Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 00:14

La Politique Moyen-orientale de la France n’en fait pas une médiatrice objective.

 

Par Eytan Meir coordinateur des relations internationales pour Im Tirtzu

http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/20034

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

Dimanche, les délégués de dizaines de pays sont attendus à Paris pour assister au sommet de la paix du Moyen Orient parrainé par les Français . Comme d’autres avant eux, le sommet aura pour but de relancer les pourparlers de paix entre Israéliens et palestiniens, abandonnés depuis longtemps et étaient basés sur le principe de la solution de deux États.

 

Le Premier ministre Netanyahu a annoncé qu’il ne s’envolerait pas pour Paris, craignant que le sommet serve de base à une nouvelle résolution anti-israélienne au Conseil de sécurité des Nations Unies. Bien qu’inévitablement il y aura des critiques de la présente décision, les préoccupations du Premier ministre Netanyahu sont dûment justifiées lors de l’observation de la politique Moyen-Orient du pays accueillant le sommet.

 

Au cours des dernières années, la France a canalisé des millions d’euros pour certaines des ONG israéliennes les plus radicales qui ne reculent devant rien pour calomnier et délégitimer l’Etat d’Israël aux yeux du monde. Sous l’impulsion de leurs bienfaiteurs européens, ces agents d'organisations étrangères-visent systématiquement à imposer au gouvernement israélien leur politique extrême et non désirée .

 

L’ONG Zochrot, récipiendaire du financement Français en 2015, a pour but de « promouvoir la reconnaissance et la responsabilisation des injustices en cours de la Nakba, » alors qu’en même temps elle accuse Israël de « nettoyage ethnique systématique » et «d' institutionnaliser le racisme. » Zochrot appelle sans vergogne le monde d’inonder Israël de millions de réfugiés palestiniens, qui serait essentiellement un appel pour l’élimination du caractère juif de l’Etat d’Israël.

 

Le Français financent HaMoked : Centre pour la défense de l’individu, accuse l’armée Israélienne d’avoir commis des crimes de guerre et envoie des pétitions à la Cour suprême contre la démolition des maisons des terroristes, y compris celle de l'assassin de Eitam Henkin, de l’assassin de Malachie Rosenfeld, du meurtrier de Danny Gonen, du meurtrier de Yeshayahu Krishevsky, les assassins Aharon Banita-Bennett et Nehemia Lavi, le meurtrier de Baruch Mizrahi , du meurtrier de Shlomit R.w., des assassins de Hadar Cohen, du meurtrier du rabbin Marque Miki et du meurtrier de Hallel Ariel.

 

La France finance également Breaking the Silence (Rompre le Silence), dont la rhétorique radicale anti-israélienne et participation avec des violateurs abjects des droits de l’homme a été largement documentée Et c’est seulement la partie visible de l’iceberg. La triste réalité c'est que ces organisations ne représentent qu'une fraction du financement anti-israélienne de la France.

 

La notion que la France veut être en faveur de la promotion de la paix tout en finançant en même temps ces organismes c'est aussi ordonner l’échec de toute négociation future, c'est un affront à la logique et au bon sens.

 

Il s’agit d’une nouvelle expression de la stratégie que la France est un chainage depuis des années par le biais de ces organismes étrangers; autrement dit, qui prétend être pro-Israël et en faveur de négociations de paix, tout en même temps faire pression sur Israël à capituler. Cette tactique douloureusement monotone et transparente est le mantra de tous les gouvernements étrangers qui veulent légitimer leur financement d’anti-Israël.

 

Tant que ces organismes et agents étrangers continueront à recevoir des fonds du gouvernement Français, La France ne pourra pas être pris au sérieux comme un acteur impartial — et cela vaut pour tous les gouvernements européens qui financent les organisations radicales anti-israéliennes.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai