Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 22:11
Par Dr. Edy Cohen

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=18065

ADAPTATION MORDEH'AÏ POUR MALAASSOT.COM REPRODUCTION AUTORISÉE AVEC MENTION DE LA SOURCE ET DU LIEN ACTIF

 

Depuis un siècle, divers dirigeants palestiniens ont favorisé les alliances qui étaient infructueuses ou pas particulièrement utiles pour eux.

 

Prendre l’alliance formée par le grand mufti de Jérusalem pendant la période du mandat britannique, Haj Amin El-Husseini, qui, pendant la SECONDE guerre mondiale, a soutenu Adolf Hitler et le troisième Reich. Al-Husseini espèrait que les Allemands auraient gagner la guerre et Hitler serait devenu le Führer du Moyen-Orient. Après que les Nazis ont perdu la guerre, cependant, l’Occident n'a pas pardonné à al-Husseini, qui a sévèrement endommagé la cause palestinienne depuis plus de deux décennies.

 

Le Chef de l’OLP Yasser Arafat a commis une erreur en 1990 quand il a soutenu l'Irak lors de son invasion du Koweït. Le soutien public palestinien pour l’invasion a conduit à beaucoup de souffrances pour des centaines de milliers de Palestiniens vivant au Koweït et dans le golfe Persique, qui a payé le prix pour le soutien de la tyrannie de Saddam Hussein par Yasser Arafat? .

 

Aujourd'hui, le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas maintient l’ambiguïté au sujet de la guerre de Syrie, prenant soin d’éviter de dénoncer ou de soutenir le régime du président syrien Bashar Assad. Il semble que Abbas a appris de l’histoire. Cependant, des dizaines de milliers de Palestiniens se sont battus contre apparemment au nom du dictateur syrien, ils ont même sacrifié leur vie pour lui. Ces Palestiniens, qui sont allés vivre en Syrie au cours des dernières décennies, aident à la tuerie syrienne de ceux qui luttent pour leur liberté. L’invité a tourné en meurtrier.

Parmi les Palestiniens, les plus fervents partisans d’Assad appartiennent au Front populaire pour commandement de la libération de la Palestine général, dirigé par Ahmed Jibril. L’organisation a son siège à Damas et se compose de milliers de combattants; Fidélité de Jibril au régime Assad ne s’est jamais démenti. Ses combattants participent à l’effort de guerre, même contre leur propre peuple, chair et leur propre sang.

 

Par exemple, lorsque l’armée d’Assad assiège le camp de réfugiés de Yarmouk, c’étaient les combattants de Jibril qui ont fourni au régime le soutien du renseignement de l'information et le soutien au sol.Liwa al-Qods (« la Brigade de Jérusalem ») a été formé en 2013 et opère dans le secteur d’Alep. Elle est composée de trois bataillons : les Lions d’al-Qods ; Dissuasion ; et les Lions d’al-Shahba, nom d’une zone d'Alep. La brigade a été créée par l’ingénieur palestinien Muhammad al-SA ' EED, également connu sous le nom de « l’ingénieur ». Depuis 2013, il a participé à chaque campagne à Alep, surtout avec les coordination et soutien russes. Certains de ses combattants ont même obtenus des citations de l’armée russe pour leurs actions couronnées de succès à Alep, y compris sa récente libération.

 

La brigade reçoit des directives de l’armée d’Assad et même se bat aux côtés des forces du Hezbollah et iranienne contre d’autres groupes rebelles et un État islamique. Même si on ne connait pas le nombre exact de combattants dans ses rangs, ils sont estimés à plusieurs milliers.L'Armée d’Assad envoie la brigade sur la ligne de front, c’est pourquoi elle a subi une majorité des victimes : 2013, quelque 300 de ses combattants ont été tués et 600 ont été blessés

Une autre faction palestinienne luttant pour Assad est la Galilée Forces ou Galilée Brigade--l’aile militaire du mouvement retour de la jeunesse palestinienne dirigée par Fadi al-Mallah, également connu sous le nom de Abu al-Amador. Il a été formé en mai 2011, autour du foyer du soulèvement syrien, dans le camp de réfugiés de Khan Danon au Sud de Damas. Son objectif est de lutter pour Assad, dont l’argent a aidé al-Mallah à recruter des centaines de combattants palestiniens.

 

À l’heure actuelle, des milliers de Palestiniens se battent en Syrie, au nom de Assad. De nombreux dirigeants palestiniens se sont tenus debout du mauvais côté de l’histoire et du mauvais côté de la morale, particulièrement ceux qui font la guerre au peuple assiégé de Syrie. Ces Palestiniens ont été pris et formés par des syriens, qui leur ont donné financement, abri et protection. Aujourd'hui, ces invités tuent ces gens-là.

 

Pour une raison quelconque, la communauté internationale, qui ne devient désemparée que lorsque discuter des « pauvres palestiniens en Israël, » ignore ce fait, tout comme elle ignore le génocide qui se déroule en Syrie, à quelques kilomètres de la frontière israélienne, et qui est perpétré avec l’aide de Palestiniens

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai