Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 10:27

 

John Kerry met en garde contre une certaine politique étrangère de Trump pourrait être « explosive »

 

Par Rebecca Shabad CBS News

http://www.breitbart.com/jerusalem/2017/01/07/john-kerry-trump-moving-u-s-embassy-jerusalem-cause-mideast-explosion/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Le Secrétaire d’État John Kerry a déclaré vendredi que certains changements possibles de politique étrangère de l’administration Trump seraient «explosifs».

 

Dans une interview de Kerry, à CBS News, le correspondant de la sécurité nationale David Martin, a demandé ce qui se passerait si la nouvelle administration déplaçait l’ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, comme Donald Trump a dit qu’il ferait « assez rapidement ».

 

Kerry a dit : « Vous auriez une explosion, une explosion totale dans toute la région, non seulement en Cisjordanie et peut-être même à l'intérieur d'Israël, mais partout dans la région» « Si tout d’un coup, Jérusalem est déclaré comme le lieu de l’emplacement de notre ambassade, Jérusalem qui a des problèmes de souveraineté, questions de droit et qui jugerait d’être affectés par ce déplacenment et par les États-Unis d’Amérique y acquiescer que déplacent et cela aurait un impact profond sur l'empressement de la Jordanie et de l’Egypte de ne pouvoir être solidaires et engagés avec Israël comme elles le sont aujourd'hui. »

 

 Cette semaine, un trio de sénateurs Républicains a introduit une loi qui pourrait assurer un déménagement de l’ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem en retenant certains fonds du département d’Etat pour la construction de l’ambassade et de la sécurité.

 

Kerry a également pesé sur la solution à deux Etats et a expliqué ce qu’il adviendrait si les États-Unis s'éloignaient du soutien de cette vision pour Israël et les Palestiniens.

 

Kerry a dit: « Je pense que ce serait extrêmement dangereux pour Israël, notre ami », « La simple réalité est que vous ne pouvait pas être unitaire -- un État -- avec plus de non-Juifs que de Juifs et rester une démocratie ou un État juif. C'est impossible. Vous ne pouvez pas le faire. »

 

Au cours de l’entrevue, Kerry a également  mis en garde contre l’abandon de la politique d’une seule Chine  et en adoptant une politique de deux-Chine.

 

« Encore une fois, ce serait absolument explosif, » dit-il. « S’il n’y a aucun intérêt de base, une ligne rouge existe avec la Chine et en Chine, c’est aussi grave. Vous devez être très attentionné aux intérêts fondamentaux de toute autre nation. »

 

Il a expliqué que tous les présidents, Républicains et Démocrates, ont vécu avec la compréhension d’une politique d’une seule Chine.

 

En attendant, si M. Trump décide d’inverser les sanctions américaines contre la Russie, Kerry a dit qu'il pourrait y avoir des conséquences.

 

Kerry a dit : « Cela dépend s’il existe un quiproquo ou non. Ça dépend si il y a un accord sur ce que ferait la Russie et vérifier comment et quelle serait la portée de ces mesures », « Si elles étaient faite juste unilatéralement, je pense que ce serait un geste tout à fait regrettable car cela enverrait de mauvais messages. »

 

Kerry a reconnu que l’administration Obama a eu quelques désaccords difficiles avec la Russie, mais il a dit qu’ils ont fait des progrès tels que la négociation de l’accord nucléaire iranien et obtenu que toutes les armes chimiques soient hors de la Syrie.

 

« L’essentiel est que la chose la plus inquiétante de toutes c'est l’ingérence de la Russie dans le système politique américain et notre démocratie avec ses activités de cyber », a ajouté Kerry.

 

Kerry a dit si la nouvelle administration « se déplace avec précaution et sur le plan bilatéral » et « non pas unilatéralement », il pourrait y avoir un moyen « pour une nouvelle voie taillée dans le roc. »

 

Lors de l’entrevue, il a aussi confirmé les rapports que l’équipe de transition de Trump a ordonné à tous les Ambassadeurs politiquement nommés d'être hors de leur emploi pour le jour de l’investiture. Il a dit alors qu’il existe une valeur d’avoir « une certaine continuité, » ce n’est pas une prérogative de l’administration Obama de s'opposer à cette décision.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai