Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 07:35

Par Elliott Abrams
http://blogs.cfr.org/abrams/2017/01/15/the-paris-peace-conference/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention
de la source et du lien actif
 

Il était une fois, le terme «Conférence de paix de Paris" était grave, et renvoyé à la Conférence historique de Versailles qui a mis fin à la Première Guerre mondiale Cette conférence a commencé le 18 Janvier 1919, et c'est frappant de constater que les Français souhaitent faire une parodie de leur propre histoire en organisant une conférence inutile à presque la même date aujourd'hui, (le 15 Janvier).

 

Aujourd'hui, près de 70 pays, et près de 40 ministres des Affaires étrangères, y compris celui des États-Unis, se réunissent à Paris. Pourquoi? Eh bien, pourquoi pas - du point de vue des ministres des Affaires étrangères. Vous ne devez vous asseoir à travers toute une journée de discours ennuyeux, bien sûr, mais alors vous obtenez le week-end à Paris. Je parie que la plupart sont arrivés vendredi pour un bon dîner, alors vous avez samedi libre pour le shopping, puis un autre dîner ... .qui dirait non seulement parce que l'événement sera inutile ou nuisible à la cause de la paix?

 

Pour John Kerry c'est son chant du cygne, et il est frais du Vietnam où il a marché dans le passé encore une fois, à Dieu sait ce que cela coûte aux contribuables américains. Mais la pensée de Kerry devrait nous conduire à rappeler qu'ils seront engagés dans cet événement. Il C'est Kerry, qui sera au chômage dans cinq jours. François Hollande,  président français qui a a annoncé ne sera courra pas pour sa réélection en mai. Le président palestinien Abbas, élu en 2005 pour un mandat de quatre ans, entre maintenant dans sa 12 e année de présidence. Et Abbas ne sera pas réellement à la conférence, juste à côté dans une certaine superbe suite d'hôtel. Israël boycotte la conférence. Personne ne représentera la nouvelle administration américaine.

 

Quel est le point de cette entreprise? Selon les Français, c'est de montrer le soutien de la solution à deux Etats et nous exhortons les deux parties, ce qui signifie pour Israël et l'OLP, à de négocier. Voilà une démonstration de partialité, parce que c'est l'OLP pas Israël qui refuse les négociations et le rejet des plans de paix encore et encore pendant des années-voire des décennies. Traiter le gouvernement d'Israël et l'OLP comme si leur désir de paix étaient identiques – c'est faux et injuste. Si les participants à la conférence voulaient vraiment faire avancer la paix, ils feraient pression sur les Palestiniens de cesser de récompenser les terroristes par la gloire, de cesser l'incitation au terrorisme et les contraindre à commencer à négocier sérieusement. Cela ne se produira pas. Il y a tout lieu de croire que M. Abbas quittera Paris satisfait du cirque et ne sentira aucune réelle pression pour faire quoi que ce soit.

 

L'autre point, peut-être le véritable point, de la conférence c'est de faire pression sur Israël pour stopper toute expansion des implantations. Dans ce sens, il est un suivi de la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies 2334 de Décembre, et de partager sa conclusion selon laquelle le véritable obstacle à la paix c'est l'incontrôlable et éternelle croissance de plus en plus rapide, et sans limite des implantations israéliennes. Mais cela est faux, comme les statistiques le montrent. Les populations des colonies de peuplement sont en croissance, à environ quatre pour cent par an, mais l'idée qu'ils vont rapidement engloutir la Cisjordanie et rendre la paix impossible c'est une fiction.

 

Il peut y avoir un troisième objectif de la conférence: appuyer sur le président élu Trump de ne pas déplacer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem. Nous pouvons nous attendre que changer la situation actuelle qui est comme une question du statut final et ne rien faire du tout qui changerait le statu quo. Si vous croyez que le président élu sera dissuadé par une telle déclaration d'une telle conférence, eh bien, je ne suis pas d'accord.

 

Donc, la conférence sera bientôt presque oubliée, et produire encore un autre faible effort pour saper la légitimité d'Israël. Bien sûr, si vous demandez aux français, ils   nient en colère que cela était leur but. Je conviens que ce ne fut pas le but, mais il est l'effet, de façon prévisible. Comme la résolution 2334, c'est un autre coup diplomatique contre l'Etat juif, en essayant de l'isoler et de le critiquer et de saper ses défenses idéologiques et diplomatiques. Et pendant ce temps, ce mois-même, nous allons voir l'OLP payer plus d'argent aux détenus condamnés pour des actes de terrorisme et le nom de plus d'écoles ou des parcs d'après les meurtriers et les futurs meurtriers. Mais il n'y aura pas de conférence de Paris à propos de tout cela.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai