Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 05:03
Par Dror Eydar
http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=18889
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.comreproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

                   Résultat de recherche d'images pour "fotos descamps de deportation" Résultat de recherche d'images pour "fotos descamps de deportation"
Ce n'est pas assez. Année après année, nous répétons la leçon de l'Holocauste dans les mots «jamais plus» et rappelez-vous les horreurs subies par nos frères, nos sœurs, nos mères et nos pères - ceux qui ont été laissés dans la Vallée de la Mort ainsi que ceux qui ont survécu - Et nous nous sommes engagés à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour nous assurer que notre peuple ne doit plus jamais dépendre de la miséricorde d'autres nations pour nous délivrer du mal.

« La leçon est que nous devons pouvoir nous défendre par nous-mêmes, face à toute menace et contre tout ennemi », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu, et c'est très vrai.

Mais ce n'est pas suffisant. L'autre leçon de l'Holocauste, qui brûle aussi vivement que la flamme éternelle, est le grand appel qui devrait être entendu toucher à travers la nation: les Juifs, doivent rentrer chez eux. Chères sœurs et frères, venez en Israël. Vous appartenez à cette terre..L'Holocauste était la conclusion cruelle et vicieuse du chapitre de l'exil dans notre histoire. Depuis la création de l'État d'Israël, les communautés juives hors d'Israël sont une erreur.

Mais on parle à peine de cette autre leçon, même si c'est l'essence même du sionisme.

Nous avons vécu en Espagne depuis des centaines d'années, puis nous avons été brutalement expulsés. Nous avons vécu en Allemagne pendant des siècles, avant d'être exterminés là-bas. Nous avons vécu aussi en Pologne depuis plus d'un millier d'années, et il ne reste que nos cendres. Partout où les Juifs vivaient, leur contribution dépassait largement leur nombre dans tous les domaines - l'économie, la science, la culture, l'art, la politique et plus encore. Mais dans le moment de la vérité, tout cela a été oublié.

Plus d'un demi-million de Juifs vivent actuellement en France. Ils se convainquent que tout est "business as usual" (comme si rien n'était) et que la France est leur patrie. Chaque année, la république de «liberté, égalité, fraternité», qui a consisté à séparer l'Église et l'État, voit de plus en plus l'antisémitisme se manifestait. Qu'est-ce que ces Juifs attendent? Rentrez à la maison. Nous avons besoin de vous ici, et votre avenir vous attend ici. L'histoire vous parle fort et clair. Vous ne pouvez pas l'entendre?

En 1947, environ sept mois avant que l'ONU ne déclare la création d'un Etat juif dans le pays d'Israël, le docteur Avraham Sharon (à l'origine Abraham Schwadron) a écrit une colonne dans le mensuel juif israélien "Bitzaron" appelant les Juifs des «pays de la démocratie et de la liberté» d'immigrer en Israël: «Juifs, faites Aliyah!» Dénoncez ces choses qui sont proches et chères à vos cœurs, faites tous les efforts possibles et pressez -vous pour faire l'aliyah! Faites-la maintenant! Partez toujours avec votre dignité, de manière ordonnée, avec la plupart ou la totalité de votre propriété.

N'attendez pas trop longtemps pour que les paroles du prophète ne se réalisent: «Et je vous ferai sortir du peuple, et je vous rassemblerai des pays où vous êtes dispersés, avec une main puissante et avec un bras tendu, Et en répendant la fureur »(Ezéchiel 20:34). Ses mots sonnent vrais.

Schwadron a conclu avec sa propre prophétie: «Notre exil n'est pas seulement un produit de la catastrophe. C'est aussi le résultat de la volonté. Réveillons et pressons notre peuple de comprendre que l'élimination de l'exil - c'est le retour complet à Zion - - ce ne sera pas non plus une catastrophe, mais plutôt un produit de la volonté ».

Ce jour-là, le premier des «Dix jours de reconnaissance» (entre le jour du Souvenir de l'Holocauste et le Jour de l'Indépendance) représente le premier échelon de l'échelle historique qui s'élève du fond des crématoires jusqu'à notre résurrection en tant que nation indépendante Notre ancienne patrie. Ceux qui commémorent l'Holocauste, ceux qui déclarent "jamais plus", doivent garder à l'esprit l'autre élément nécessaire du jamais:plus amener les Juifs en Israël. Nous devons rassembler tous les Juifs de tous les coins de la terre à la maison nationale que nous n'avons jamais eue. Désormais, nous devrions dire: « Jamais plus en exil »..........

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai