Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 21:07
DEBKA files
http://debka.com/article/26055/US-UK-Jordanian-forces-enter-S-Syria
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
 
 
Les forces d'élite de ces 3 nations visent à contrecarrer la main mise de la coalition  Syro-Iraniennes-et du Hizballah sur la frontière Syro-Iraquienne; prévue pour la veille du voyage du President Donald Trumpau Moyen-Orient.
 
 

La force blindée dirigée par les États-Unis comprenant également des unités britanniques et jordaniennes a traversé le nord de la Jordanie par le passage de la frontière de Tanf entre le Royaume hachémite, l'Irak et la Syrie, et a pris des positions capables de consolider son contrôle de la route principale entre Palmyr et Bagdad. Certains de leurs acheminements ont été coordonnés avec Israël.
(Voir la carte).


Cette poussée visait à contrer le mouvement de centaines de troupes syriennes, des milices chiites soutenues par l'Iran et des forces spéciales Radican du Hezbollah, avec des chars et du matériel lourd, pour reprendre la ville de Sabaa Biyar. Située dans un territoire peu désertique, cette ville se trouve à 110 km à l'ouest de la frontière syro-irakienne, à 95 km au nord de la frontière syro-jordanienne et à 128 km à l'est de Damas.

 

Pour sa haute importance stratégique pour Téhéran, Damas et le Hezbollah il lui incombe la surveillance de la frontière entre la Syrie, l'Irak et la Jordanie et la route n° 1 qui relie la capitale jordanienne Amman à Bagdad.

 

Les sources militaires du DEBKAFILE'S expliquent que Damas et Téhéran ont agi pour empêcher les opérations militaires américano-jordano-israéliennes le long des frontières israélienne et jordanienne avec la Syrie, de sorte qu'elles ne conduisent pas à la découverte de zones de sécurité contrôlées par les États-Unis dans le sud de la Syrie.

 
Nos sources militaires ajoutent que Moscou aussi surveille les nouveaux mouvements militaires menés par les États-Unis avec défiance, le service de son impact potentiel sur le plan russe pour quatre cessez-le-feu qui divisent en zones la Syrie, en coopération avec l'Iran et des forces turques. Les russes alimentent par conséquent en informations les Renseignements de Téhéran et de Damas sur les mouvements menés par les États-Unis.
 

Dimanche aussi, les Forces de défense israéliennes ont lancé un exercice militaire à grande échelle dans les régions de Galilée et du Golan, près de ses frontières avec la Syrie et le Liban. Le jeu de guerre pourrait bien se dérouler sur sa date finale afin de maintenir une force militaire importante sur les frontières-nord d'Israël, en cas de tentative de perturber les visites de Trump en Arabie Saoudite et en Israël du 22 au 24 mai.

 

D'autres mouvements militaires dans la région cette semaine ont été pris par l'armée irakienne et les milices chiites irakiennes sous le commandement des officiers de la garde révolutionnaire iranienne. L'Iran a continué à déverser des troupes supplémentaires à Damas à travers l'autoroute de Bagdad-Damas, d'une part, tandis que, d'autre part, le Premier ministre irakien Haidar al-Abadi a offert à Washington deux divisions de son armée, qui seraient envoyées en Syrie pour soutenir les Opérations militaires dans le sud-est par les États-Unis


Pour l'instant, les plans de l'administration Trump pour une offensive contre l'État islamique semblent avoir été mis en oeuvre.

 

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai