Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 19:16

https://firstonethrough.wordpress.com/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

Le 20 octobre 2016, le New York Times a dressé le portrait d'un cadre montant israélien et membre de la Knesset-Miri Regev. L'article, “la guerre de la Culture de Miri Regev”, a  souligné son expérience en Israël dans le cadre du Mizrachi ou des communautés de l'"Est " .

The Times a déclaré que "Mizrachi" est " un terme fourre-tout qui inclut les communautés juives des pays musulmans du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, ainsi que les juifs séfarades, dont les origines remontent à l' Espagne et au Portugal, qui se sont installés là-bas. Ces communautés ont immigré en Israël par vagues de masse après sa fondation en 1948 et au début des années 1950, bouleversant sa composition démographique. La population juive, presque exclusivement Ashkenaze, est devenue à plus de 40% Mizrahie. Mais ce n'était pas seulement la composition ethnique du pays qui changeait. La population juive qui a précédé la fondation de l'Etat était principalement jeune, laïque et idéaliste; elle était également fortement masculine. En revanche, les nouveaux arrivants du Mizrah avaient tendance à être de grandes familles de sociétés traditionnelles. Dans leur costume ethnique, souvent sans connaissance de l'hébreu, ils ont surpris les natifs sabras israéliens et les Ashkénazes provinciaux européens par leur non-instruction ".

Relisez le passage. Il semble que ces Juifs ont simplement quitté la région de la MENA(Middle East and North Africa) que parce qu'ils voulaient aller dans le nouvel Etat juif rétabli et fondé en 1948. Nulle part dans l'article il n'est question que ces Juifs Mizrachi ont subi des persécutions par les nations musulmanes. Ce mauvais traitement ils ne l'auraient subi seulement sous les élitistes Juifs ashkénazes d'Israël.

Ce fut une insulte continue et erronée de l'histoire par les médias de plus de 850.000 Juifs qui ont été expulsés de force ou ont fui pour sauver leur vie des communautés où ils avaient vécu pendant des siècles, en raison de la colère des musulmans face à la fondation de l'État juif dans un lieu qu'ils jugeaient " terre arabe. "

en-arab-terres-NYT-juifs
New York Times annonçant le danger pour les Juifs dans les pays musulmans, en 1956

L'expulsion des Juifs des pays musulmans

Environ les deux tiers des réfugiés juifs de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) sont allés en Israël, tandis qu'un tiers ont fui vers la France. La France a été un lieu naturel pour les Juifs à cause de la langue française des pays arabes tels que l'Algérie, le Maroc et la Tunisie.

L'Algérie:  les Pogroms en Algérie ont commencé peu de temps après que le mandat de la Palestine rétablissait une patrie juive, tuant des dizaines dans les années 1920 et 1930. Lors de la Seconde Guerre mondiale, les Juifs ont été dépouillé de leur citoyenneté lorsque les nazis ont pris la France, que l' Algérie faisait techniquement partie de la France. Le régime français de Vichy a été particulièrement sévère pour les Juifs , les dépouillant de la plupart des droits et capacité à travailler.

Même si la guerre a pris fin, les musulmans avaient mis en place leurs propres lois anti-juives. En 1962, lorsque l'Algérie a déclaré son indépendance, la quasi-totalité de la communauté juive a fui, en voyant les lois de Nuremberg type dans les pays musulmans, et le sort des Juifs dans le reste de la région MENA. La majorité des Juifs se sont installés en France, alors que beaucoup sont venus en Israël.

Égypte : Les lois sur la nationalité en 1927 et 1929 ont donné la préférence aux Égyptiens qui étaient arabo-musulmans. Les lois ont rendu difficile aux juifs de gagner la  citoyenneté, et en 1947, on estime que seulement à 10.000 des 75.000 Juifs d'Egypte avaient la  citoyenneté égyptienne, tandis que le reste était apatride ou était ressortissants étrangers.

Juifs sont venus après l'attaque directe de la fondation d'Israël, y compris les bombardements de quartiers juifs en 1948 qui ont tué 70 personnes, et un attentat dans le quartier juif du Caire en 1949 qui a tué 34personnes.

Lorsque la guerre de Suez avec Israël a éclaté en 1956, il n'y avait plus de place pour les Juifs. Le 23 Novembre 1956, le ministre égyptien des Affaires religieuses a déclaré que " tous les juifs et les sionistes sont des ennemis de l'Etat, " que l' Egypte propose d'expulser les juifs et de confisquer leurs biens.

Irak: Dans les années 1920, on a interdit aux Juifs d'enseigner l' hébreu ou l'histoire juive. En Juillet 1948, l'Irak a fait du sionisme un crime, passible d'une peine allant jusqu'à sept ans de prison. En Octobre 1948, tous les Juifs qui avaient occupé des postes au sein du gouvernement ont été viré. En mai 1950, les Juifs d'Irak ont été dépouillé de leur citoyenneté et le gouvernement a commencé à saisir tous leurs biens.

En réponse aux édits, de 1951 et 1952, Israël a lancé l'opération Ezra et Néhémie pour mettre les Juifs en sécurité hors du pays. La communauté juive en Irak qui avait résisté avait près de 130.000 personnes et avait rapidement baissé à 3000.

Après que les armées arabes ont été vaincues dans une autre guerre en 1967, le reste des Juifs d'Irak ont trouvé la situation insupportable. Le 27 Janvier 1969, le gouvernement a pendu neuf Juifs sur la place publique sous les acclamations des Irakiens. Il n'y avait plus de communauté juive en Irak.

    Libye:  les Juifs ont été attaqué par des Libyens au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et ils ont assassiné 140 juifs dans un pogrom. Le gouvernement de lybie a interdit la nationalité aux Juifs et de posséder des passeports libyens, les Juifs ne furent plus autorisés à voter ou à occuper des fonctions publiques. En 1953, les Juifs dans le pays ont été soumis à de larges boycotts économiques. La communauté d'environ 40.000 juifs diminua à seulement 6 personnes.

    Maroc:La communauté juive au Maroc a été l' une des plus importantes dans la région de la MENA, estimée à plus de 250.000 personnes.

    Après la déclaration d'indépendance d'Israël en mai 1948, deux pogroms ont éclaté au Maroc, dans les villes de Oujda et Djerrada. Les attaques ont tué 47 personnes, des centaines de blessés et des centaines de sans-abri. Sans surprise, 10% des Juifs du pays ont rapidement fui le pays.

    Après le Maroc a déclaré son indépendance en 1956, une arabisation du pays a commencé, les Juifs ont été coupé des parties de la société. Dans le même temps, le gouvernement a interdit l' émigration vers Israël, qui a duré jusqu'en 1963. En 1961, environ 90.000 juifs marocains ont dû être rachetés dans l' Opération Yakhnin , ce qui porte les Juifs en Israël. Au lendemain de la guerre des Six Jours de 1967, 40.000 autres Juifs ont fui en Israël.

    Syrie: En 1947, la vente de tout bien immobilier aux Juifs était interdit, les Juifs ont été déchargé de la fonction publique, et en 1949, les gouvernements ont saisi les actifs financiers juifs. En 1950, les Juifs ont été forcé de quitter l'industrie agricole. Les Syriens ont compris le message, un pogromes initié de Novembre 1947 à Août 1949, a tué beaucoup de juifs et il y a eu le pillage de maisons et de magasins juifs.

    Les Juifs qui ont fui, le pays ont vu leurs biens saisis par l'Etat.

    Plus d'édits suivront pour les Juifs qui sont restés. En 1967, les musulmans ont été placés en tant que directeurs de toutes les écoles juives. En 1973, avec le début de la guerre de Kippour, de nouveaux édits ont été appliqué aux Juifs qui ne pouvaient plus communiquer avec quiconque à l'extérieur de la Syrie.

    Tunisie: L'indépendance de la Tunisie de 1956 a conduit à une islamisation de la société et placé les Juifs dans un second statut de dhimmi. A partir de là, toutes les entreprises juives ont été contraintes de prendre un partenaire musulman.

    Le vieux cimetière juif de Tunis a été exproprié en 1957, et la grande synagogue de Tunis a été détruite en 1960. Les Juifs ont commencé à fuir le pays en 1961 comme ils l'avaient dans le reste de la région MENA, la Tunisie ne permettait aux Juifs que de prendre un dinar avec eux , alors que le pays confisquait le reste de leurs biens.

    Yémen: La charia a été institué en 1913, et tous les orphelins juifs ont été convertis de force à l'Islam. Dans les années 1920, les Juifs ont été exclu de l'armée et du service public.

    En 1947, des émeutes à Aden ont tué 82 juifs, et en 1948, les Juifs yéménites ont commencé à perdre le contrôle de leurs biens, avec des lois obligeant les Juifs à transférer tous les métiers aux Arabes avant de quitter le pays.

    En raison de la crise, l'opération Magic Carpet a transporté 49.000 Juifs hors du pays entre Juin 1949 et Septembre 1950.

    TOTAUX. Le nombre de Juifs qui ont fui la persécution et les maisons dans lesquelles ils vivaient pendant des siècles était entre 850.000 et 1 million de personnes.

    • Algérie 140.000
    • Egypte 75.000
    • Iraq 135000
    • Liban 5000
    • Libye 38.000
    • Maroc 265000
    • Syrie 30.000
    • Tunisie 105,000
    • Yémen 55.000

    Ce total de 850.000 Juifs ne comprend pas les Juifs qui ont fui l'Iran et l'Afghanistan.

    Pourtant, le New York Times a choisi d'écrire que les Juifs "immigrés" du Mizrach en Israël,ont cherché à tirer parti du nouvel Etat juif. Peut-être que pour les opportunités économiques.ce qui n'implique aucune malice de la part des Arabes, ni la peur dans le cœur des Juifs. 

    Cette caractérisation provient de la même source de médias qui fait tous les efforts pour décrire les Arabes palestiniens comme des «réfugiés» découragés, même quand ils sont à quelques miles des maisons où leurs grands-parents cherchaient à détruire l'Etat juif naissant.

    Le New York Times a une longue histoire qui consiste seulement à répéter le récit arabe palestinien comme un perroquet dans sa lutte collective contre l'Israël. Il a voulu maintenant aller plus loin et blanchir à la chaux les crimes du monde arabe musulman entier qui s'est débarrassé de force de leurs nations de Juifs qu'il a privé de leur dignité, de leurs vies et de leur propriété

    Partager cet article

    Repost 0
    mordeh'ai