Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 07:16

Le Bloc musulman peut avoir gagné la bataille, mais Israël n'a pas gagner la guerre!

Par Ari Lieberman

http://www.frontpagemag.com/fpm/264634/battle-unesco-ari-lieberman
Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif
 

Maintenant, il devrait être clair pour tous, mais les plus aveugles (ou rabidly malhonnête) que l'Organisation des Nations Unies est une organisation qui a été coopté par les intérêts néfastes des nations musulmanes et leurs alliés tiers du monde despotiques. Il est une organisation en proie à des préjugés et de l'hypocrisie. Une organisation qui peut indéniablement et sans équivoque être décrit comme le plus grand pourvoyeur d'aujourd'hui de judéophobie, les théories du révisionnisme et de complot historique. Ce fait est illustré par trois résolutions adoptées cette année par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et (UNESCO) qui nient le lien juif incontestable dans la ville sainte.

Le 12 Avril, le corps de 58 membres ont voté en faveur d'un stupide et totalement la résolution unilatérale qui faisait référence aux lieux saints juifs à Jérusalem exclusivement par leurs noms musulmans et a désigné le Mont du Temple, site le plus sacré du judaïsme, comme un «lieu saint musulman de culte. "pour ajouter l' insulte à l'injure, la résolution a également adopté les théories du complot

Maintenant, il devrait être clair pour tous, sauf pour les plus aveugles (ou les vrais fanatiques) que l'Organisation des Nations Unies est une organisation qui a été coopté par les intérêts néfastes des nations musulmanes et leurs alliés despotiques du tiers monde C'est une organisation en proie à des préjugés et à l'hypocrisie. Une organisation qui peut indéniablement et sans équivoque être décrite aujourd'hui, comme la plus grande pourvoyeuse de judéophobie les théories du révisionnisme et de complot historique. Ce fait est illustré par trois résolutions adoptées cette année par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et (UNESCO) qui nient le lien juif incontestable à la ville sainte.

Le 12 avril, les 58 membres ont voté en faveur d'une résolution stupide et entièrement inégale qui faisait allusion aux sites saints juifs à Jérusalem exclusivement par leurs noms musulmans et qui a désigné le Mont de Temple, le site le plus saint de Judaïsme, comme un “site saint musulman vénéré.” Pour ajouter l'insulte à la blessure, la résolution a aussi adopté des théories sauvages de conspiration en incluant une revendication qu'Israël “plantait de fausses tombes juives dans d'autres espaces de cimetières musulmans.

Sans surprise, la résolution, qui a été soumise par sept nations musulmanes, et adoptée par une large marge de 33 voix pour, six contre et 17 abstentions. Deux nations étaient absents pour le vote. La France, la Suède, la Slovénie et l'Espagne ont honteusement soutenu cette vile résolution.

Que la résolution passerait n'a jamais fait de doute au vu du grand nombre des nations musulmanes et despotiques du Tiers monde qui constituent la composition de l'UNESCO, mais on espérait que la résolution ne parviendrait pas à obtenir le soutien européen et Israël aurait pu ainsi revendiquer une victoire morale. La France avec son passé collaborationniste et ses propensions aux  courbettes envers les despotes du monde n'a pas déçu et comme prévu a voté avec la canaille. 

Mais après le vote, une fissure est apparue dans la façade d'invectives anti-Israël si répandue à l'ONU. Il est apparu que la France avait un cas de remords de l'acheteur. Dans un discours au parlement français, le Premier ministre Manuel Valls a appelé la résolution «maladroite» et «malheureuse». Il a ensuite ajouté dans des termes assez forts que « la France ne saura jamais nier la présence juive et l'histoire juive à Jérusalem. C'était un non-sens; il est absurde de nier cette histoire» 

La France est l'un des plus ardents défenseurs des Palestiniens en Europe . L'Autorité palestinienne et leurs alliés musulmans à l'UNESCO auraient dû comprendre par la déclaration de Valls que les résolutions futures avec un contenu toxique semblable ne bénéficierait plus d'un soutien européen automatique. Au lieu de déclarer la victoire et de passer, ils ont tenté leur chance en introduisant une autre vile résolution en Octobre.

La résolution du 13 Octobre, parrainée par les suspects habituels contenait un langage presque identique à celle du mois d'Avril. Elle condamnait Israël pour diverses transgressions artificielles et a de nouveau rompu les liens juifs (et ceux de la chrétienté) avec la ville. Cette fois cependant, le bloc musulman va avoir un réveil brutal. Alors que la résolution est adoptée, le bloc musulman a été incapable de recueillir une majorité du corps des 58 membres.

Sur les 24 nations qui ont voté en faveur de la résolution (le Mexique a ensuite retiré son soutien et fait baisser le décompte final à 23), 14 ont été composé d'Etats à majorité musulmane alors qu'un quinzième, le Nigeria, qui est à 50 pour cent de musulmans, ce qui en conclusion rend le passage de la résolution impossible à passer. Ce qui était remarquable c'est le fait que cette fois-ci, la résolution n'a pas recueilli un seul accord de l'Europe occidentale.D'autres pays en développement, comme l'Inde, qui avait jusque-là pris en charge les projets parrainés arabes se sont également abstenus. derrière la scène offensive politique israélienne visant à exposer la folie de l'initiative musulmane payait des dividendes

Après le passage de la résolution, les Palestiniens et leurs alliés musulmans ont subi des inversions politiques supplémentaires. Le Mexique , a demandé un nouveau vote parce qu'il souhaitait retirer son soutien à la motion. Le Secrétariat des Affaires étrangères du Mexique a déclaré dans un communiqué que la position modifiée de son gouvernement "réitère la reconnaissance que le gouvernement du Mexique donne le lien indéniable du peuple juif à l'héritage culturel de Jérusalem - Est."

Le Brésil a rapidement emboîté le pas à la position du Mexique. Dans un communiqué, le gouvernement brésilien a fait remarquer qu'il ne saurait plus soutenir ces résolutions partiales. L'Italie, qui s'est abstenue, est allé plus loin et a annoncé qu'elle allait s'opposer activement à ces résolutions à l'avenir. Le Premier ministre Matteo Renzi a dit à une station de radio italienne que ces résolutions étaient «incompréhensibles, inacceptables et mauvaises.» Il a ajouté que "pour dire que les Juifs n'ont pas de liens avec Jérusalem c'est comme dire que le soleil crée l'obscurité."

Même le directeur général de l'UNESCO, Irina Bokova a exprimé sa désapprobation en déclarant que «le patrimoine de Jérusalem est indivisible, et chacune de ses communautés a droit à la reconnaissance explicite de son histoire et de sa relation avec la ville.» Plus tard , elle a reçu des menaces de mort pour avoir exprimé son objection à la motion. 

Mercredi, l'Autorité palestinienne et la Jordanie ont introduit un troisième projet de résolution de l' UNESCO Comité du patrimoine mondial qui cherche à générer davantage de terrorisme politique. La résolution proposée a une nouvelle fois tenté de rompre le lien juif à la ville et à ses lieux saints. Était attendu Le corps des 21 membres du World Héritage Comity à adopter la résolution par consensus, mais dans un mouvement de surprise, la Croatie et la Tanzanie ont demandé un scrutin secret qui exaspérait le bloc musulman. Au lieu de l'adoption de la motion par consensus, le vote était de 10 en faveur, deux opposés, huit abstentions et une seule nation absente. 

Les deux nations opposées étaient en Tanzanie et les Philippines. Sur les 10 oui, sept étaient musulmans.Ce fut au mieux une victoire à la Pyrrhus.

Étant donné le grand nombre de pays musulmans représentés à l'ONU et l'hostilité que la plupart de ces pays entretiennent contre Israël, il est une quasi-certitude que les résolutions toxiques de cette nature continueront d'être parrainées et adoptées . Mais, comme en témoignent les revirements politiques arabes récents, fini le temps où les Palestiniens pouvaient compter sur le soutien automatique européen et des non-alignés. 

Israël a été atteint efficacement les nations soi-disant non-alignées et c'est d'avoir un impact positif significatif. Une partie du succès d'Israël réside dans le fait que l'Etat juif a beaucoup à offrir à ces nations dans les domaines de la technologie de l'eau, de l'agriculture, de l'énergie, de la lutte contre le terrorisme, de la cyber-guerre. Cette sensibilisation a traduit les dividendes politiques à l'ONU

Néanmoins, les résolutions de l'UNESCO servent à mettre en évidence la nature nocive et malveillante de nombreux Etats membres de l'ONU. Elles soulignent également la nécessité pour les États-Unis de maintenir son engagement et  l'assurance à Israël qu'il ne permettra jamais à l'ONU d'imposer des conditions et des dictas à Israël. 

Il y a eu des rumeurs qui ont circulé que Barack Obama dans ses mois obscures chercherait à imposer un règlement délétère à Israël en utilisant le Conseil de sécurité des Nations Unies. La Maison Blanche est restée inhabituellement muette sur les craintes sous réserve de sensibilisation qu'il pouvait y avoir un certain mérite à la spéculation. 

L'objectif de l'administration serait accompli en soutenant activement une résolution anti-israélienne proposée, et probablement introduite par la France, ou en choisissant de s'abstenir plutôt que d'exercer un droit de veto. En plus de trahir les engagements de longue date envers Israël et en cours d'exécution à l'encontre de la forte opposition des deux partis, l'idée que les Etats-Unis jetteraient Israël aux orties et permettraient à ceux qui se livrent au despotisme et à l'antisémitisme flagrant d'avoir un mot à dire sur le sort d'Israël, est au-delà de stupide. Espérons que la conduite scandaleuse exposée à l'UNESCO dirigera l'administration dans la bonne direction.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai