Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 20:55

Par Isi Leibler

http://wordfromjerusalem.com/government-to-expel-bds-activists-bravo/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actifhebrew_buttonredo

 

    Photo:: Facebook/BlackLivesMatter

Photo :: Facebook / BlackLivesMatter

 

La décision prise par les ministres de l'Intérieur et de la Sécurité publique pour former un groupe de travail spécial pour expulser les étrangers engagés dans Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) activités est un appel depuis longtemps, mais urgent de mesures correctives contre les antisémites et les juifs renégats qui nous diabolisent et nous délégitimisent. Dans ce contexte, je félicite le gouvernement, bien que tardivement, agisse en prenant des mesures pour expulser ou interdire l'entrée aux étrangers qui viennent en Israël sous le couvert de touristes afin de promouvoir ou d'aider BDS et d'inciter les Palestiniens de Cisjordanie contre Tsahal. Il y a également un dossier solide pour poursuivre les Israéliens qui se livrent à de telles activités séditieuses.

 

Nul doute que cela va conduire à un torrent d'hystérie de la gauche délirante qui prétend que ce «déni de la liberté d'expression» n'est qu'une autre initiative du gouvernement pour mettre en œuvre un régime "fasciste".

 

Ce projet de loi aurait dû être mis en place depuis fort longtemps et le moment coïncide avec les actions imminentes des gouvernements européens, qui pataugent actuellement dans leurs efforts pour assurer la sécurité de leurs citoyens attaqués par des tueurs islamistes fondamentalistes fous - à la fois importés et de naissances. Ils chercheront à imposer une législation qui dans une certaine mesure, imposera des limites aux libertés civiles sans entraves si elles compromettent la sécurité. Si elles ne parviennent pas à agir, ils seront dépassés dans les urnes par les partis de droite radicale qui ont déjà proliférés en réponse aux récents carnages terroristes.

 

La situation en Israël est infiniment plus aiguë que dans tout autre pays. L'Etat juif est le seul pays dans le monde dont le droit à l'existence est constamment remis en question par les Etats voisins motivés par des dictatures antisémites islamiques fanatiques. Le prétendu partenaire de paix d'Israël a clairement fait savoir qu'un Etat palestinien est simplement la première étape vers le but ultime d'éliminer la souveraineté juive dans la région. Ironie du sort, même si une grande partie du monde refuse de le reconnaître, la réalité est qu'aujourd'hui la plupart des Israéliens sont prêts à se séparer des Palestiniens si cela pouvait être mis en œuvre conjointement avec la sécurité à long terme. Ce sont les Palestiniens, grâce à un lavage de cerveau par Yasser Arafat et Mahmoud Abbas, qui ne voient la fin du conflit qu'avec la destruction d'Israël.

 

En outre, contrairement à la situation en Europe, Israël est une oasis de tranquillité relative sur un continent habité par des dictatures et des États voyous islamiques fanatiques où le concept de droits de l'homme est tout simplement inexistant. De plus au cours des dernières années, la région s'est transformée en champs de bataille des plus brutales au monde où des centaines de milliers ont été cruellement massacrés et où des millions sont déplacés de leurs foyers à cause de barbarie qui rappelle des niveaux de l'âge des ténèbres.

 

Elle a ainsi particulièrement exaspérant pour les Israéliens à témoin les gouvernements et les médias liste des attaques terroristes à travers le monde et d'exclure Israël, la plus grande victime encore. Leur justification écœurante pour ces omissions est que les attaques terroristes en Israël diffèrent de ceux de l'Europe parce qu'ils sont basés sur la «résistance à l'occupation". Peu importe le fait que la terreur en Israël est antérieure à 1967 lorsqu'Israël a repoussé les armées arabes réunies qui ont cherché à le reconquérir. Le fait est qu'Israël a été le canari dans la mine de charbon du terrorisme et de nombreux Européens sont maintenant susceptibles d'essayer d'imiter nos techniques et nos stratégies pour faire face à leurs propres menaces.

 

Le gouvernement semble avoir seulement maintenant, tardivement, reconnu qu'un élément crucial dans l'effort des ennemis d'Israël pour nous détruire était la guerre des idées - et nous sommes douloureusement en train de perdre cette bataille. Sans oublier les énormes sommes d'argent des gouvernements étrangers versent subrepticement aux ONG, non pas pour la promotion des droits de l'homme, mais dans le seul but de délégitimer l'Etat d'Israël.

 

Notre gouvernement a été nonchalant et intimidé par une gauche délirante de prendre des mesures pour se protéger contre les ennemis internes et externes.

 

Il y a aussi un dossier solide pour poursuivre les Israéliens qui se livrent à des activités qui subvertissent l'État ou cherchent à le délégitimer. Quand les médias d'extrême gauche, des universitaires et des militants diffusent des mensonges évidents en diabolisant leur propre pays et en portant atteinte à sa légitimité, accusant faussement les Forces de défense israéliennes de se livrer à des crimes de guerre, dans le climat actuel cela revient à de la subversion. Aucun autre pays face aux menaces qui pèsent sur son existence ne saurait tolérer un tel comportement ou permettre que l'argent des contribuables soit utilisé à subventionner des activités «culturelles» visant à diaboliser la nation.

 

Peut-on envisager comment Churchill aurait traité le comportement - de la Députée Haneen Zoabi - au cours de la Seconde Guerre mondiale? Une parlementaire qui exprimerait des remarques séditieuses soutenant ceux qui cherchent la destruction de la nation- elle aurait certainement fait face à des accusations de haute trahison.

 

Les cœurs bléssés qui s'opposent à l'exclusion d'activistes étrangers de BDS devraient revoir la politique américaine pendant la Guerre froide qui a dénié l'entrée à tout étranger qui avait été membre du parti communiste. Les dangers qu'affronte Israël sont infiniment plus grands que ceux auquels alors, les Etats-Unis ont fait face à l'Union Soviétique.

 

Et nous ne devrions nous faire aucune illusion. Depuis la création de l'Etat d'Israël, nous avons été et continuons à vivre dans un état de guerre. La grande majorité de la population israélienne serait sans doute d'accord pour réduction limitée des libertés civiles si elle est hautement justifiée, si elle inhibe ceux qui participent à nous diaboliser et à nous délégitimer ou même si elle ne sauve qu'un seul Israélien de devenir une victime du terrorisme.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai