Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 10:54

Une réflexion sur ce «qui aurait pu être».

Afficher l'image d'origine

Par Joseph Puder

http://www.frontpagemag.com/fpm/263102/six-day-war-remembered-joseph-puder

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Ce mois de mai, Israël a célébré son 68ème année d'État indépendant. Ce 5 Juin, Israël a commémoré le 49ème anniversaire de la guerre des Six Jours, dans laquelle il a libéré le quartier juif de la vieille ville de Jérusalem, y compris le Mur occidental. Le Bloc Etzion, les biens juifs saisis par la Légion arabe de Jordanie et détenus pendant 19 ans ont également été libéré.

 

Le proverbiale "David" israélien des années antérieures à 1967 a été transformé par la presse internationale et les universités occidentales du post-1967 en "Goliath". Dans le processus, Israël a été étiqueté comme «occupant». En tant que témoin de ce chapitre de l'histoire (la guerre des Six jours et ses conséquences), ce journaliste peut clairement témoigner que de Juin 1967, le peuple d'Israël craignait un autre Holocauste de toutes sortes. Entouré par des ennemis arabes violents, et trahi par le président de la France-Charles De Gaulle, qui a imposé un embargo sur les ventes d'armes à l'Etat juif assiégé, Israël était anxieux. Les autorités en Israël avaient préparé d'importants sites mortuaires s'attendant à une guerre génocidaire menée par les arabes comme promise par le dictateur égyptien Gamal Abdul Nasser.

 

Nasser a annoncé dans un discours au monde le 8 Mars 1965, " Nous ne sommes pas entrer en Palestine avec son sol couvert de sable, nous entrerons sur son sol saturé de sang". Le 17 mai 1967, la radio du Caire a déclaré, " Toute l' Egypte est maintenant prête à plonger dans la guerre totale qui mettra fin à Israël . " Le président syrien Nureddin al-Attasi a parlé aux troupes syriennes le 22 mai 1967, déclarant:« Nous voulons une guerre populaire de libération à grande échelle pour détruire l'ennemi sioniste. "

 

Pendant l'Independence Day d'Israël le 15 mai 1967, les troupes égyptiennes ont emménagé dans le Sinaï, en se concentrant le long de la frontière avec Israël. Nasser ordonna à la Force d'urgence des Nations Unies, stationnée dans le Sinaï depuis 1957, de se retirer le 16 mai, sans porter la question devant l'Assemblée générale de l'ONU.le Secrétaire général de l'ONU U-THANT a immédiatement obtempéré à la demande de Nasser. Deux jours plus tard, les Syriens ont amené et mis en état d'alerte leurs troupes sur le Golan, prêtes pour la bataille.

 

La voix de la radio Arabe (Sawt al-Arab) au Caire a proclamé le 18 mai 1967: " A partir d'aujourd'hui, il n'existe plus de force internationale d'urgence pour protéger Israël. Nous ne ferons pas plus preuve de patience. Nous ne nous plaindrons pas plus à l'ONU au sujet d' Israël. La seule méthode que nous appliquerons contre Israël c'est une guerre totale, ce qui se traduira par l' extermination de l'existence sioniste " En même temps, le ministre de la Défense de Syrie Hafez Assad a déclaré:". Nos forces sont maintenant tout à fait prêtes, non seulement à repousser l'agression, mais d'initier l'acte de libération lui-même, et d'exploser la présence sioniste dans la patrie arabe. L'armée syrienne, avec son doigt sur ​​la gâchette, est unie ... en tant que militaire, je pense que le moment est venu d'entrer dans une bataille d'anéantissement ".

 

Nasser a annoncé le 23 mai 1967, la fermeture du détroit de Tiran à la navigation israélienne, le blocus portuaire d'Eilat au sud d'Israël, son seul débouché sur la mer Rouge. Le Premier Ministre d'Israël Levy Eshkol a appelé ceci "un acte d'agression contre Israël", et a appelé l'ONU et les grandes puissances maritimes de rétablir la liberté de navigation dans le détroit comme promis par les Etats-Unis et les puissances maritimes et comme condition du retrait d'Israël du Sinaï avant 1957.

 

Le 30 mai 1967, Nasser a prononcé un discours dans lequel il a dit: « Les armées d'Egypte, de Jordanie, de Syrie et du Liban sont prêtes aux frontières d'Israël ... (le terme utilisé par Nasser  pour identifier Israël était« l'entité sioniste ».) Pour relever le défi, tout en se tenant derrière nous - les armées de l'Irak, de l'Algérie, du Koweït, du Soudan et de l'ensemble de la nation arabe. Cet acte étonnera le monde. Aujourd'hui, ils sauront que les Arabes sont disposés au combat, l'heure critique est arrivée. Nous avons atteint le stade de l'action sérieuse et non de déclarations.»

 

Avant Juin 1967, Israël n'a pas occupé toute la terre arabe et n'a pas cherché à étendre son territoire par la guerre, pourtant, il a enduré le terrorisme palestinien tout au long des années 1950 et 1960 à partir du territoire égyptien, l'Egypte qui a formé les fedayins palestiniens basés à Gaza. L'OLP et la chartre palestinienne était de «libérer» la Palestine en éliminant les Juifs d'Israël. En d'autres termes, l'ensemble d'Israël à l'intérieur de la Ligne verte c'était la «Palestine occupée». En outre, les Palestiniens d'avant Juin 1967, n'avait pas appelé à la création d'un Etat palestinien en Cisjordanie occupée par la Jordanie ou de Gaza occupée par l'Egypte .

 

Si Israël avait perdu la guerre en 1967, ni l'Egypte, ni la Jordanie ou la Syrie ne se serait porté volontaire pour établir un Etat palestinien. On peut en outre dire que les Palestiniens seraient restés seulement des Arabes appartenant à la nation arabe, adorant le grand prêtre pan-arabe et prophète, Gamal Abdul Nasser.

 

Alors que des émissaires israéliens ont fait appel au roi Hussein de Jordanie de rester en dehors de la guerre, le roi Hussein a décidé de signer un pacte de défense avec l'Egypte le 30 mai 1967. Le lundi 5 Juin 1967, le roi Hussein a ignoré la demande du Premier ministre  d'Israël Levi Eshkol que la Jordanie reste en dehors de la guerre qui avait ce matin éclaté entre Israël et la RAU (République arabe unie qui combinait l' Egypte et la Syrie). Le Professeur Uriel Dann, dans son livre " le roi Hussein et le défi de Arab Radical ," a souligné que « Deux jours plus tard , il (Hussein) a accepté l'appel au cessez- le feu par l'ONU. Entre-temps, la Cisjordanie avait perdu son armée sur le terrain. »

 

Il est intéressant de considérer que si le roi Hussein avait accepté la demande de Eshkol "de rester en dehors de la guerre," la Cisjordanie serait restée entre les mains jordaniennes, et il n'y aurait pas eu de soi-disant «occupation». Au lieu de cela, cet écrivain rappelle que l'artillerie jordanienne a bombardé la base aérienne en Israël le 5 Juin 1967.

 

Avant la guerre des Six Jours, la Syrie avait le contrôle des hauteurs du Golan, qui domine la Galilée. Les Syriens ont utilisé leur avantage de taille pour bombarder les fermes et les villages des kibboutzim israéliens. Le bombardement a augmenté quotidiennement entre 1965-1966. Le 7 Avril 1967, Israël a riposté, et lors de combat dans les airs, des Mirages français de l'aviation israélienne ont abattu six Mig de fabrication soviétique équipant les combattants syriens. L'Union soviétique, qui était le fournisseur de l'aide militaire et économique à la fois de la Syrie et de l'Egypte, a délibérément mal informé Damas, alléguant que l'accumulation militaire massive israélienne était en cours, en préparation d'une attaque israélienne. Israël a rejeté explicitement les revendications soviétiques, mais la Syrie néanmoins se précipita pour invoquer son traité de défense avec l'Egypte.

 

Le 4 Juin 1967, l'Irak a rejoint l'alliance militaire avec l'Egypte, la Syrie et la Jordanie. Le président de l'Irak, Abdul Rahman Aref, a ajouté au chœur des menaces arabes en avertissant que, «L'existence d'Israël est une erreur qui doit être corrigée. Cette occasion d'effacer l'ignominie qui a été avec nous depuis 1948. Notre objectif est clair - de rayer Israël de la carte»

 

Pour Israël, la guerre qui a éclaté le 5 Juin 1967 a été une guerre existentielle, Israel s'est battu avec des estimations désastreuses. Les Arabes avaient amassé 309 000 hommes contre 210.000 (près de 10% de sa population) d'Israëliens.Les Arabes possédaient 2.337 chars de combat contre seulement 1000 Israëliens.  682 Avions de combat arabes contre 286  pour Israël. Israël avait 203 pièces d' artillerie contre 962 aux Arabes. Selon le Los Angeles Times, dans la guerre des Six Jours, l' Egypte a perdu environ 11.500 tués et a eu 10.000 prisonniers, dont neuf généraux. Les Blessés et tuésyriens se sont élevés à 1000, et la Jordanie a perdu 6.094 tués et blessés. Les victimes d'Israël étaient de 777 tués et de 2.811 blessés.

 

Quand ce fut fini, le 10 Juin 1967, la guerre des Six Jours a été non seulement considérée comme une victoire glorieuse, mais comme un miracle qui a restauré et unifié Jérusalem, comme capitale éternelle d'Israël. Les Arabes ont subi une défaite humiliante aussi bien que l'attrait du panarabisme, et Israël a prévalu contre toute attente.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai