Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 12:45

Par RAPHAEL  AHREN

http://www.timesofisrael.com/netanyahu-summons-envoys-of-un-resolution-backers-upbraids-obama/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif


Le Ministère des Affaires étrangères réprimande les 10 ambassadeurs des pays "godillots" ce matin de Noël; le Premier ministre lui, accuse la Maison Blanche d'avoir initié et aidé le projet de la mesure anti-implantations
 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dimanche a convoqué les ambassadeurs des Etats qui ont soutenu une résolution anti-implantation au Conseil de sécurité des Nations unies pour une réprimande alors que Jérusalem continue de ronger son frein à ce sujet.

 

Au total, 10 envoyés ont été invité ce matin de Noël pour être réprimandés par des directeurs de départements régionaux respectifs du ministère des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère des Affaires étrangères a dit: Dans le cas de la Grande-Bretagne et de 'Espagne, les ambassadeurs adjoints ont été convoqués parce que leurs patrons respectifs ne sont pas actuellement dans le pays.

 

Concernant les ambassadeurs de la Chine, de la Russie, de la France, de l'Angola, d'Egypte, du Japon, de l'Ukraine et de l'Uruguay devaient arriver à Jérusalem plus tard dimanche - le jour de Noël.

 

Le Sénégal et la Nouvelle-Zélande n'ont pas d'ambassades en Israël. Le Venezuela et la Malaisie ne disposent pas de relations diplomatiques avec Israël.

 

Aborder la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, Netanyahu a réitéré son opposition farouche au passage de la Résolution 2334 de vendredi, qui condamne les implantations israéliennes et toutes les formes de terrorisme et d'incitation, et a blâmé le président américain sortant Barack Obama pour non seulement sa retenue du droit de veto, mais pour avoir été l'élément moteur derrière son passage devant le conseil de sécurité..

 

Le Premier Ministre a dit: «Nous ne doutons pas que l'administration Obama a lancé cette résolution, et se tenait derrière elle, elle en a coordonné ses versions et a insisté sur son passage».

 

L'abstention de Washington était sa position de longue date pour protéger Israël de ce que l'administration voit dans des résolutions déséquilibrées de l'ONU.

 

"Au fil des décennies, les administrations américaines et les gouvernements israéliens sont en désaccord sur les implantations. Mais nous avons convenu que le Conseil de sécurité n'est pas le lieu pour résoudre ce problème ", a déclaré M. Netanyahu. 

 

" Nous savions que d'y aller rendrait les négociations plus difficiles et éloignerait la paix bien plus loin. Comme je l'ai dit au Secrétaire d'Etat américain John Kerry jeudi: Les amis ne trainent pas des amis au Conseil de sécurité ".

 

Netanyahu a dit qu'il a été encouragé par les déclarations des dirigeants politiques américains des deux côtés de l'allée qui l'assuraient de leur soutien continu en faveur d'Israël et leur opposition à la résolution de l'ONU de vendredi.

 

" Ils savaient combien cette résolution de l'ONU était irresponsable et destructrice; ils comprenaient que le Mur occidental n'est pas un territoire occupé. Je me réjouis de travailler avec ces amis et avec la nouvelle administration quand elle prendra ses fonctions le mois prochain. "

 

Netanyahu a également réitéré son vœu de limiter le financement de divers organismes des Nations Unies et de prendre des mesures "supplémentaires" pour punir les Etats qui ont soutenu la résolution.

 

Samedi, Netanyahu, qui est également ministre des Affaires étrangères, a annulé la prochaine visite en Israël du Premier ministre ukrainien, Volodymyr Groysman, comme une mesure punitive contre le vote du pays.

 

Il a également ordonné une série de mesures punitives contre la Nouvelle-Zélande et le Sénégal, deux des quatre pays qui ont coparrainé  la résolution.

 

Netanyahu a rappelé les ambassadeurs d'Israël en Nouvelle-Zélande et du Sénégal à Jérusalem pour des consultations.

 

Il a annulé la prochaine visite en Israël du ministre des Affaires étrangères du Sénégal et a chargé le ministère des Affaires étrangères d'annuler tous les programmes d'aide à ce pays d'Afrique.

 

Il a également ordonné l'annulation de visites en Israël des ambassadeurs non résidents du Sénégal et de la Nouvelle-Zélande

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai