Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא

Mission d'enquête sur le bien-fondé que Hébron est bien un lieu Saint juif — interdite d'entrée dans la ville avant le vote demandé par les palestiniens à l'UNESCO pour en retirer la légitimité à Israël !

27 Juin 2017 , Rédigé par mordeh'ai

Par Deborah Danan
http://www.breitbart.com/jerusalem/2017/06/26/israel-bars-fact-finding-mission-from-hebron-ahead-of-palestinian-vote-at-unesco/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

HAZEM BADER / AFP / Getty Images
 
 
TEL AVIV - Israël a interdit vendredi à une mission d'enquête de l'UNESCO d'entrer dans la ville de Hébron en Cisjordanie avant un acharnement mené par les Palestiniens pour que le Tombe des Patriarches - considérée comme le deuxième site le plus saint du Judaïsme - à le rajouter à la liste des patrimoines du monde des Sites menacés de "l'État de Palestine".
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a refusé d'accorder des permis à un groupe de chercheurs du Conseil international des monuments et des sites.



"Sur un plan stratégique et de principe, l'Etat d'Israël ne participera pas et ne légitimera aucun mouvement politique palestinien sous le couvert de la culture et du patrimoine", a déclaré l'ambassadeur d'Israël à l'UNESCO, Carmel Shama-Hacohen.


Le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO votera le 2 juillet sur la question de savoir si la vieille ville d'Hébron, y compris la tombe des patriarches, sera incluse dans la liste des sites en voie de disparition. L'Autorité palestinienne a accéléré le processus en revendiquant des "violations israéliennes ... y compris du vandalisme" sur le site. Étant donné que, comme de nombreux forums internationaux, il y a une majorité arabe automatique à l'UNESCO, le vote est susceptible de passer, ce qui ferait de Hebron et de la Tombe des Patriarches constituraient le troisième site culturel de la "Palestine" classé par l'UNESCO comme étant en voie d'extinction. Les deux autres sont le lieu de naissance de Jésus à Bethléem et le «paysage culturel du sud de Jérusalem» autour de Battir (
anciennement Betar,) qui se trouve à 6.4 km à l'ouest de Bethlehem, 

Carmel-Hacohen a dit: dans ces deux cas, les missions d'enquête envoyées par l'UNESCO avant le vote ont révélé que les sites n'étaient pas menacés en réalité et que les chercheurs de ces missions ont été déconseillé de les ajouter à la liste. Néanmoins, les Etats membres du Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO ont choisi de voter «oui».
 
 
"Aussi, c'est un gaspillage de temps et d'argent d'envoyer des professionnels pour faire des recommandations. Parce qu'en opposition les demandes d'autres pays, face aux opinions d'experts ont un impact significatif, les Palestiniens ont créé pour eux-mêmes une piste VIP pour enrôler un site qui est parmi les plus importants du judaïsme par une campagne basée sur des mensonges contre les Juifs et leur état ", a déclaré Carmel-Hacohen.

Il a ajouté que même si les Palestiniens n'ont jamais perdu de vote à l'UNESCO "il y a toujours une première fois et nous nous en rapprochons".

Les diplomates israéliens soutiennent que, malgré une longue liste de griefs, que les Palestiniens font circuler au sujet des «violations» israéliennes présumées dans la vieille ville d'Hébron, les responsables israéliens et les chefs religieux musulmans locaux s'entendent bien.

De nombreux groupes juifs ont également protesté contre le vote à venir.

"Ce n'est que le dernier mouvement cynique des Palestiniens pour effacer l'histoire juive en incorporant les sites les plus saints du Judaïsme, y compris le Mur de l'Ouest, la Tombe de Rachel et la Tombe des Patriarches, aux sites musulmans", a déclaré le Centre Simon Wiesenthal dans un communiqué la semaine dernière.

La Conférence des présidents des principales organisations juives américaines a adressé à la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, une lettre indiquant que les revendications palestiniennes concernant Hebron sont «remplies de fausses informations et des accusations sans fondement» et l'a invité à empêcher que le vote ne se déroule.

"C'est le dernier d'une série d'accusations et d'accusations non fondées visant à dénigrer et à fausser l'intendance israélienne des sites saints", a déclaré le groupe dans un communiqué.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :