Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 14:57

Par Adam Eliyahu Berkowitz 

http://www.breakingisraelnews.com/75349/unesco-responds-sanhedrin-demand-end-muslim-occupation-temple-mount/#ERJSKejeo7gqh3tk.97

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Temple Mount Riots

Des exemples: les Palestiniens jettent des pierres vers la police israélienne lors d'affrontements suivants la prière du vendredi à al-Aqsa du complexe de la mosquée de Jérusalem, le 6 Décembre 2013. (Photo: Sliman Khader / flash 90)

 

Dans une lettre déterminée, exclusivement obtenue par Breaking Israel Nnews, le Sanhédrin naissant a récemment fustigé les efforts en cours de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) de donner aux musulmans la souveraineté complète du Mont du Temple, provoquant une réponse de l'organisme des Nations Unies qui prétend qu'il reconnaît le lien entre les juifs et le Mont , mais, sans surprise, offre très peu de preuves.

 

La lettre du Sanhédrin, envoyée à la Directrice générale, Irina Bokova, de l'UNESCO le 12 Août, est venue comme une réponse à une série de récentes tentatives de l'organisation pour effacer toute réclamation juive à son site le plus sacré.

 

En Juin, l' UNESCO a adopté une résolution qui exigeait que le Mont du Temple soit mentionné dans tous les documents officiels comme Al Aqsa, la mosquée d'argent en forme de dôme sur le site. Un mois plus tard, le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO se réunit à Istanbul pour voter une autre résolution, sur la base d'une initiative jordano-palestinienne commune, appelant à un retour au «statu quo historique » qui existait avant la guerre de 1967.

 

Cela aurait pour effet d'interdire aux Juifs et aux autres non-musulmans de mettre les pieds dans le complexe du Mont du Temple. Si l'intention n'était pas assez claire, l'initiative nommait Israël comme la «puissance occupante».

 

Dans ce qui semblait une coïncidence divinement décrétée, l'UNESCO a été contrainte de reporter le vote en raison de la tentative de coup d'état en Turquie. Un nouveau vote devrait avoir lieu en Octobre.

 

Face à une forte réaction internationale contre la résolution après le vote annulé, Mme Bokova a fait marche arrière, en disant dans une déclaration en Juillet, " Refuser ou dissimuler toutes  traditions juives, chrétiennes ou musulmanes qui porteraient atteinte à l'intégrité du site."

 

Dans sa récente lettre à Bokova, le Sanhédrin a appelé l' UNESCO à mettre un terme à ses efforts visant à établir l'exclusivité musulmane sur le Mont du Temple. Breaking Israel Nnews a montré les lettres du Sanhédrin et rapporte en exclusivité l'échange entre le Sanhédrin et l' UNESCO.

 

«Le peuple juif exige que l'UNESCO et l'Union européenne cessent de de s'occuper de ce manifeste anti-biblique,» lire la lettre. «Selon le commandement de Dieu, le peuple d'Israël a conquis le territoire de Juda et le Mont du Temple des Cananéens sous la direction de Josué, fils de Nun, et plus tard par le roi David. Ces zones ont été sanctifié pour le peuple d'Israël et pour la construction du Temple comme un lieu de prière de tous les hommes ».

 

Le Sanhédrin a poursuivi en citant les preuves archéologiques irréfutables des revendications juives sur le Mont du Temple et sur Israël, et souligne le manque absolu d'une telle preuve pour les revendications musulmanes sur le site antérieur à la conquête musulmane de Jérusalem en 636 .

 

La lettre a également a appelé à un comité neutre international de scientifiques et d' archéologues pour établir les faits, et a exigé que la souveraineté juive soit rétablie sur le Mont.

 

"Cette occupation [musulmane] a pris fin avec la création de l'Etat d'Israël", a déclaré le Sanhédrin. "Les adeptes de l'islam doivent donc quitter immédiatement les lieux et le retourner à son propriétaire légitime."

 

La lettre a réitéré une demande du Sanhédrin qu'il a fait dans le passé , qui relie la montée dans la terreur à l'action de l'UNESCO dissociant les Juifs du Mont du Temple.

 

"La centralité du Mont du Temple dans la vie de la nation juive a un rôle essentiel dans la préservation de la paix mondiale", a déclaré la lettre, ajoutant: « Seulement en suivant la parole de D.ieu et l'accomplissement de sa volonté telle que présentée dans le Livre des Livres fera que le salut vienne pour tous les peuples et les nations ... Rejeter l'héritage de l'existence du Temple à sa place c'est soutenir directement le terrorisme, ISIS, et le rêve de la création d'un califat musulman sanglant ».

 

La lettre a été signé par le rabbin Dov Stein, secrétaire du Sanhédrin, Rabbi Prof. Hillel Weiss , et le rabbin Yishai Babad, porte - parole du Sanhédrin.

 

Le 24 Août, Francesco Bandarin, Sous-Directeur général pour la culture, a répondu par une lettre au Sanhédrin, au nom de Bokova. Après avoir noté que les Etats membres de l'UNESCO, et non Bokova, prennent part aux votes, il a cité sa déclaration de Juillet insistant que l'UNESCO ne nie pas les traditions juives relatives au Mont, ainsi que celles des chrétiens ou des musulmans.

 

Toutefois, M. Bandarin n'a fait aucune référence à l'une des multiples initiatives de l'UNESCO qui clament les liens juifs au le site, ou le vote imminent d'accorder l'exclusivité musulmane au site.

 

Au lieu de cela, il a ignoré ce point entièrement et axé sur la liste des sites du patrimoine mondial en Israël, dont il a écrit "attestent pour notre engagement envers la culture juive." Cependant, quelques-uns des sites répertoriés ont quelque chose à voir avec le judaïsme, ou même la Bible.

 

Illustrative: the sun rises over the Masada fortress. (Photo: Shutterstock.com)

The Masada fortress..

Parmi les neuf sites sur cette liste il y a Masada, où les Juifs se sont suicidés en masse afin d'éviter la capture romaine, et la Nécropole de Bet Shearim, un ancien cimetière juif. A Tel Aviv une collection de monuments architecturaux remarquables pour incorporer le style Bauhaus de pré-guerre, l'Allemagne est sur la liste. Deux lieux saints de la religion Bahaï et plusieurs autres sites archéologiques ou anthropologiques ont aussi concourus.

 

Il n'y a pas de sites sur la liste significative soit du judaïsme ou du christianisme; pas même le Mur occidental n'est considéré comme un site du patrimoine mondial. Les murs extérieurs de Jérusalem sont sur la liste en tant que site culturel dont le «statut territorial est encore à déterminer».

 

Dans une autre tentative plus faible pour prouver «l'engagement à la culture juive» de l'UNESCO, Bandarin a cité une exposition conjointe UNESCO / Simon Weisenthal Center, «Les gens, le Livre, la Terre: 3.500 Anns de Relations du peuple juif avec la Terre Sainte».

 

L'UNESCO avait retardé de six mois les débuts de l'exposition à Paris par déférence aux préoccupations arabes, citant "les questions non résolues relatives aux textes potentiellement contestables et à des points historiques visuels, ce qui pourrait être perçu par les États membres de la mise en danger du processus de paix." L'exposition a finalement ouvert en mars, après que le lieu a été changé pour le siège de l'ONU à New York .

 

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai