Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 06:10

Par Adam Eliyahu Berkowitz 

http://www.breakingisraelnews.com/71880/unusual-activity-sparks-confusion-idf-tanks-bulldozers-roll-golan-syria-border/#7mxLOPSGQdKR0yPg.99

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

IDF soldiers from the Nahal Brigade operating in Gaza during Operation Protective Edge. (Photo: IDF)

Pour la première fois depuis la guerre civile syrienne qui a commencé il y a six ans, l'armée israélienne qui est censée oeuvrer avec des chars et de lourds bulldozers à l' intérieur de la zone démilitarisée (DMZ) séparant Israël de la Syrie sur les hauteurs du Golan indique une fin dangereuse à la longue période de calme relatif à la frontière nord du pays.

Sputnik Nouvelles , un site de nouvelles multi-langue, a rapporté que l'armée israélienne opérait dans la région entre Quneitra en Syrie et Ein Zivan en Israël. Cette zone a été désignée en 1974 comme une zone démilitarisée officiellement sous le contrôle de la Force des Nations Unies chargée d'observer le désarmement (FNUOD) et l'administration civile syrienne, selon l'accord de 1974 d'armistice. La zone est de 10 kilomètres de profondeur de chaque côté et aucun  missile sol-air ne peut être déployé à l'intérieur d' un rayon de la DMZ (zone démilitarisée) de25km.

L'équipement lourd vu approchant de la zone préparait une zone militarisée divisant les frontières du Golan israélien et syrien, selon Debka , un site de renseignement militaire israélien basé à JérusalemLa machine est là pour construire une ligne de fortifications et des tranchées antichars 300-500 mètres à l' intérieur de la zone démilitarisée. Aucune altercation n'a été signalée.

Debka a également signalé des «mouvements israéliens inhabituels de la Force aérienne sur la Syrie et sur le Liban, et la préparation était élevée».

Etant donné que cette semaine marque le 10e anniversaire de la Seconde Guerre du Liban où se sont battus le Hezbollah et Israël, le site en question rapporte une activité accrue du groupe terroriste.

"Le Hezbollah qui s'est abstenu de célébrer [l'anniversaire de la guerre] et qui n'a pas prononcé ses fanfaronnades habituelles pour une « grande victoire », intensifiant ainsi le sens dans les milieux militaires israéliens que le proxy libanais de l'Iran pouvait concocter une opération surprise", a noté Debka.

Le site a ajouté qu'il n'y a pas eu de plaintes ou de protestations de la part du président syrien Bachar al-Assad à propos de l'activité militaire israélienne sur sa frontière, ce lien peut aussi être un mauvais présage.

"Le silence de Damas sur les mesures militaires israéliennes sur le Golan peut-être pris comme un sursis de la part du dirigeant syrien attendant l'approbation commune de Téhéran et de l'alliance syrienne-iranienne-Hezbollah neutralisation," c'est une des conjectures du site Debka.

Bien que toujours considérés comme des ennemis, il n'y a pas eu de confrontations militaires entre Israël et la Syrie depuis la guerre de Kippour en 1974, ce qui en fait l'accord permanent techniquement le plus long entre l'Etat juif et un voisin arabe. Toutefois, l'accord mutuel a été sur un terrain glissant depuis Septembre 2014 lorsque Al-Nusra affilié à Al-Qaïda a envahi le site Quneitra sur la frontière israélienne occupé par les forces gouvernementales syriennes   dans le cadre de la guerre civile en Syrie brouillant les cartes depuis ce temps.

Israël a jusqu'ici surtout réussi à rester en dehors du conflit désordonné de l'autre côté de la frontière, depuis que la guerre qui a commencé en 2011. Il n'y a eu que quelques cas de projectiles qui ont "débordé" de la guerre inter-arabe en Syrie et sont tombés côté israelien, l'Armée de l' Air israélienne a mené occasionnellement des frappes aériennes sur des convois transportant des roquettes à partir de la Syrie au Hezbollah au Liban.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai