Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 09:37

Dimanche le Secrétaire d’État John Kerry a déclaré que les États-Unis n’excluaient pas de prendre des mesures à l’ONU pour proposer un cadre pour un Etat palestinien et condamner l’entreprise des implantations d’Israël comme sabotage à la solution de deux États.

 

Par Deborah Danan

http://www.breitbart.com/jerusalem/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif 

 

Au Forum  de l’Institution Saban Brookings, Kerry a averti que le processus de paix israélo-palestinienne « s’aggrave : les choses évoluent dans la mauvaise direction.»

 

Contrairement à de récents rapports de responsables américains que le président Barack Obama ne prendrait pas des mesures de dernière minute à l’ONU, Kerry n'a pas directement confirmé que les États-Unis opposeraient leur veto à toute résolution qui viserait à établir un Etat palestinien, disant seulement que l’actuel gouvernement opposerait son veto « si c’est une résolution partiale, inéquitable calculée pour délégitimer Israël. »

 

Le Secrétaire d’Etat a également démenti les propos du premier ministre Benjamin Netanyahu qui plus tôt face au même forum disait que la paix avec les Palestiniens viendrait une fois qu'Israël signerait la paix avec le monde arabe. Au lieu de cela, Kerry a insisté pour que la garantie de la paix avec les Palestiniens soit une condition préalable à la paix avec le monde arabe.

 
« Il n’y aura aucune paix séparée entre Israël et le monde arabe. Permettez-moi de préciser que pour vous, » Kerry a dit. « Il n’y aura aucune avance ou paix séparée dans le monde arabe sans avancer la question palestinienne. Tout le monde doit comprendre que. C’est une dure réalité ».

 

Il s'en prit également à Netanyahou pour sa demande que c'est le refus de reconnaître Israël comme l’Etat-nation du peuple juif qui est la question essentielle, disant que ce sont les colonies et non l'identité d’Israël comme État juif, qui sont responsables de l’échec à faire la paix.

 

Kerry a dit que les implantations, « ne sont pas la cause de ce conflit. Mais... Si vous avez tout un tas de gens qui se localisent stratégiquement dans les avant-postes et les établissements dans une zone pour 'elle ne fasse pas partie d'un Etat palestinien contigu, ce qu'ils font  est un obstacle à la paix. »

 

Il éreinta encore le gouvernement de Netanyahu comme ayant un manque de leadership, citant les commentaires récents du Ministre de l’éducation Naftali Bennett, qu’Israël avait atteint la « fin de la solution à deux Etats » comme « profondément inquiétante ».

 

« Je ne peux accepter l’idée que les implantations n’affectent pas le processus de paix, qu’ils ne sont pas un obstacle à la possibilité de créer la paix », a affirmé Kerry. « La gauche en Israël  dit à tout le monde que c’est un obstacle à la paix et au droit, qu’elle soutient, elle dit ouvertement aux gens qui soutiennent les implantations qu'ils ne veulent la paix. Ils croient au Grand Israël ».

 

Pendant que les politiciens israéliens de droite ont fait valoir que les constructions en Cisjordanie et à Jérusalem-est ont cessé presque entièrement sous l’administration Obama, Kerry a rétorqué que la population des colonies a augmenté de 20 000 depuis qu'Obama a pris ses fonctions, « gênant la capacité à faire la paix. »

 

Le Secrétaire d’Etat souligne par ailleurs que « il y a simultanément eu un processus de démolition de maisons palestiniennes », disant qu’il y a démolition actuellement de 11 000 commandes contre des bâtiments palestiniens construits en Cisjordanie.

 

Kerry a également averti que l’échec à faire avancer la solution à deux Etats rendrait le statut d’Israël comme État juif et démocratique insoutenable.

 

Kerry a demandé: « Alors, comment cela fonctionne? » . « Vous avez un État juif et démocratique et également des dispositions en place pour la sécurité d’Israël »

 

« Quelle est votre vision d’un Etat unitaire ? », poursuit-il. « Et si les Palestiniens sont majoritaires, y aura-t-il un premier ministre palestinien d’Israël ?

  

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai