Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 19:59
http://blogs.cfr.org/abrams/2016/10/14/who-supported-the-shameful-unesco-vote-on-jerusalem/
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
Par Elliott Abrams
 

Il y a peu de choses à ajouter à la dérision légitimement montrée aux Etats-Unis et en Israël (qui a coupé tous les liens auprès de l’UNESCO) envers le vote de l’UNESCO cette semaine qui anéantit en substance l’histoire juive et chrétienne à Jérusalem en se référant à ce que dans la terminologie musulmane. La Directrice Générale de l’UNESCO, Irina Bokova a critiqué le vote, disant  que « Jérusalem est la ville sacrée des trois religions monothéistes, judaïsme, christianisme et Islam. Nier, cacher ou effacer toutes les traditions juive, chrétienne ou musulmane porte atteinte à l’intégrité du site... »

 

Les nations suivantes ont voté oui : Algérie, Bangladesh, Brésil, Tchad, Chine, République dominicaine, Egypte, Iran, Liban, Malaisie, Maroc, Maurice, Mexique, Mozambique, Nicaragua, Nigéria, Oman, Pakistan, Qatar, Russie, Sénégal, Afrique du Sud, Soudan et Viet Nam.

 

Six pays ont voté non : Estonie, Allemagne, Lituanie, Pays-Bas, Royaume-Uni et États-Unis.

 

S’agissant des abstentions : Albanie, Argentine, Cameroun, El Salvador, France, Ghana, Grèce, Guinée, Haïti, Inde, Italie, Côte d’Ivoire, Japon, Kenya, Népal, Paraguay, Saint-Vincent et Nevis, Slovénie, Corée du Sud, Espagne, Sri Lanka, Suède, Togo, Trinité-et-Tobago, Ouganda et Ukraine. (La Serbie et le Turkménistan ont été absents du vote, sans doute délibérément pour éviter le problème entièrement.)

 

The Times of Israel a rapporté un peu de bonnes nouvelles dans ce modèle  de  vote :

Perdre un vote 24-6 est une défaite diplomatique; claire Il n’y a pas d’autre façon de la décrire. Mais lorsqu’on examine de plus près l’issue du vote de jeudi, il y a un autre aspect de l’histoire, dans lequel se dégage une lueur d’espoir de toutes sortes qui était presque perdue au chœur de l’indignation. Par rapport au vote d'avril sur le même sujet, qui de même avait fermé les yeux sur la connexion juive au Mont du Temple et au mur des Lamentations, résultat de jeudi a marqué une amélioration non négligeable, du point de vue israélien.

 

Sept pays qui il y a seulement six mois, avaient voté en faveur de la résolution aujourd’hui se sont abstenus, parmi les poids lourds la France et l’Inde.

 

Après un tollé israélien sur le vote d’avril, Paris avait admis que son vote "oui" était une erreur et même si l’abstention française n’était pas vraiment une surprise. Mais les responsables israéliens ne s’attendaient pas à des pays comme l’Inde et la Suède de refuser de soutenir le projet palestinien, qui était parrainé par l’Algérie, l'Egypte, le Liban, le Maroc, Oman, le Qatar et le Soudan. (Les autres pays qui étonnamment sont passés du Oui à l'abstention sont l'Espagne, l'Argentine, le Sri Lanka, la Guinée et le Togo).

 

La Diplomatie israélienne a du bénéficier d'un crédit réel de ces inversions.

 

Pourtant, concernant le Maroc qui prête son nom à ce genre d’activité palestinienne? Pourquoi la France ne pouvait pas se joindre à l'Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas en votant non? C'est frappant de constater qu’aucun pays européen n’a appuyé cette résolution, mais pourquoi ne pouvaient-ils pas chacun d'entre eux s’opposer à cela, ayant on suppose une connaissance de la véritable histoire du Moyen Orient? Et le Japon devait-il vraiment rejoindre ces chacals ici ?

 

Le vote montre que beaucoup de pays sont fatigués de l’abus des Arabes palestiniens et plus largement du système des Nations Unies, mais il y a très peu de profils courageux. On devrait prendre note que l’Albanie, qui s'est abstenu, est le seul pays à majorité musulmane à le faire et a ce mérite. Et puis il y a les votes Oui, qui sont effroyables : en dehors du monde musulman, c'étaient ceux du Brésil, de la République Dominicaine, du  Mexique, du Mozambique, du Nigeria, de l'Afrique du Sud, du Vietnam et bien sûr de la Russie et de la Chine.

 

Ce vote plus jette le discrédit sur l’UNESCO, bien sûr, mais il discrédite aussi les pays qui ont pris en charge ou n'ont pas contesté la résolution qui est entièrement politique et totalement dissociée de l’histoire. On peut espérer (un espoir lugubre, je suppose) que dans certains de ces pays il y aura discussion et débat sur le vote. Tout en endommageant l’UNESCO la résolution n'a rien gagné pour les Palestiniens. Rien ne permettait l’appui sauf l’habituel tropisme des Nations Unies contre Israël. Pourtant, cette majorité automatique est un  affaiblissement, un résultat d’années d’efforts par le gouvernement de Benyamin Nétanyahou.

 

Et le meilleur commentaire sur tout cela a été fait par le premier ministre Netanyahu dans son discours à l’Assemblée générale de l’ONU le 22 septembre :

 

Les Nations Unies, ont commencé comme une force morale, et sont devenues une farce morale. Ainsi, quand il s'agit d'Israël à l'ONU, vous croiriez probablement que rien ne changera jamais, n'est ce pas? Eh bien, détrompez-vous. Vous voyez, tout changera et beaucoup plus tôt que vous ne le pensez. Le changement arrivera dans cette salle, parce qu'à la maison, vos gouvernements changent rapidement leurs attitudes envers Israël. Et tôt ou tard, cela va changer la façon dont vous voterez sur l'Israël à l'ONU ….Je crois que le jour n'est pas loin quand Israël sera mesure de s’appuyer sur beaucoup, beaucoup de pays avec lui à l'ONU. Lentement mais sûrement, les jours où les ambassadeurs des Nations Unies condamneront Israël d'une manière réfléchie, ces jours viendront à la fin ….

 

Mesdames et Messieurs, distingués délégués de tant de pays, j’ai un message pour vous aujourd'hui: bas les armes. La guerre contre Israël à l’ONU est terminée. Peut-être certains d'entre vous ne le savent pas encore, mais je suis persuadé qu’un jour, dans un avenir pas trop lointain, vous obtiendrez également le message de votre président ou de votre premier ministre vous informant que la guerre contre Israël à l’ONU a pris fin. Oui, je sais, il pourrait y avoir une tempête avant le calme.  Je sais qu'il y a en conversation un fait de se coaliser contre Israël à l'ONU plus tard cette année.Compte tenu de son histoire d’hostilité envers Israël, peut-on vraiment croire que qu’Israël laissera l’ONU déterminer notre sécurité et nos intérêts nationaux vitaux ?

 

Nous n’accepterons aucune tentative des Nations Unies de dicter leurs conditions à Israël. Le chemin vers la paix passe par Jérusalem et Ramallah, pas par le biais de New York.

 

Mais peu importe ce qui se passera dans les prochains mois, j’ai toute confiance que, dans les années à venir, la révolution dans la position d’Israël parmi les nations va enfin pénétrer cette salle des nations. J’ai tellement confiance, en fait, que je vous prédis que d’ici dix ans un premier ministre israélien saura se montrer ici je suis debout et l’ONU l'applaudira. Mais je veux vous demander: Pourquoi devons-nous  attendre une dizaine d’années? Pourquoi continuer à diffamer Israël ? Peut-être parce que certains d'entre vous n’apprécient pas que la partialité obsessionnelle contre Israël n’est pas seulement un problème pour mon pays; c’est un problème pour vos pays. Parce que si l’ONU passe tellement de temps à condamner la  seule démocratie libérale au Moyen-Orient, Elle a beaucoup moins de temps beaucoup moins de temps pour s'occuper de la guerre, de la maladie, de la pauvreté, du changement climatique et tous les autres problèmes sérieux qui affligent la planète.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai