Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 04:54

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2017/04/vladimir-putins-evil-stroke-of-genius/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif 

Vladimir Poutine au Kremlin à Moscou, le 21 mars 2017.

Enfant, une de mes grandes craintes était d'être victime d'une attaque chimique. Je lis et relis l'article sur la guerre chimique dans l'Encyclopédie Britannica à la bibliothèque de l'école avec une fascination horrifiée. Lorsque nous avons pratiqué d'être sous nos bureaux « en cas d'une attaque atomique » J'ai été soulagé que ce n'était qu'une attaque atomique qui était attendue. Le gaz serait 100 fois pire, je pensais. Peut-être cela parce que je suis Juif et que j'ai entendu que les nazis avaient gazé des Juifs, même si  je savais que mes propres parents en Ukraine avaient été abattus et non gazés.

L' attaque au gaz sarin effectuée ce mardi à Idlib par les forces contrôlées par Bachar al-Assad (le mot « présumé » n'est pas nécessaire ) était un crime de guerre, un assassinat horrible en masse de civils. Pour le rendre encore pire, les hôpitaux où les victimes étaient traitées ont également été bombardé. Ce n'est pas la première fois que le même criminel a commis le même crime. Mais Assad n'aurait pas pu le faire seul. Il a un complice puissant pour ses crimes.

Les avions russes ne balancent pas du sarin (ou du chlore ou des barils transformés en bombes), mais ils soutiennent les forces d'Assad avec des armes plus conventionnelles, qui tuent néanmoins de nombreux civils dans le processus. L'administration Obama, qui a fourni initialement un soutien minimal aux rebelles qui étaient opposés à Assad, avait renoncé plus ou moins à l'idée de le déposer quand la Russie est intervenue et récemment l'administration Trump a reconnu qu'elle était aussi “concentrée” sur la défaite de Da’esh plutôt que sur le fait de destituer Assad.

Fait intéressant, bien que Poutine a affirmé d'abord qu'il intervenait en Syrie afin de vaincre Da'esh, il a effectivement fait très peu contre cette organisation terroriste. Le Conseil de l' Atlantique, qui est financé principalement par les gouvernements européens , a déclaré ceci au sujet de l'intervention russe en Syrie :

Les résultats ont été cruels. La Russie a réalisé ses attaques aériennes avec peu d'égards aux règles de la guerre : la séquence libre et ouverte montre l'utilisation répétée de munitions interdites et la frappe de cibles incluant mosquées, hôpitaux et usines de traitement de l'eau. Imaginez le tollé si les États-Unis ou ses alliés avaient conduit des opérations militaires similaires. La campagne militaire de la Russie a permis aux forces d'Assad de reprendre le terrain perdu, une tâche qu'ils ont fait avec une grande cruauté et une grande souffrance humaine. Ces opérations ont à peine écorné le groupe terroriste de l'EIIS, dont les pertes territoriales récentes ont été en grande partie réalisées par les  milices kurdes soutenues par la coalition menée par les Etats-Unis. Loin de raccourcir la guerre, l'intervention russe l'a exacerbé — et ce faisant, elle a de plus envoyée des vagues de réfugiés inondant la Turquie et l'Europe.

Jusqu'à récemment, je n'avais pas compris les motivations de Poutine. Il a été clair qu'il veut protéger et étendre ses installations navales et aériennes en Syrie, mais en mettant ses œufs dans le panier Assad il permet au projet iranien de créer un couloir vers la frontière ouest de la Méditerranée, ce qui pourrait se révéler dangereux pour la Russie à long terme.

Mais si son but est de déstabiliser ses ennemis traditionnels en Europe en les inondant de réfugiés, donc à la fois son intervention et sa façon brutale - aussi bien que sa tolérance du comportement encore pire d'Assad - devient compréhensible. Les guerres en cours en Syrie et en Irak servent son objectif et fait que l'existence de Da'esh continue .

Cela explique aussi pourquoi la Russie n'a pas perturbé les activités israéliennes en Syrie. Bien que Assad et son patron iranien sont intéressés à construire un Hezbollah comme une menace pour Israël, Poutine ne partage pas nécessairement leurs objectifs, et peut même vouloir limiter l'avance de l'hégémonie iranienne dans la région. La Russie a ses problèmes avec le djihadisme islamique radical, et l' Iran a ou va bientôt avoir des missiles qui peuvent atteindre Moscou. Ce qui sert l'objectif de Poutine qui est le chaos - qu'il favorise en aidant Assad à rester au pouvoir et tuer toute personne associée à (ou coincée dans la même ville avec) l'opposition. Le bombardement d'armes d'Israël à destination du Hezbollah ne porte pas atteinte à son but.

C'est aussi une incitation pour Israël de ne pas interférer. Il y a eu des suggestions qu'Israël devrait intervenir contre Assad pour des raisons humanitaires. Il est très peu probable qu'Israël prenne une telle mesure. Non seulement elle serait de placer Israël en conflit direct avec la Russie, mais Israël est dépendant de la Russie pour lui permettre d'agir contre le Hezbollah en Syrie. La plus grande menace directe contre Israël aujourd'hui c'est le Hezbollah comme mandataire de l'Iran, et il serait désastreux si Poutine devait décider de le protéger.

 

Je pense que Poutine est le grand gagnant ici. Dans un coup de génie malfaisant, il a réussi à transformer la guerre civile syrienne, la montée de Da'esh, la lutte entre les mondes sunnites et chiites, l'avancée de l'Iran vers la Méditerranée, et la souffrance concomitante des peuples de la région , à son avantage. Il contrôle désormais l'espace aérien de la région de Méditerranée orientale et la mise en place de bases aériennes et navales importantes ici, un coup d'Etat stratégique contre l'Europe et les États-Unis. Pendant ce temps, l'Europe est déstabilisée par les vagues de réfugiés des conflits dans notre région. Tout cela sur le dos de quelques millions de morts et d'Arabes déplacés!

 

Si oui ou non les activités russes ont eu un effet sur l'élection américaine, il ne fait aucun doute que la Russie mène la guerre psychologique contre les Etats - Unis avec l'intention de créer autant que possible la dissension et le chaos là - bas. Les médias sociaux ont rendu plus aisé l'effet de levier d'un petit nombre d'agents secrets russes.

Poutine est une figure remarquable. Je dirais que ses actions - d'attiser et de jeter de l'huile sur le feu de la guerre en Syrie - sont celles d'un psychopathe, bien que peut-être tout despote doive être psychopathe. Il semble avoir supprimé l'opposition interne à son régime tout à fait efficacement (et brutalement, en partie en assassinant toute personne qui le menace). Il a considérablement amélioré la position stratégique de la Russie relativement à bon marché et est en route pour reconstituer l'empire soviétique.

Divers experts ont dit que Poutine joue aux échecs tandis que les dirigeants occidentaux jouent aux dames (ou des jeux encore plus simples, comme jouer aux billes). Je suis d'accord - sauf que les pions qu'il sacrifie sans émotion sont des êtres humains.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai