Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 06:44
 

Le troisième mandat d'Obama a commencé. Notre République est en danger.

 

Après que Trump ait obtenu sa nomination, les gens d'Obama ont déposé une demande d'écoute électronique. Comme il était sur le point de gagner, ils l'ont fait à nouveau. Après avoir gagné, ils font tout ce qu'ils peuvent pour le faire descendre.

Il est appelé à s'effondrer.

L'un est le président élu des États-Unis. L'autre est l'Anti-président qui commande un vaste réseau qui englobe les organisateurs de Organizing for Action,(OFA) l'infrastructure officielle de la Democratic National Committee (DNC) et Obama l'Anonymous, un gouvernement de l'ombre - des loyalistes intégrés à des postes clés au sein du gouvernement.

Quelques semaines après l'élection, j'ai été averti que Obama avait l'intention de diriger le pays à partir de l'extérieur de la Maison Blanche. Et que le réseau "Obama Anonymous" des membres du personnel embarqués au sein du gouvernement étaient la véritable menace. Depuis Kalorama le manoir des Obama est devenu l'ombre de la Maison Blanche. Et le réseau "Obama Anonymous" fait tout ce qu'il peut pour faire tomber le gouvernement élu.

Valerie Jarrett a emménagé dans la Maison Blanche de l'ombre pour tracer des opérations contre Trump. Pendant ce temps , il a donné le contrôle du corps de la DNC à Tom Perez après avoir repoussé une l'offre Sandernista de Keith Ellison. Obama avait creusé le Parti Démocrate en détournant l'argent à sa propre organisation pour l' Amérique. Puis Hillary Clinton l'avait cannibalisé pour sa candidature présidentielle par Debbie Wasserman-Schultz et Donna Brazile. Maintenant, Obama est propriétaire de l'activiste, OFA, et de l'infrastructure organisationnelle,de la DNC.

Mais c'est juste la moitié du tableau.

Obama contrôle l'opposition. Il aura beaucoup de pouvoir pour choisir les futurs membres du Congrès et le candidat de 2020. Mais il aurait pu faire beaucoup de ceci à partir de Chicago ou New York. La raison pour laquelle il n'a pas décidé de passer du District of Columbia, où se situe Washington, la capitale des États-Unis c'est que la capitale de la nation contient l'infrastructure du gouvernement national. Il ne veut pas seulement diriger les Démocrates. Il veut gouverner l'Amérique.

L'autre moitié du tableau l'image est l'État obscure d'Obama. Ce réseau de nommés politiques, de bureaucrates et du personnel dispersés à travers de nombreuses agences gouvernementales  connu seulement comme Obama Anonymous.

Obama Inc. avait ciblé Trump dès le début tellement il était clair qu'il serait le candidat.

Trump avait verrouillé la nomination du GOP en mai. Le mois prochain, il y avait une demande de la FISA lui ciblage. Le Foreign Intelligence Surveillance Court a rejeté la demande, et il est encore impossible de savoir si la demande ciblée Trump, ou seulement ses associés, mais il est stupide de prétendre que la présentation d'une telle demande d'un mois après, il est devenu le candidat présumé du GOP était apolitique.

C'est le mois de la "Surprise d'Octobre " lorsque les pires morceaux de vie basés sur la recherche de l'opposition et la plus vive se déchaîne. La recherche de l'opposition d'Obama sur Trump impliqué l'écoute sur un serveur dans la Trump Tower. Nixon aurait été très jaloux.

Après l'élection, Obama Inc. a commencé à étaler ses paris. Certains de ses gens ont émigré vers son réseau d'organisations politiques. D'autres sont restés intégrés dans le gouvernement. Alors que le premier groupe organiserait l'opposition, le dernier saboterait, saperait et essayerait de faire tomber Trump.

Une campagne sans précédent pour la domination du spectre complet a été mené dans la politique intérieure.

L'opposition politique n'est pas un phénomène nouveau; même si un ancien président centralise le contrôle des armes, des organisations et des militants de son parti pour faire la guerre à son successeur c'est sans précédent. Mais la militarisation des fonctionnaires non élus  pour mener la guerre à un gouvernement élu c'est un coup d'Etat.

Obama Anonymous a effectué son coup d'Etat par couches. La première couche c'était d' associer des Démocrates du Congrès avec le personnel de l'OFA afin de garder le contrôle du gouvernement autant que possible par l'État obscure d'Obama. Ils l'ont fait en bloquant les candidats de Trump avec des audiences et des protestations sans fin. La deuxième couche était d'associer des Démocrates du Congrès avec la couche la plus profonde des coopératives qu'Obama avait intégré dans le renseignement et des organismes répressifs qui poursuivraient les enquêtes d'Obama  sur Trump.

Cette seconde couche a cherché à utiliser l'enquête pour faire sortir les gens de Trump qui menaçaient leur contrôle sur la sécurité nationale, l'application de la loi et du renseignement. Ce n'est pas un hasard si leurs cibles, Flynn et Sessions, étaient dans cette arène. Ou que leur point de vue sur la terreur islamique et l'immigration sont en dehors du consensus qui en font des cibles faciles pour Obama Anonymous et ses alliés les plus sombres.

Ces alliés les plus sombres sont antérieurs à Obama. Les tactiques déployées contre Trump ont été utilisé en dernier par eux dans un coup d'Etat précédent au cours du deuxième mandat du président Bush. Les objectifs à l'époque avaient inclus les responsables de Bush, un sceptique Iran, des militants pro-israéliens et d'un membre Démocrate du Congrès. La tactique, l'écoute, les fuites, les fausses enquêtes, les accusations douteuses et des campagnes de diffamation contre des fonctionnaires, étaient exactement les mêmes.

Toute personne qui se souvient des cas de Larry Franklin, Jane Harman et quelques autres vont les reconnaître. Avant qu'ils aient été utilisé pour protéger la CIA sous-estime les capacités soviétiques qui ont été brisées par le biais du'Massacre d'Halloween de Rumsfeld et l'équipe B qui a contribué à ouvrir la voie à la défaite de Reagan de l'Union soviétique.
 

Sous Bush, l'État phantome se battait contre tout effort pour arrêter le programme nucléaire iranien. Il l'a fait en éliminant et en faisant taire l'opposition au sein de l'établissement de la sécurité nationale et le Congrès par les enquêtes sur des agents étrangers supposés. Cela a laissé le champ libre au président Bush, qui a affirmé que l'Iran avait arrêté son programme nucléaire.

Obama a utilisé la même tactique lorsqu'il s'est occupé des adversaires de l'Iran Deal . Encore une fois , les membres du Congrès ont été espionné et les résultats ont été divulgué aux médias amis. Avant la mise sur écoute des gens de Trump, la NSA  faisait passer des conversations s les conversations d'adversaires de l'Affaire Iran à la Maison Blanche qui ont été utilisé pour coordonner la stratégie pour la défense de l'arrangement illégal avec des terroristes islamiques.  

Le même mur entre le gouvernement et les ordres du jour politiques entre factions que les “Plombiers ” avaient franchis sur la voie à Watergate avait été démoli. L'écoute de la NSA était juste une autre façon de gagner des batailles politiques internes. Tout ce qu'il fallait était d'accuser l'autre côté de trahison.

Et le pire était à venir.

Pendant la bataille du Deal- Iran, la NSA était censée filtrer les données des écoutes électroniques qu'elle a faites passer.

Dans ses derniers jours, Obama Inc. a rendu plus facile de passer des renseignements personnels non filtrées aux autres organismes où les loyalistes d'Obama travaillaient sur leur enquête ciblant Trump. Le pipeline NSA , est désormais possible pour le gouvernement de l'ombre de la Maison Blanche pour gagner encore des renseignements sur ses ennemis intérieurs.

Et l'objectif du gouvernement fantôme de la Maison Blanche est le président des États-Unis.

Il y a maintenant un président et un Anti-président. Un gouvernement et un gouvernement fantôme. L'anti-président contrôle plus le gouvernement par son gouvernement de l'ombre que le vrai président.

Le réseau Obama est un gouvernement de l'ombre illégal. Même son «côté de la lumière» comme un groupe d'opposition est très juridiquement contestable. Son côté «ombre» est non seulement illégal, mais une attaque criminelle sur notre démocratie.

Quand il était au pouvoir, Obama a piraté les journalistes comme James Rosen de FOX News et Sharyl Attkisson de CBS News . Il a espionné les membres du Congrès opposés à l'Iran Deal. Deux hommes qui ont fait des films qui  lui déplaisaient ont fini en prison. Mais ce qu'il fait maintenant est encore plus profondément troublant.

Obama ne détient plus légalement le pouvoir. Son réseau d'État profond tente d'annuler les résultats d'une élection présidentielle à l'aide des employés du gouvernement dont l'allégeance au gouvernement de l'ombre de la Maison Blanche. Tactiques qui étaient illégales quand il était dans le bureau ovale ne sont plus seulement inconstitutionnelles, elles sont perfides.

Obama Inc. est devenu un Etat dans l'Etat. C'est un réseau compartimenté d'organisations, à l'intérieur et à l'extérieur du gouvernement, qui prétendent qu'elles ne font rien d'illégal, en tant que groupes individuels parce qu'ils suivent techniquement les règles au sein de chaque compartiment, mais la portée même de l'illégalité réside dans la coordination secrète entre ces «cellules révolutionnaires» qui infectent notre pays.

Il est une conspiration criminelle d'une portée sans précédent. Par-dessus tout, c'est l'attaque la plus directe encore sur un pays dans lequel les gouvernements sont élus par le peuple, et non pas par des forces puissantes au sein du gouvernement.

Le Président Lincoln a déclaré à Gettysburg: «Nous décidons solennellement ici que ces morts ne sont pas morts en vain», «Que cette Nation, sous D.ieu, doit avoir une nouvelle naissance de la liberté - et que le gouvernement du peuple, élu par le peuple, pour le peuple, ne disparaîtra pas de la terre.»

Le gouvernement fantôme d'Obama fait non seulement une guerre au président Trump. C'est aussi une guerre à ce gouvernement du peuple, élu par le peuple et pour le peuple. S'il réussit dans sa démarche, donc  il disparaîtra de cette terre

Le troisième mandat d'Obama a commencé. Notre République est en danger.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai