Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Ce que veut le Hamas

3 Juillet 2017 , Rédigé par mordeh'ai

Un nouveau document politique devrait briser les illusions qui subsistent.

Par Herbert London
http://www.frontpagemag.com/fpm/267167/what-hamas-wants-herbert-london

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

Les illusions au Moyen-Orient ont la vie dure. Cependant, avec la publication du nouveau document politique du Hamas, il ne devrait pas y avoir de doute sur les motifs de cette organisation des Frères musulmans. La presse occidentale continue d'affirmer que le Hamas «modère» ses vues, mais le document lui-même offre une image différente.
 
 


Les principaux points du nouveau document politique sont les suivants:
1. Le recours à l'islam comme seule source d'autorité;
2. Le déni du droit juif à l'autodétermination sur la Terre d'Israël;
3. La confession d'un caractère islamique sacré sur toute la Palestine;
4. Une lutte armée pour libérer la Palestine est légitime et doit se poursuivre.


Au cours de la dernière année, le Hamas a modifié le libellé de plusieurs de ses déclarations publiques pour se montrer conciliant. La présomption de naïveté à l'Ouest lui a donné un effet de levier à l'O.N.U et en tant qu'acteur politique légitime sur la scène mondiale. En fait, la modification de la langue est un exercice de la "taqiyyah" (déception dans la cause d'Allah-
pratique consistant à dissimuler sa foi sous la contrainte, afin d'éviter tout préjudice et réaction hostile d'un milieu défavorable). L'impression, et non la substance, est ce qui compte pour les fonctionnaires du Hamas.

Le véritable objectif est de prendre le contrôle de l'OLP, assurant ainsi une règle légitime sur tous les territoires palestiniens et utilisant cette influence sur les organismes internationaux. Pour subvertir le pouvoir d'Israël, le Hamas déploie des techniques diplomatiques et de propagande. Par conséquent, il est souvent difficile de distinguer entre les mensonges, les fabrications et les réclamations exagérées provenant des dirigeants.

Avec la publication du nouveau document politique, le Hamas s'est fait prendre à son propre pi-ge. Il ne fait aucun doute qu'il ne reconnaîtra pas l'Etat juif. En outre, toute réclamation concernant Israël qui repose sur des antécédents historiques est jugée inexacte. Pour le Hamas, Israël est un point mort historique. Heureusement, il y a ceux de la Maison Blanche de Trump qui comprennent la futilité de la position du Hamas.
 
.
Si l'on s'engage dans une enquête sérieuse sur le Hamas, il deviendra évident que les objectifs sont demeurés inchangés, le but de l'organisation est intact et les tactiques inchangées. Il y a une bonne raison de soupçonner que ce sera encore le cas dans les décennies à venir, car si le Hamas avait modifié sa position, il ne n'aurait pas pu attirer des bénévoles à sa cause.

Netanyahou a écarté le Hamas comme la métamorphose d'une idéologie qui a émergé en 1928. Il prétend qu'il fait un peu plus que convertir à ses idées radicales. Que Netanyahu ait raison, c'est moins pertinent que la façon dont le Hamas se décrit. Ici, les réclamations de Netanyahu  et le document du Hamas convergent. Si la terre de Palestine est consacrée pour les futures générations musulmanes jusqu'au Jour du jugement, chaque individu qui partage la foi a l'obligation, dans le cadre de ses devoirs religieux, de lutter pour ce territoire sans les Juifs. Un bon musulman est celui qui proclame fort, "Salut au djihad!" Et lutte continuellement pour la réalisation de la libération.

Il est évident, qu'il ne peut y avoir de règlement négocié au Moyen-Orient, à moins que vous ne considériez un Israël engagé dans une cession préventive. Dans l'esprit du Hamas, un traité de paix semblable à celui négocié entre Israël et l'Egypte serait une forme de haute trahison. Le Hamas se considère comme le fer de lance dans la lutte contre le sionisme mondial et n'admettra pas un iota de cette didentification.

Examinons donc la vision optimiste. La paix peut être négociée. Elle ne sera pas négociée tant qu'un côté assis à la table de négociations veut tuer ceux d'en face. C'est la réalité, même si c'est difficile à accepter.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :