Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 16:02

Une vague d'incendies criminels révèle de dures vérités sur un pays et ses voisins.

 

Par P. David Hornik

 

 

 
 
http://www.frontpagemag.com/fpm/264972/israel-flames-p-david-hornik
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif 
 

 

Du mardi au dimanche dernier , plus de 30.000 acres de forêts naturelles et de broussailles ont été détruites dans les incendies de forêt. en Israël. Les incendies se sont propagés également, ou intentionnellement dans des villes,et villages. Environ 180 personnes ont été blessées, certaines modérément d'autres plus gravement. 

Soixante mille habitants de Haïfa, la troisième ville d'Israël, ont dû être évacués jeudi comme une douzaine de quartiers étaient menacés par le feu. Près de 500 maisons dans la ville ont été signalées complètement détruites, avec plus de 1700 résidents de Haïfa dans l'incapacité de retourner dans leurs foyers.

Il y avait aussi des incendies qui faisaient rage dans la ville côtière de Zikhron Yaakov, la région de Jérusalem, les petites communautés de Cisjordanie, et d'autres.

Un fonctionnaire du sauvetage dans la communauté Cisjordanie Neve Tzuf décrit :

Lorsque nous sommes entrés dans la ville, elle était dévastée comme si une bombe avait explosé .... Un bâtiment de deux étages était en feu et celui derrière a pris feu dans un effet de domino. réservoirs à gaz étaient soufflés et tout  partout où vous regardiez n'était que boules géantes de feu qui sautaient de bâtiment en bâtiment, consumant les voitures, et détruisant tout. Je n'ai pas vu quelque chose de comme ça depuis fort longtemps ....

Ce week-end, les forces de sécurité auraient arrêté environ 40 personnes soupçonnées d'avoir allumé des incendies ou d'incitation à l'incendie criminel. La plupart étaient des Arabes israéliens; un plus petit nombre étaient des Palestiniens de Cisjordanie.

Bien que les autorités israéliennes aient affirmé qu'une proportion importante des incendies étaient causés par des conditions climatiques de sécheresse et de vents forts, le Jerusalem Post a noté que « il y avait peu de rapports sur des incendies en Jordanie, en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza, qui sont soumis aux mêmes conditions météorologiques.»

La déduction logique est que le nombre de cas d'incendies criminels était supérieur peut-être en raison de l'incapacité des autorités, à capturer tous les auteurs-reconnaissables.  

Les autorités israéliennes ont également affirmé que les incendiaires étaient surtout des «loups solitaires» de jeunes palestiniens, semblables à ceux qui se livrent à la vague de coups de poignards et des attaques de voiture-bélier qui a commencé il y a plus d'un an. 

Cependant, Dan Margalit, le chroniqueur israélien vétéran a mis en doute  l'hypothèse du «loup solitaire». Comme il l'a fait remarquer:

l'organisation de l'incendie criminel exige plus de temps et de planification que la décision spontanée d'un individu de prendre un couteau de sa cuisine et se mettre à assassiner; et ... plus d'un terroriste participe à l'acte et au matériel qui n'est pas aussi facilement disponible.

S'ils ont réussi à s'organiser si rapidement c'est que ce n'était seulement qu' une question d'heures entre les incidents, nous devons soupçonner, ou tout au moins se pencher sur la possibilité que cela peut avoir été préparé à l'avance avec des séances d'information d'un responsable central ....

Bien que, à compter du dimanche soir, il n'y avait pas de rapports d'une «main de guidage» derrière les incendies criminels, il était certainement trop tôt pour écarter cette possibilité. 

Au cours de la vague qui continuait dimanche soir-l'incendie criminel d'Israël a reçu une aide de lutte contre les incendies de divers pays, dont les États-Unis, le Canada, la Russie, la Grèce, la Turquie, la France et l'Espagne, ainsi que la Jordanie, l'Egypte et les Palestiniens de l'Autorité basée en Cisjordanie .

Pourtant, c'était encourageant que de l'aide provenait de certains quartiers arabes, alors que dans une grande partie du monde arabe la vague d'incendies criminels inspirait de la joie sauvage.

Sur Twitter dans plusieurs pays arabes, la troisième grande tendance de ce hashtag était #Israelisburning. Beaucoup ont vu le feu comme une punition divine pour une loi israélienne proposée qui interdirait aux mosquées d'utiliser des haut-parleurs pour les appels à la prière. De telles lois existent déjà en Inde, au Nigeria et en Egypte.

Pourtant, un dignitaire religieux koweïtien avec près de 8,6 millions de followers Twitter a tweeté : «Allah va brûler leurs cœurs» , et a ajouté: ". Il brûlera leurs maisons, leur argent et leurs cimetières, à cause de ce qu'ils ont fait aux fidèles"

Un haut responsable de la sécurité de Dubaï a tweeté : "Israël a interdit le muezzin et a pris feu. Béni soit Dieu."

Ynetnews d'Israël a rapporté :

Le Hamas a posté sur les pages des médias sociaux des vidéos de chansons se réjouissant des incendies, comme celui qui est appelé "Fire Catching." 

Certaines personnes ont affiché leurs espoirs que les feux atteindraient des installations stratégiques en Israël, comme les usines de Produits chimiques de Haifa, des installations de stockage à gaz à travers le pays et des bases de Tsahal qui ont des grands dépôts d'armes.. 

On a écrit: «Tous les voisins d'Israël doivent l'aider, je suggère qu'ils envoient des avions remplis d'essence et qu'elle tombe en pluie sur les zones brûlantes. Je veux respirer l'odeur du barbecue des sionistes ". 

 Trois points valent la peine d'être fait ici.

Premièrement, pour environ deux millions de Palestiniens de Cisjordanie principalement hostiles , il faut ajouter environ un million citoyens-Arabes israéliens dont certains sont fidèles, certains ambivalents, certains hostiles et, comme l'incendie révèle la vague , potentiellement dangereuse. A ces menaces, il faut ajouter des enclaves aux frontières, au sud d'Israël des terroristes (Hamas), au nord (Hezbollah) et au nord-est ( ISIS et autres)à cela s'ajoute la menace stratégique de l'Iran. La seule raison pour laquelle il n'y a pas un flux constant d'histoires de catastrophes en provenance d'Israël c'est que ses services de sécurité et du renseignement travaillent 24 heures sur 24 pour préserver son existence. Les vrais amis d'Israël tiennent compte de cette réalité et ne le harcèlent pour prendre des mesures qu'il considère comme étant pour lui-même encore plus vulnérables. 

Deuxièmement, alors que les liens de sécurité et économiques d'Israël avec les pays arabes s'approfondissent constamment, incitant même un chef à écouter la réalité comme le Premier ministre Benjamin Netanyahu à parler avec optimisme de l'acceptation croissante d'Israël dans la région, la réaction généralisée à la vague d'incendies criminels révèle l'intensité continue de la haine au moins au niveau populaire. Ni la haine des incendiaires eux-mêmes , ni celle de leurs nombreux millions de supporters ne font la moindre distinction entre la Cisjordanie, (où Israël est prétendument une puissance occupante,) et Israël d' avant 1967. Haïfa, qui a une importante minorité arabe, est considéré par beaucoup comme un exemple de réussite de la coexistence judéo-arabe. Très peu dans le monde arabe, cependant, semblent encouragé par celui-ci, plutôt que de célébrer le spectacle de milliers de personnes fuyant leurs foyers fumants. 

Troisièmement, comme les commentateurs israéliens note brûler des milliers d'acres de terre, et se réjouir de leur combustion, semblent incompatibles avec l'amour de la terre. Les Israéliens se voient eux-mêmes comme spécialement attachés à la Terre d'Israël, et comme ayant cultivé et amené à un niveau miraculeux de productivité et de beauté après des millénaires de négligence. Ils croient, cependant, qu'ils devront continuer à vivre par le fusil aussi longtemps que tant d'autres glorifieront la destruction et la mort.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai