Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 11:15

Par Stephen M. Flatow 

https://www.algemeiner.com/2017/01/26/former-jewish-state-department-officials-undermine-embassy-move/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

– Un jour, peut-être, une équipe de sociologues et de psychologues examinera la question curieuse du pourquoi des ex-fonctionnaires juifs du Département d'État sont obsédés par Israël. Cependant jusqu'à ce que ce jour n'arrive, le reste d'entre nous sera tenu d'écouter ces fonctionnaires harceler sans relâche Israël et promouvoir la cause palestinienne.

 

Alors que les États-Unis débattent du déplacement de l'ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem, le New York Times est tombé sur deux anciens fonctionnaires du Département d' Etat, tous deux juifs, qui ont refroidi l'enthousiasme de l'idée

 

Les fonctionnaires, Aaron David Miller et David Makovsky, jouissent maintenant respectivement de positions bien nanties au Woodrow Wilson International Center et à l'Institut de Washington pour la politique au Proche-Orient, et bénéficient largement des allers et retours d'anciens du Département d'Etat pour les think tanks à proximité, où ils peuvent passer leurs journées à expliquer comment ils savent mieux que quiconque ce qui est le mieux pour Israël.

 

Dans un flot ininterrompu d'entrevues avec les médias, d'écriture d'éditoriaux et de documents de politique insupportable, Miller, Makovsky et beaucoup d'autres ne cessent de nous rappeler qu'ils en savent plus sur la paix au Moyen-Orient que les dirigeants démocratiquement élus d'Israël et de ses généraux qui ont fait leurs preuves au combat.

 

L'ironie est qu'à peu près tout chauffeur de taxi à Tel Aviv comprend la situation israélo-palestinienne bien mieux que les experts auto-proclamés présents ou passés à Foggy Bottom, La seule chose que ces anciens combattants du Moyen-Orient du Département d'Etat sont vraiment experts c'est de comprendre toutes les choses de travers.

 

Il suffit de regarder leurs antécédents:

 

Ils ont dit une première fois, que l'on pouvait faire confiance à Yasser Arafat quand les Etats-Unis ont reconnu l'Organisation de libération de la Palestine en 1988. Et ils ont eu tort.

 

Ils ont dit que l'on pouvait faire confiance à  Tasser Arafat  une deuxième fois, après les accords d'Oslo de 1993. Ils avaient tort.

 

Ils ont dit que si Israël cessait de construire des colonies, il y aurait la paix. Ils se sont trompés.

 

Ils ont dit que si Israël gelait la construction dans les colonies existantes, il y aurait la paix. Ils avaient encore tort.

 

Ils ont dit que si Israël offrait aux Palestiniens un Etat, il y aurait la paix. Trois premiers ministres israéliens ont écouté ces conseils. Ils étaient encore erronés.

 

Maintenant, les juifs arabisant viennent prévenir sur le déplacement de l'ambassade. Makovsky a déclaré que l' administration Trump  se doit d'annoncer «à la fois en privé et en public, qu'elle ne bougera pas l'ambassade  sans présupposer du statut juridique de la vieille ville et l'est de Jérusalem» .

 

Par "présupposer" Makovsky signifie que les USA devraient déclarer qu'il ne reconnaîssent pas «la vieille ville et Jérusalem-Est" comme appartenant à Israël.

 

Eh bien pourquoi pas? Pourquoi les États-Unis ne devraient-ils pas reconnaitre l'ensemble de Jérusalem comme appartenant à Israël? Est-ce que Makovsky pense  que "la vieille ville et l'est de Jérusalem" appartiennent à quelqu'un d'autre?

 

Jérusalem a été la capitale du peuple juif depuis plus de 3000 ans. Elle n'a jamais été la capitale d'un autre pays. La Bible hébraïque et la Bible chrétienne la définissent comme une ville juive. Le  site le plus sacré du judaïsme est dans la Vieille Ville de Jérusalem. Le lieu saint de l'Islam est en Arabie Saoudite. La Déclaration Balfour et le Mandat de la Société des Nations pour la Palestine, qui établissent la base du droit international pour la création de l'Etat d'Israël, clairement comprenait Jérusalem - Est et Ouest, la vieille ville et une nouvelle ville - comme faisant partie de la patrie juive.

 

Je suis prêt à donner à Makovsky le bénéfice du doute. Je suppose que son point de vue peut avoir été compromis par tout le temps qu'il a passé à faire des notes et en parlant de longue date avec Ghaith Al-Omari l'officiel représentant de l'Autorité palestinienne. Peut-être que si vous passiez beaucoup de temps avec un porte-parole de l'AP, vous commenceriez à croire aux revendications folles de l'AP que Jérusalem a été une ville «palestinienne» depuis la nuit des temps, que les Temples juifs à Jérusalem n'ont jamais existés et que le Mur occidental est vraiment un site religieux musulman appelé le «mur al-Buraq."

 

Mais il y a un remède simple pour les théories de l'histoire et les faux complots de l'AP. Tout ce que vous devez faire c'est de prendre un livre d'histoire grand public au sujet du Moyen-Orient et apprendre les faits de base de l'histoire et du statut juridique de Jérusalem.

 

Quel dommage que David Makovsky, Aaron Miller, Dennis Ross, Martin Indyk et le reste ont parcouru tant de milliers de miles en aller-et-retour entre les Etats-Unis et le Moyen-Orient, alors que tout ce ce qu'ils avaient à faire c'était de rendre visite à leur bibliothèque locale.

 

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai