Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 14:13

Par Zahava Englard

http://www.israellycool.com/2016/07/12/reader-post-why-blame-unesco-when-the-israeli-government-is-culpable/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

judea-and-samaria

 

Il est un visage d'Israël que beaucoup ne connaissent pas, même parmi sa propre population. Un côté d'Israël que beaucoup trop ne connaissent absolument pas.

 

C'est un visage que les gouvernements israéliens successifs ont été soit hésitant à promouvoir ou à le rendre accessible et sans réserve à tous les Israéliens et au peuple juif dans son ensemble. Vous trouverez ce visage d'Israël au cœur de notre Pays. Dans Yehuda et Shomron (Judée et Samarie).

 

La direction d'Israël n'est plus reliée au coeur du pays et ce ne peut être attribué à la pression des Etats Unis pour une solution à deux Etats, ou des craintes exagérées d-être isolé du monde. Ni une réaction réflechie de se déconnecter des résolutions trompeuses de l'ONU ou à des actions telles que les efforts de l'UNESCO, en collaboration avec les Arabes "palestiniens" de réécrire l'histoire comme en témoigne sa déclaration de 2010 que le Tombeau des Patriarches hébreux à Hébron et de la tombe de Rachel à Bethléem font «partie intégrante des territoires palestiniens occupés»

 

En effet, la déconnexion est venue en premier et c'est cette déconnexion qui, en fait, invite la pression internationale, permet à semer la peur et dirige le projet de résolution la plus récente de l'UNESCO qui ignore les liens juifs à son site le plus sacré du Mont du Temple et le Kotel (Mur occidental) dans la vieille Ville de Jérusalem. L'UNESCO se réfère aux zones respectivement Mosque al-Aksa / al-Haram al Sharif et à la Plaza al-Buraq.

 

Lorsque les gouvernements israéliens successifs suivent une politique de détachement de la Judée - Samarie, ce n'est pas étonnant que Israël ne puisse pas exiger le respect envers ses droits légitimes. Il n'est pas étonnant que l'existence même d'Israël est en question. Certes, en repoussant notre terre biblique, en ne reconnaissant pas le miracle de sa libération après 2000 ans d'exil, en luttant contre son propre peuple qui souhaitent construire sur sa propre terre, en choisissant d'utiliser la terminologie fallacieuse et anti-Israëlienne de « Cisjordanie » au lieu de son nom propre de Judée et de Samarie, et par l'exclusion de notre patrimoine qui est entrelacé avec notre centre du système éducatif, cela a donné pour résultat que à la moitié de la population l'a rejeté de son cœur purement et simplement, tout en contribuant résolument à l'ignorance de notre peuple de son histoire et à ce qui est au cœur de notre genèse en tant que nation juive dans la terre d'Israël.   

 

La politique délibérée du détachement du cœur du pays est gravement corrompue avec des conséquences importantes. La politique dU détachement d'Israël est précisément ce qui a conduit aux déclarations de l'UNESCO, qui sont une fonction fondamentale dans leur système de déjudaïsation de la terre d'Israël et l'appropriation de l'histoire de la nation juive. Pourquoi tout organisme ou pays étranger devrait reconnaître nos droits légitimes à notre propre centre du pays si, lorsque les gouvernements israéliens successifs, depuis la libération de la Judée et de la Samarie dans une guerre défensive en 1967, n'ont pas adhérés au berceau de notre patrimoine?

 

Mais cela ne concerne pas l'UNESCO. Il est question de la culpabilité d'Israël dans l'usurpation étrangère de notre patrimoine national et religieux. Et quelle honte horrible et dévastatrice pour notre peuple. Non seulement du point de vue culturel, religieux et national, mais aussi d'un point de vue d'union. Ces politiques ont seulement causé des dissensions parmi notre peuple, qui oppose une partie de la population à l'autre.

 

Je l'ai trouvé tristement risible quand Dore Gold, Directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères a fustigé le projet de résolution de l'UNESCO qui a reconnu la vieille ville de Jérusalem comme un site musulman, déclarant qu'il «ignore délibérément le lien historique entre le peuple juif et leur ancienne capitale.»  Mais qui vraiment ignore notre lien avec le Mont du Temple?

 

L'UNESCO suit simplement l'exemple de la politique du gouvernement israélien qui, en dépit d'une décision de la Cour suprême à l'effet contraire, interdit la prière juive sur le Mont du Temple et limite la présence juive aussi. De quel droit Dore Gold peut admonester l'UNESCO lorsque le gouvernement qu'il sert refuse de permettre à son peuple les mêmes droits qu'aux musulmans arabes qui peuvent prier librement - Et sur le site le plus saint du judaïsme?

 

Pourquoi l'UNESCO ou tout corps étranger doit respecter notre connexion au Mont du Temple, lorsque le gouvernement d'Israël ne fait pas? Pourquoi le gouvernement israélien, à la suite de la guerre des Six Jours en 1967, permet au général Moshe Dayan de remettre la clé du Mont du Temple entre les mains du Wakf jordanien? Et à la lumière du Wakf qui refuse de reconnaître la liberté de culte à tous sur ce site sacré et à la lumière de la preuve que la mosquée est utilisée pour stocker des armes à utiliser contre les citoyens juifs et l'armée israélienne et à la lumière des nombreuses attaques terroristes incitées par les imams de la mosquée sur le Mont du Temple, pourquoi cette décision odieuse et stupide de Moshe Dayan n'a toujours pas été inversée?

 

Qui donne à Dore Gold le droit de chambrer l'UNESCO lorsque le gouvernement qu'il sert  encourage à cette conclusion naturelle ? Dore Gold accuse l'UNESCO de fausser l'histoire, et a déclaré que sa distorsion est « totalement déconnectée de la réalité sur le terrain.» Vraiment?Comment  la résolution de l' UNESCO est-elle«déconnectée de la réalité sur le terrain» alors qu'elle est clairement basée sur la réalité sur le terrain? Après tout, qui conserve le contrôle de facto sur le Mont du Temple?

 

Etant donné que seuls les musulmans sont autorisés à y prier par ordre du Wakf, en effet, la résolution de l' UNESCO est très en ligne avec les « faits sur le terrain.»

 

Si le directeur général du ministère des Affaires étrangères israélien veut que le corps mondial honore la connexion de la nation juive sur la terre d'Israël, alors il devrait d'abord examiner la conduite de son propre gouvernement.

 

Le gouvernement israélien doit accorder la liberté de culte sur le Mont du Temple à tous les secteurs de la société israélienne. Il y a certainement quelque chose qui cloche de devoir préciser que cette liberté devrait s'étendre à la population juive aussi.

 

Le gouvernement israélien devrait, dans le même temps, subventionner les voyages avec nuitées éducatives obligatoires pour tous les élèves du secondaire israélien en Judée-Samarie.

 

Le peuple d'Israël doit connaître sa terre, ses racines et son histoire. Il doit le voir, il doit le sentir, il doit être éclairé à l'endroit où il vient. Il mérite de savoir. Nos jeunes ont le droit de savoir. Et cette initiative servira à unir notre peuple aussi. Parce que quand on rencontre les habitants de Judée et de Samarie, on se rend compte que, loin de nuire à l'Etat d'Israël les résidents du cœur d'Israël consacrent leur vie à vivre sur les lignes de front afin de protéger notre terre et notre peuple.

 

Notre jeunesse ne devrait plus être privée de savoir que le courage, le sacrifice de soi, la foi, l'amour de notre peuple et l'amour de notre terre sont fermement enracinés et se nourrissent dans ces collines sacrées, où pas un seul grain de sable qui est pris n'est un acquis. Et où la connexion à la terre est si forte que tous les lieux d'une des bandes de roulement, il est avec un sens profond de notre histoire, près de quatre mille années noyées dans notre sol, et dans nos âmes. Il est le visage d'un peuple qui fait un avec la Terre. Accorde à nos jeunes au profit de la vérité. Qu'ils soient fiers et inspirés. Ou, à tout le moins, leur permettre de se former une opinion éclairée, l'une basée sur la connaissance et la conscience, libre de la politique remplie de la peur- et l'endoctrinement biaisé de la gauche qui divise plutôt qu'il unit.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai