines massives. Des rapports ont paru en 2013 que le Hezbollah offrait des logements à prix réduit aux familles chiites qui permettaient au groupe terroriste de stocker des lance-roquettes dans leurs maisons. Un agent de défense israélien a déclaré au New York Times en mai 2015 que l'accumulation de l'infrastructure terroriste du Hezbollah dans les villages du sud du Liban signifiait que "les civils vivent dans un complexe militaire" et que leur vie était menacée. Quelques jours plus tard, un journal lié au Hezbollah a renforcé l'évaluation israélienne.

Nitzan Nuriel, Brigadier Gen. de reserve ancien directeur du Bureau antiterroriste d'Israël, a déclaré en mars qu'une autre guerre entre Israël et le Hezbollah était «seulement une question de temps» en raison des efforts de l'auxiliaire iranien d'acquérir des «armes qui changent de jeu "Une semaine plus tard, Eisenkot a estimé que le Hezbollah développe son arsenal au Liban, qui supportera le poids de tout conflit futur entre l'acolyte iranien et Israël. Des responsables israéliens de la sécurité ont mis en garde plus tôt en mars que l'armée libanaise, qui reçoit une aide militaire américaine, se battra probablement avec le Hezbollah dans une guerre contre Israël.

 

 

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai