Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 23:44
Un ancien responsable palestinien a étrillé la Maison Blanche samedi d'être  pleine de «colons», ont rapporté les médias en langue hébraïque.

Par Deborah Danan
Http://www.breitbart.com/jerusalem/2017/04/16/ahead-of-abbas-trump-meeting-senior-palestinian-official-accuses-white-house-ofbebe-settlers/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 
"Nous avions l'habitude de dire qu'il y avait des colons dans la coalition israélienne d'extrême droite qui déteste les Palestiniens, les Arabes et les Musulmans. Mais aujourd'hui, nous disons qu'il y a aussi des colons à l'intérieur de la Maison Blanche ", a déclaré Hanan Ashrawi, membre du Comité exécutif de l'OLP.

"L'administration a adopté la position extrême de la droite israélienne du [Premier ministre Benjamin] Netanyahu et qui soutient les colonies".

Ashrawi veut dire par ses commentaires désobligeants; que les colons se réfèrent aux juifs vivant en Cisjordanie, qui abrite certains des sites les plus saints du judaïsme.

Ces commentaires viennent alors que le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas se prépare à une visite à Washington pour rencontrer le président Donald Trump en mai. Une délégation palestinienne se rendra à Washington plus tard ce mois-ci pour des réunions préliminaires.

Lors d'un appel téléphonique avec Abbas en mars, Trump a invité le chef palestinien à la Maison Blanche. Les deux ont discuté des "moyens de faire progresser la paix dans toute la région du Moyen-Orient, y compris un accord global qui mettrait fin au conflit israélo-palestinien", selon une lecture de la Maison Blanche.


À la suite de l'appel, Abbas, a déclaré à Jason Greenblatt, négociateur américain du Moyen-Orient, qu'il était sûr qu'avec Trump le soutenant, un accord de paix "historique" avec Israël était possible.

La semaine dernière, Abbas a prévenu qu'il prendrait des «mesures sans précédent» pour mettre fin à la faille entre son parti au pouvoir - le Fatah en Cisjordanie et le groupe terroriste Hamas, basé à Gaza.

"Ces jours-ci, nous sommes dans une situation dangereuse et difficile qui exige des étapes décisives, et nous devons prendre ces mesures décisives", a déclaré Abbas à l'agence officielle  palestinienne WAFA. "Par conséquent, nous allons prendre des mesures sans précédent dans les prochains jours pour mettre fin à la division".



Le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a répondu en accusant Abbas d'utiliser la rencontre prochaine avec Trump pour exercer une pression sur le groupe islamiste et a déclaré que "le langage des menaces et les ordres dictés" ne seraient pas acceptés.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai