Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 22:43

Par Yoram Ettinger

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=16371

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

En 850 avant notre ère, le légendaire auteur grec, Homer, a présenté le roi mythique d'Ithaque, Ulysse, comme un modèle du rôle de leadership. Navigant de retour à la maison depuis le champ de bataille, Ulysse a surmonté les tentations radicales qui habitent ses rêves plutôt que la réalité. Ulysse a surmonté la séduction suprême pour ne pas s'écarter du bon déroulement, et rejoindre les belles sirènes, qui attiraient les marins de leur voix seductrices hypnotisantes, par la musique, les naufrageant sur la côte rocheuse de leur île.

 

En 2016, les Sirènes modernes du jour sont des médias occidentaux et des politiques qui essaient de détourner (et confondre) Israël du bon déroulement de la lutte contre le terrorisme, en soutenant que «son terroriste est quelqu'un qui combat pour la liberté»; que le terrorisme palestinien est une réaction à l'occupation; que les terroristes palestiniens sont des "loups solitaires" non institutionnels; et que l'Islam est une religion de paix, pas de terrorisme.

 

Cependant, contrairement aux combattants de la liberté, le terrorisme palestinien - la branche vieille de plus de 1.400 ans de terrorisme islamique inhérent - a visé des non combattants juifs et surtout arabes il a ciblé (parfois frapper des combattants) délibérément, institutionnellement et systématiquement, tel que prescrit par le Coran, la Charte palestinienne et la haine catéchisée par l'éducation palestinienne dans les écoles, les mosquées et les médias.

 

Par ailleurs, le terrorisme palestinien a frappé le Moyen-Orient depuis les années 1930 - avant  la création d'Israël de1948 et de la guerre  des Six Jours de 1967 - en mettant l'accent sur l'existence d'Israël, et non sur «l'occupation»; le déclenchement des guerres civiles, la subversion et le terrorisme en Egypte dans les années 1950, en Syrie dans les années 1960, au Liban (1970 et 1980) et au Koweït (1990); avec l'aide du dictateur irakien Saddam Hussein et de la répression du président syrien Bachar al-Assad en Irak et en Syrie; et systématiquement ralliant les régimes anti-américains et les régimes voyous anti-occidentaux, comme la Corée du Nord et l'Iran.

 

En 2016, les dirigeants d'Israël sont courtisés par Sirènes modernes d'Israël, des Etats-Unis, de l'Europe et des pays arabes de s'éloigner de leur cours de navigation de la sécurité nationale qui a été tracée par l'expérience géostratégique coûteuse, les contraintes et les exigences de sécurité, la réalité historique et les engagements pris à l'égard des mandants.

 

La tentative des Sirènes modernes de séduire Israël à se joindre à une initiative régionale apparemment sans précédent de paix pour-notre-temps, choyé par un discours pacifique arabe, des États-Unis et des garanties de sécurité de l'OTAN, des troupes éventuellement occidentales sur les frontières d'Israël et un paquet économique somptueux. Israël est incité à accepter un Etat palestinien démilitarisé à ses frontières, la redivision de Jérusalem, le déracinement des communautés juives dans le pays d'Israël, et la miniaturisation de sa taille - dans le plus tectonique Moyen-Orient - de 15 miles à un 9 miles soit - soit ruban le long de la Méditerranée, surmonté par les crêtes des montagnes de Judée et de Samarie, qui sont les "hauteurs du Golan" pour Jérusalem, Tel-Aviv, l'aéroport international d'Israël, et pour 80% de la population et des infrastructures d'Israël.

 

Les sirènes contemporaines tentent d'embrumer les exigences critiques d'Israël sur la profondeur stratégique pour de la routine pour les jours de tempête au Moyen-Orient, tels que des bouleversements potentiels en Jordanie et en Egypte, ce qui ferait des ravages au niveau national, régional et mondial, ce qui poserait une menace pour la survie de l'Etat juif. le réalisme du Moyen-Orient exige des contingences de sécurité pour l'avenir - plutôt que de nos jours - des menaces mortelles, émergentes de façon spectaculaire, imprévisible et fréquente.

 

2016 a proposé une initiative régionale de paix la dernière d'une litanie d'initiatives de paix arabes et occidentales - introduites depuis 1948 - qui ont fait naufrage sur la surface rugueuse du Moyen-Orient. Ces initiatives ont alimenté - pas éteint - la violence, comme en témoigne l'Accord d'Oslo de 1993 et ​​le désengagement de 2005 de la bande de Gaza, entraînant une incitation sans précédent palestinienne, de haine par l'éducation, le terrorisme, les salves de missiles et de le non-respect des accords.

 

Tout comme les Sirènes d'Homère, les sirènes contemporaines attendent d'Israël qu'il sacrifie ses principes à long terme, ses valeurs et sa sécurité nationale sur l'autel du plaisir à court terme et de la commodité. Elles tentent de duper Ulysse-Israël par une vision illusoire - un « d'écran de veille » - le fait de camoufler la réalité islamo-arabe régionale, qui conduirait Israel au naufrage sur les vieux rochers du Moyen-Orient du 14 ème siècle: le morcellement intra-musulman inhérent (tribalement, religieusement, géographiquement, idéologiquement), l'instabilité endémique, l'imprévisibilité, le terrorisme intra-musulmans, la subversion, la trahison, l'absence de démocratie et de libertés civiles, les régimes voyous, (donc) les politiques provisoires et le respect à court terme avec des accords intra-musulmans, l'intolérance violente de son compatriote et rival musulman et les «infidèles», l'adhésion à la suprématie islamique sur l'«infidèle» (via le djihad pacifique et militaire), la sainteté du waqf (terre divinement décrétée aux musulmans) et la légitimité de la taqiyya (Islam-sanctionné de double langage et de  tromperie comme un outil pour subordonner «l'infidèle»), tout en étouffant Israël parle arabe pacifique, détournant l'attention de la marche militante arabe .

 

Israël devrait être bernée en supposant qu'une retraite aux lignes d'avant 1967, avec des modifications mineures, serait de convaincre les musulmans d'accorder à l'Etat juif "l'infidèle" ce que les croyants musulmans ne lui ont pas accordé depuis le VIIe siècle: paisible, coexistence et respect des accords. Israël devrait supposer que la terre contre la paix est une option constructive au Moyen-Orient, où les concessions sont définies comme un symptôme de faiblesse, ce qui entraîne une pression accrue et le terrorisme.

 

Les Sirènes de 2016 tentent d'abuser Israël en sous-estimant le rôle dominant de la suprématie de l'Islam, l'idéologie arabe et les loyautés claniques, tribales et locales, même parmi les «laïques», «modérés» et « dirigeants arabes modernes, ainsi que l'écart infranchissable entre  l'ethos Moyen orientale et occidentale, des valeurs et de l'état d'esprit. Les Sirènes souhaitent affliger Israël par la suspension-de-l'incrédulité, la définissant le Tsunami arabe des cinq dernières années comme le printemps arabe, la transition vers la démocratie et vers la coexistence pacifique.

 

Israël devrait se conformer à un vœu pieu - non pas par réalisme - se tromper que le 14-siècle est la brutale réalité du Moyen-Orient pourrait être subordonnés à - et façonné par - les procédures de processus de paix, des formalités diplomatiques et des accords écrits, dans une région connue pour son manque de libertés civiles, ses changements de régime fréquents et drastiques, ses lacunes énormes de consultations et le non-respect systématique des accords. Par conséquent, Israël devrait tolérer un Etat palestinien, malgré le bilan de sa plus haute autorité - l'Organisation de libération de la Palestine - que le modèle du terrorisme international, les régimes voyous, l'oppression, la corruption et l'alliance avec les ayatollahs, la Corée du Nord, l'URSS et les régimes communistes impitoyables de l'Europe de l'Est.

 

Les Sirènes s'attendent à ce qu'Israël embrasse la bêtise occidentale, la «sagesse» conventionnelle et la perception erronée suggérant que la question palestinienne est un joyau de la couronne des décideurs arabes, le nœud du conflit israélo-arabe, une cause fondamentale de turbulences au Moyen-Orient, et un déclencheur de détente du terrorisme islamique anti-occident. Aucune de ces raisons n'est axée sur la réalité.

 

En 1948 l'Ulysse d'Israël, David Ben-Gurion, a été enveloppé par des Sirènes  israéliennes et américaines ont tenté de le tromper en reportant la création de l'Etat juif et concéder des terres dans le Néguev, la Galilée et Jérusalem. Cependant, avec une population de 650.000 Juifs, une armée malingre, peu d'économie, et une esquisse de relations internationales, Ben Gourion est resté de marbre et a suivi son cours en dépit des immenses chances arabes et internationales, qui avaient été évalué par la CIA comme étant potentiellement , " un autre Holocauste."

 

Le leadership israélien de 2016 - profiterait de 6,7 millions de Juifs, une force militaire puissante, une économie robuste et une haute intégration mondiale de tous les temps - ne peut être séduit par les sirènes, saura-t-il suivre les traces de Ben-Gurion, en embrassant l'héritage d'Ulysse?

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai