Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 06:41
Par Jacques Kupfer 
https://www.facebook.com/Jacques-Kupfer-Officiel

Des centaines de foyers allumés à travers le pays. Des forêts, des villages, des maisons partis en fumée. Les Arabes israéliens ont à nouveau montré le visage de la coexistence telle qu’ils la conçoivent. Dans leurs réseaux sociaux, dans les rues de leurs villages, prédominent les sourires satisfaits des barbares.


Nous savons à qui appartient la main criminelle qui a allumé les incendies. La question se pose de savoir ce qui a permis à l’ennemi d’imaginer pouvoir nous vaincre en poignardant des Juifs ou en brûlant nos maisons.


En fait ceux qui sont en train de manifester leur joie en contemplant les flammes sont ceux-là mêmes qui manifestaient leur allégresse après l’assassinat de juifs à Jérusalem. Ce sont ceux-là mêmes qui distribuaient des confiseries aux enfants arabes pour exprimer leur joie devant l’assassinat d’une femme juive par l’un des leurs. Ils n’ont pas été expulsés de notre pays, ils n’ont pas été reconduits à la frontière avec des fers aux pieds, et leur incitation à la haine est restée impunie.


La Haute Cour de justice israélienne auto désignée avait donné l’exemple en exigeant la destruction sans délai des maisons juives à Amona dans la Samarie juive. Alors que des dizaines de milliers de bâtiments arabes et bédouins illégaux et des constructions hostiles financées par l’union européenne ne sont toujours pas effacés de la carte d’Israël. Les bulldozers ne sont toujours pas intervenus.


Cette cour suprême d’injustice vient de bloquer la nomination du Grand rabbin de Tsahal pour avoir « mal » commenté des textes bibliques. Notre soldat de Hébron qui avait mis fin à l’existence d’un terroriste arabe est en butte aux tracasseries judiciaires sans fin.
Heureusement que la Haute Cour n’existait pas du temps de Moïse. Elle aurait certainement amendé et censuré les lois de la Torah et aurait suspendu les décisions divines. Elle aurait certainement cherché un compromis capable de plaire aux païens ennemis attaquant nos ancêtres.


Notre Mont du Temple est toujours interdit à la prière juive. Nos lieux sacrés comme le tombeau de Joseph ou de Josué ne sont pas libres d’accès pour le peuple juif.
Cette attitude juridico gauchiste incite les arabes à imaginer que la destruction d’Israël est possible. Tous ces gestes exagérés d’une mansuétude qui n’a pas lieu d’être, d’une hyper démocratie dévoyée en notre défaveur sont interprétés par les arabes comme des signes de faiblesse et d’impuissance.


Une chanson de la seconde guerre mondiale en yiddish « es brent » (au feu !) relate l’incendie qui dévore le shtetl pendant que les juifs regardent et gardent les bras croisés. Nous avons désormais tous les moyens d’éteindre tout incendie et de ne plus jamais garder les bras croisés. Il n’est que temps de les mettre en œuvre.


Les constructions illégales arabes et de l’Union Européenne doivent être détruites, les muezzins réduits au silence, les appels arabes à la haine ne doivent plus être tolérés, leur distribution de bonbons doit les conduire au-delà de nos lignes de cessez-le-feu avec un transfert immédiat. La loi israélienne doit s’appliquer intégralement sur toute la Judée et la Samarie.


Il est indispensable que désormais une politique de tolérance zéro à l’égard de tous ceux qui nie notre droit sur la terre d’Israël soit appliqué.


La loi du propriétaire doit prévaloir sur les actes des squatters et même des locataires.

Qui sème le feu doit récolter une tornade…

 

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai