Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 11:47

Par Judith Bergman

http://www.algemeiner.com/2016/07/10/do-houses-matter-more-than-jews%e2%80%8e/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif


Dans la foulée du rapport du Quatuor, qui a appelé Israël à cesser l'expansion et la construction d'implantations, le département d'Etat américain cette semaine a publié une déclaration inhabituellement dure contre Israël. Dans ce document, l'administration Obama a accusé Israël de " s'accaparer systématiquement la terre palestinienne ", avec le porte-parole du département d'Etat John Kirby qui a affirmé que " l'expansion des implantations et la légalisation des avant-postes sapent fondamentalement  les perspectives d'une solution à deux Etats."

 

Le moment de la condamnation d'Israël par les États-Unis ne pourrait être plus bizarre.Après deux attentats terroristes odieux de la semaine dernière, dans laquelle une jeune fille de 13 ans (qui, incidemment, détenait la double nationalité israélo-américaine) a été poignardé à mort dans son sommeil et un père de 10 enfants a été assassiné, les États-Unis ont choisi de concentrer leur indignation sur la construction de maisons juives, et non pas l'assassinat des enfants et des pères juifs.

 

Aussi difficile que cela puisse être à comprendre pour les États-Unis, l'UE et l'ONU, les maisons juives ne bloquent pas beaucoup le légendaire processus de paix inexistant; autant que les politiques officielles de l'Autorité palestinienne d'encouragement, d'incitation, et publiquement célébrant le terrorisme meurtrier contre des Israéliens de tous âges. Ce terrorisme est le sujet brulant, ce qui aux États-Unis, à l'UE et à l'ONU tous ont choisi d'ignorer ce qui peut être considéré comme le choix le plus irresponsable de la politique envers les Juifs comme celui des Alliés refusant de bombarder les camps de concentrations à Auschwitz.

 

En rendant l'Autorité le deuxième bénéficiaire par habitant de l'aide étrangère dans le monde, les États-Unis et l'UE se sont rendus complices des meurtres d'Israéliens. Cela reste la vérité, peu importe combien et à quelle fréquence ils cherchent à détourner l'attention du monde cette réalité en piquant une crise démesurée sur la construction de maisons pour les Juifs en Judée-Samarie. Comment le monde peut-il être aussi moralement tordu et dépravé quand l'approbation officielle de l'assassinat d'enfants endormis ne suscite guère d'indignation, mais la construction de maisons elle, le fait.

 

Il n'y avait pas eu d'indignation sur le fait que l'Autorité palestinienne a payé pour la tente de deuil de la famille dont le fils a assassiné la jeune fille israélienne dans sa chambre, ni au cours de la visite d'un responsable de l'Autorité palestinienne étroitement associé au président Mahmoud Abbas est venu à la tente de deuil présenter ses respects à la famille du meurtrier.

 

Les États-Unis n'ont montré aucune indignation devant le fait que le cortège funèbre pour le père des 10 enfants - Rabbi Michael Mark - a été lynché à coups de pierres lancées par les Arabes qui n'étaient apparemment pas convaincus que la victime était déjà morte.

 

Il n'y avait pas eu non plus d'indignation lorsque Abbas a essayé de rallumer les ancêstrales et médiévales diffamations de sang européennes par Abbas devant le Parlement ‎European, quand il a prétendu que les Israéliens empoisonnaient des puits arabes. Quand le reporter de l'AP Matt ‎Lee a essayé de recevoir Kirby, ce même porte-parole du Département d'Etat qui a piqué une crise de colère sur ‎la construction juive en Judée et Samarie, au lieu de condamner les déclarations d'Abbas, Kirby ne pouvait pas prononcer les mots. Pressé par Lee, il a dit, “Nous avons longtemps dit ce que nous voulons c'est valable pour les deux parties pas seulement sur la violence également sur la rhétorique, qui peut ‎entrainer de la violence. Et nous ne trouvons pas juste ce genre de rhétorique utile.”

 

Quelle pitoyable déclaration. Surtout étant donné toute cette rhétorique incendiaire et le terrorisme qui a suivi vient de l'AP, pas d'Israël. Il en a toujours été ainsi et le Département d'Etat est parfaitement conscient de cela. Il n'y a pas d'équivalence morale et pas de " cycle de la violence." Il est très unilatéral, mais par consciemment de faire des déclarations comme celle-ci, le Département d'Etat légitime le faux récit du conflit et assure qu'il continue à pleine vitesse . Essentiellement, il dit que l'Autorité Palestinienne a simplement continué sa sale besogne, parce que peu importe ce qu'elle fait, il n'y aura pas de conséquences sur le plan politique ou, plus exactement financièrement. Tout comme l'UE, les États-Unis traitent l'Autorité comme un enfant en bas âge indiscipliné qui ne peut pas faire de mal et on doit accèder à tous ses caprices. C'est aussi du racisme de viles attentes, venant du pays qui a récemment élevé le politiquement correct en quelque chose d'une seconde Constitution américaine.

 

Nous savons que pour l'administration américaine, en particulier le Département d'Etat, la question de la construction des maisons est la question qui demeure l'essentielle: Est-ce que l'administration croit aussi que les vies juives sont elles aussi importanteset essentielles?

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai