Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 10:38

Haaretz a rapporté dimanche, que l'armée israélienne conforte les défenses du nord du pays en prévision de futures attaques du groupe terroriste soutenu par l' Iran — le Hezbollah.

 

Les Forces de défense israéliennes ont changé leur doctrine envers le groupe terroriste selon les menaces de son chef Hassan Nasrallah, qui a affirmé que le Hezbollah a cherché à "entrer en Galillee."

 

On croit que le Hezbollah ne veut pas actuellement engager un conflit avec Israël en raison des craintes des dégâts d'une telle guerre causerait au Liban. Mais l'armée israélienne estime que les attaques du Hezbollah, combineront un barrage massif de roquettes avec une offensive terrestre, cherchant à saisir une partie du territoire israélien et de s'y maintenir, même pour un court laps de temps, comme une démonstration de ses capacités militaires améliorées, qu'il a acquis en luttant pour le compte du dictateur syrien Bachar al-Assad.

 

Afin de prévenir une telle attaque au sol, l'armée israélienne a construit des obstacles contre une éventuelle incursion blindée et renforcé les capacités des communautés contre le feu de tireurs d'élite, des mortiers, des canons anti-chars et des roquettes.

 

 

Le Hezbollah a publié des photos sur les médias sociaux la semaine dernière montrant son "important" arsenal de véhicules blindés.

 

L'adaptation aux capacités améliorées que le Hezbollah a acquis en Syrie correspond à l'annonce faite par Tsahal et à l'évaluation récente de l'ancien chef du Shin Bet Avi Dichter, qui préside maintenant la Commission des affaires étrangères et de la défense à la Knesset. Dichter a déclaré en août que le Hezbollah pourrait “lutter maintenant sur une grande échelle, en utilisant des armes sophistiquées et lourdes, précisemment qu'il reçoit de l'Iran.” Ces capacités avancées garantissent que le “nouveau round” dans le conflit entre Hezbollah et l'Israël sera très différent de celui de la dernière guerre en 2006.

 

Un  rapport publié par la Fondation pour la Défense des Démocraties en Juillet a noté que les responsables israéliens croient que toute guerre future avec le Hezbollah causera potentiellement «des milliers de morts parmi les civils» en Israël. ( Le Hezbollah  a menacé  en Février de bombarder des réservoirs d'ammoniac à Haïfa, ce qui pourrait tuer des dizaines de milliers de personnes.)

 

Jonathan Schanzer, vice-président du groupe de réflexion et de la recherche, a expliqué que la tactique largement rapporté du Hezbollah de cacher des effectifs militaires dans des zones civiles peut également conduire à des pertes massives chez l'ennemi.  Les rapports ont émergé il y a deux ans lorsque le Hezbollah offrait à prix réduit des logements aux familles chiites permettant au groupe terroriste de stocker des lance-roquettes dans leurs maisons. Un responsable israélien de la défense a dit au New York Times  en mai 2015 que l'accumulation de l'infrastructure terroriste du Hezbollah dans des villages du sud du Liban signifiait que « les civils vivent dans un camp militaire» et que leur vie était en danger. Quelques jours plus tard, un journal lié au Hezbollah a renforcé l'évaluation israélienne.

 

Nasrallah se vantait  en Juin que «le budget du Hezbollah, ses revenus, ses dépenses, tout ce qu'il mange et boit, ses armes et ses roquettes, viennent de la République islamique d'Iran.» Ce discours semblait confirmer publiquement l'assurance que lui a donnée le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif en Août 2015 après l'accord nucléaire que l' Iran a signé avec les puissances mondiales et présenté comme "une occasion historique" pour faire face à Israël. L'Iran a annoncé en Juin que ses dépenses militaires augmenteraient de 90% pour l'exercice suivant.

 

Les commentaires de Nasrallah ont également mis en doute les assurances faites par le secrétaire d'État John Kerry que les États-Unis assureraient que l'Iran ne pouvait pas armer le Hezbollah, en dépit de la levée des sanctions liées au nucléaire contre Téhéran. «Notre embargo primaire est toujours en place», a déclaré Kerry à l'audience du Sénat l'an dernier. «Nous pouvons toujours les sanctionner. Et, je pourrais ajouter, les choses que nous pourrions faire face suite à leur comportement, par exemple, concernant le Hezbollah, il y a une résolution de l'ONU 1701, empêchant le transfert de toutes les armes au Hezbollah. Cela continuera et ce que nous devons faire c'est de faire en sorte que nous la fassions respecter ".

 

Bien que la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l' ONU, qui a été adoptée à l'unanimité pour mettre fin à la guerre de 2006, elle interdit l'armement du Hezbollah, l'Iran a continué d'envoyer les armes aux groupes terroristes, et le Conseil de sécurité a refusé de faire respecter la résolution.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai