Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 16:20

Par Isi Leibler                   hebrew_buttonredo

 
http://wordfromjerusalem.com/jews-and-israel-in-a-threatened-leaderless-and-delusional-world/ Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif                       

          extrémistes islamiques

 

La douloureuse leçon du massacre Orlando prouve qu’aucun endroit dans le monde est immunisé contre les extrémistes religieux fanatiques prêts à se faire tuer pour atteindre le salut céleste.

 

Le monde occidental se débat dans ses efforts pathétiques pour affronter les forces mondiales démoniaques menaçant de nous faire plonger à nouveau dans l’âge des ténèbres.

 

Son échec est en grande partie en raison de l’incapacité des pays démocratiques à affronter la réalité et élaborer une stratégie unifiée pour vaincre ces terroristes fondamentalistes islamiques.

 

Au lieu de cela, les dirigeants occidentaux enfouissent leur tête dans le sable et lâchement recourent à des politiques d’apaisement, même s’il n’y a pas une seule instance historique enregistrée dans laquelle un terroriste millénaire soit forcé à modifier son comportement en réponse à de telles approches.

 

L'Europe, où les grandes villes souffrent d'attaques suicidaires de terroristes fous musulmans immigrés ou natifs, et maintenant par égarement doit absorber des millions de migrants supplémentaires des champs de guerre du Moyen Orient – ironiquement rejetés par des pays islamiques comme risques à la sécurité. La démographie de l’Europe est en permanence modifiée mais toute discussion rationnelle du sujet est immédiatement condamnée comme islamophobe.

 

Contrairement à tous les éléments de preuve, la plupart des gouvernements européens occidentaux continuent à rejeter la responsabilité sur l’impasse israélo-palestinienne comme  facteur aggravant de la terreur islamique. Actuellement, le gouvernement Français – dont la population musulmane est estimée à plus de 15 %  agrandissant considérablement – choisit d’ignorer le chaos en cours dans la région et cherche plutôt à forcer Israël à se replier territorialement sur les lignes d’armistice indéfendables de 1949 .

 

Une grande partie de la répartition actuelle peut être attribuée à l’influence du président américain Barack Obama et aux politiques, qu'il a initié. Son objectif premier était de construire un pont entre les Etats-Unis et l’Islam mondial, et à cette fin, il a adulé les dirigeants des Etats voyous islamiques et a humilié le premier ministre Benjamin Netanyahu comme un adversaire de bas niveau, plutôt que de le traiter en allié.

 

Obama a rampé devant les dirigeants de l’Iran, l'entité terroriste la plus intransigeante du monde, alors que les iraniens continuaient de réclamer à grands cris la chute des Etats-Unis, le « grand Satan » – et le Président a réussi à transformer l’Iran en état au seuil du nucléaire, qui a enhardi les ayatollahs et scandalisé les traditionnels partisans modérés de l’Amérique.

 

L'indécision d'Obama est bien la responsable de la guerre civile effroyable en Syrie et qui a permis à la Russie d’assumer une position de directiont critique dans la région. Il a fait preuve d’hostilité au gouvernement égyptien qui, soutenu par l'appui populaire, a remis le régime aux frères musulmans et s'est farouchement engagé dans la lutte contre les fondamentalistes islamiques.

 

Dans son obsession pour apaiser les musulmans, Obama a rejeté toutes critiques de l’intégrisme islamique comme de l’islamophobie. Encore plus bizarre, malgré le fait que la grande majorité des incidents terroristes dans le monde entier ont été orchestré ou inspiré par de fanatiques islamiques, toute référence au lien du terrorisme à l’Islam radical est interdit dans le lexique de la Maison Blanche et au Département d’Etat.

 

Le massacre d'Orlando a été revendiqué par ISIS comme exécuté « par l’un de nos soldats en Amérique. » Au cours de la tuerie, il a crié « Allahu akbar » et même proclamé son allégeance à l’Etat islamique. Encore une fois Obama est resté dans le déni, refusant catégoriquement d’étiqueter le massacre comme du terrorisme islamique et faussement définissant comme un « natif » anti-gay "crime de haine" influencé par "des informations extrémistes diffusées sur "l’internet".

 

Malheureusement, il n’y a aucune garantie de ce que le successeur d'Obama adoptera comme politique .

 

S’il est élu, Donald Trump pourrait apporter des modifications, mais ses déclarations rudes, zigzagantes et son appel à interdire l’entrée à tous les musulmans – par opposition à la limitation et à l’application plus sévère s'un filtrage à l'entrée – sont de la démagogie populiste et guère rassurante. Les partisans deTrump prétendent qu’il s’entoure de bons conseillers. Mais beaucoup, y compris des conservateurs, le considèrent comme un missile non guidé et restent profondément sceptiques quant à sa capacité présidentielle.

 

Hillary Clinton est également une perspective effrayante. Mettons de côté l’hostilité à Israël dont elle a fait preuve lorsqu’elle a été Secrétaire d’État, l’influence des éléments tel que Bernie Sanders sur la radicalisation en cours du parti démocrate est profondément gênante.

 

Il est significatif que même à la suite du massacre de Orlando, Clinton a toujours minimisé l’extrémisme islamique attribuant l’échec sur l’absence de contrôle des armes. Considérant qu’il y a toutes les raisons d’interdire la vente d’armes automatiques au public, blâmant la « violence armée » qui masque la vraie source du problème, c'est-à-dire le jihad mondial. En effet, en Israël, depuis la vague des « homicides spontanés du 'loup solitaire', » les citoyens israéliens autorisés à utiliser des armes ont effectivement été encouragés à en porter et ont réussi à déjouer de nombreuses attaques.

 

Comment les gouvernements peuvent affronter la terreur mondiale lorsqu’ils refusent d’évaluer objectivement et déterminer la source de la menace?

 

C’est un fait indiscutable que l’essentiel de la terreur mondiale émane des musulmans. Ainsi, pour protéger des vies, visa d’entrée et d’immigration doivent être examinés rationnellement. Supposons que les 1,6 milliards musulmans partout dans le monde, 95 % sont des citoyens respectueux des lois. Encore tous les sondages d’opinion indiquent que la majorité néanmoins a de la sympathie pour les terroristes et aspire à la domination musulmane mondiale. Il y a trois ans, une étude de la Rand Corporation dans le monde entier estimait que 100 000 étaient des terroristes potentiels, mais aujourd'hui le nombre serait beaucoup plus important en raison de l’augmentation substantielle des djihadistes dans le sillage du califat d’ISIS.

 

Procédures de sécurité supplémentaires doivent être adoptées. Il y a un besoin urgent de développer et de partager les renseignements.

 

Il ne faut pas sous-estimer les libertés civiles, mais au politiquement correct on doit le substituer par le devoir de protéger la vie des civils innocents. Pourtant même après Orlando, on a enjoint aux médias de sous-estimer le facteur islamique parcequ'il serait « détresse » pour la communauté musulmane.

 

On ne peut pas autoriser les musulmans respectueux de la loi à rester à l’écart ou simplement condamner les actes terroristes. Ils doivent comprendre que c’est leur obligation d’identifier auprès des policiers tous les clercs et les mosquées qui s’engagent dans la promotion du radicalisme et du jihad, telle que la mosquée que fréquentait le terroriste d'Orlando, Omer Mateen. Si les autorités sont sérieuses dans leurs efforts pour réduire les attentats terroristes, alors il n’y a pas d’autre choix que de rétablir la surveillance des sociétés islamiques, qui a été diminuée aux Etats-Unis ces derniers mois, quand le gouvernement a été accusé de comportement discriminatoire et d’islamophobie.

 

La menace d’attaques terroristes a des répercussions sur les attitudes politiques. Avec la vantardise d'extrémistes islamistes "dormants" intégrés dans la société occidentale et prêts à infliger d'autres attentats terroristes, une grande partie de la population a perdu confiance en ses dirigeants. Une véritable révolte contre l’ordre établi se reflète dans la désillusion radicale émergeant dans toute la gamme. En Europe occidentale il y a une augmentation spectaculaire pour la droite populiste, qui est clairement une réponse aux craintes du terrorisme islamique, et aux États-Unis, l'appel populiste à droite de Trump et de Sanders, à gauche signifient une révolte contre tous les establishments.

 

Dans cette constellation, malgré tous les défis qui l’interpellent, Israël est dans une position très forte. Aux Etats-Unis, les européens et l’ONU continueront sans doute de faire pression sur et en passer des résolutions discriminatoires exigeant davantage de concessions territoriales unilatérales qui porterait atteinte à notre sécurité.

 

Netanyahu a souligné que la force des valeurs partagées et un soutien populaire l’emporte sur les tensions, et que les USA restent nos plus proches alliés. Mais nous avons également fait des progrès extraordinaires dans l'extension de relations avec les pays au-delà de l’Amérique du Nord et l'Europe de l’Ouest, comme l’Inde et la Chine. La chaleur exsudée envers Israël et le peuple juif par la Russie a été remarquable. Le journal Algemeiner a même suggéré que Poutine peut utiliser le veto de la Russie aux Nations Unies, pour protéger Israël si les Etats Unis devaient abandonner Israël. Je ne retiendrais pas mon souffle pour cela.

 

Israël est mieux placé aujourd'hui que dans le passé pour résister à ceux qui sont prêts à le sacrifier afin d’apaiser les djihadistes. La réalité est que, dans un monde de plus en plus difficile dans lequel aucune ville n’est à l’abri du terrorisme, Israël peut fournir un exemple de sécurité que les autres pays pourraient bien imiter et peuvent finalement jouer un rôle important dans l’effort pour élaborer des stratégies et neutraliser le jihad mondial.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai