Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 06:23

Fin de la frustration à long terme d'Obama surtout depuis qu'il sait que Clinton ne sera pas son successeur, cette situation exige une observation prudente.

Par Baruch Stein
 

http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/19808

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif 

Quelque soit le parti peu de gens n'attendaient pas l'élection de Donald Trump, mais la transition présidentielle est déjà bien avancée, et Barack Obama semble avoir digéré la situation et se soit remis du choc.

 

Indépendamment de toute critique de sa performance ou de ses réformes, de ses politiques, et de la doctrine qui ont caractérisés sa présidence, et quelques soient les ajustements qu'Hillary Clinton aurait pu apporter, jusqu'à ce que le résultat final soit celui qu'Obama aurait pu attendre de la présidence Clinton, qu'elle serait, sur l' ensemble, la continuité de la même direction générale qu'il avait pris pour le pays et le monde. Jusqu'au résultat final qu'Obama pouvait espérer que Clinton hériterait la de la majorité Démocrate au Sénat.

 

Ce serait le bon moment pour un Démocrate de paniquer. Pour un président Démocrate face à l'intronisation prochaine d'un président Républicain, et un Congrès Républicain, et l'installation des secrétaires et des ambassadeurs du Cabinet (dire à l'ONU, et à Israël) qu'ils ont des opinions radicalement différentes du monde, il y a pas grand chose à faire que de rester et de se préparer à regarder tout ce que vous avez construit et tout ce à quoi vous avez cru s'écrouler, en particulier lorsque le Congrès actuel est déjà contrôlé par les Républicains.

 

Il n'y a pas grand chose qui puisse être fait pour préserver l'Obamacare. Les espoirs de Merrick Garland ont été anéantis. C' est seulement une question de temps avant que les politiques d'immigration de l'Amérique soient réécrites.

 

Qu'est-ce qu'Obama aura laissé dans ce monde? Un reproche au Premier ministre d'Israël,une ONU déterminée à empoisonner Israël par toutes les manières possibles. Il s'est tourné vers la France pour la création d'un Etat palestinien, soutenu dans cet effort par l'Europe, le monde arabe, et d'autres. Il dispose d'un secrétaire d'Etat qui n'a pas encore obtenu de prix Nobel, des démangeaisons d'une ambassadrice activiste à l'ONU pour réorganiser le monde comme elle l'entend, un legs d'échec en Syrie, en Ukraine et, beaucoup pensent, à l'Iran.

 

L'Etat palestinien n'était pas un objectif majeur pour Clinton. C'est quelque chose en quoi elle avait cru, mais quand elle a vu Arafat s'éloigner de Camp David en 2000 Clinton a perdu confiance dans le Moyen-Orient. 

 

Avant la nuit des élections, il y a eu des craintes de résultat contraire des Avz Maria dirigées contre Israël ont peut-être été quelque peu atténuées par des déclarations de l'administration Obama, mais avant la nuit d'élection, il y avait peu de raisons de croire que Trump gagnerait.

 

Une présidence de Clinton aurait au moins préservé le concept de structure de l'État palestinienne. Et maintenant ?

 

Je ne fais pas de prédictions, avec des doses bibliques, mais un président ennuyé impuissant devant l'effondrement imminent de son univers avec un monde d'amis qui rêvent de la possibilité de le lâcher, la frustration qu'ils ressentent et que Obama sent envers un Israël dont l'attaque serait l'un des seuls traitements disponibles pour e président dont le parti a juste obtenu une réprimande sévère - cela semble juste un scénario plus dangereux que ce qu'il nous a semblé être préoccupant comme toutes ces fois précédentes où l'administration Obama calmait les craintes en les apaisants d'un Ave Maria de la part d'un président en fin de mandat..

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai