Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 12:41

Et les vraies aspirations qui se cachent derrière.

Par Steven Plaut

http://www.frontpagemag.com/fpm/263107/israeli-lefts-war-against-israeli-flag-steven-plaut

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

La gauche israélienne a un sérieux problème de drapeau. Oui, pour être précis un problème avec le drapeau israélien. Celui avec l'étoile bleue à six branches. Pas le drapeau d'ISIS.

 

La gauche déteste intensément les gens qui agitent des drapeaux israéliens, même si je pense qu'elle serait d'accord avec les manifestants radicaux anti-Trump qui agitent des drapeaux mexicains et iraniens. À ses propres rassemblements, la gauche israélienne, comme on l'a largement rapporté récemment, on voit des tas de drapeaux rouges staliniens, beaucoup de drapeaux de l'OLP, et parfois on peut voir des drapeaux du Hamas, mais pas de drapeaux israéliens.

 

Dans quelques cas célèbres, le mépris de la gauche pour le drapeau va bien au-delà. Il y a quelques mois, l'«artiste» israélienne ultra-gauchiste et «activiste» Ariel Bronz est apparu lors d' une assemblée parrainée par le journal anti-israélien Haaretz et caracolant sur la scène avec un drapeau israélien inséré dans son extrémité arrière. Haaretz a approuvé et salué le comportement comme la quintessence de la démocratie et du patriotisme.

 

Afficher l'image d'origine

Dans un incident antérieur Cohen Natali Vaxberg, également militante de gauche et actrice, a posté des vidéos d'elle-même se soulageant sur le drapeau israelien.

 

Défendant courageusement la liberté d'expression, glapit  Haaretz et son choeur de gauche  a dit amen dans la joie.

     

Le dernier rebondissement dans le djihad de la gauche contre le drapeau a un rapport avec les plans des participants lors des prochaines festivités du Jour de la Réunification de Jérusalem  d'agiter le drapeau israelien. Cela a déclenché une horrible colère parmi la gauche éclairée. Elle est  particulièrement en colère parce que les célébrants projettent de marcher partout dans Jérusalem en agitant des drapeaux, dans toutes les parties de la vieille ville.

 

Cela est tout simplement du fascisme, hurlent les gauchistes, surtout parce que les célébrants marcheront à travers le «quartier musulman» de la vieille ville. Faire voleter drapeaux sous le nez de ces Arabes "occupés" est une intolérable oppression, même si ces Arabes ont la citoyenneté israélienne et sont invités à se joindre aux célébrations et d'agiter les drapeaux avec les autres si ils le souhaitent.

 

Alors maintenant, un groupe d'environ 100 gauchistes radicaux ont mis une annonce dans la presse cette semaine, payée par vous-savez-qui, dénonçant les plans d'agiter des drapeaux israéliens le jour de la fête de la réunification de Jérusalem. L'annonce dit que les les signataires et chercheurs de paix demandent que le gouvernement et la police interdisent l'ondoiement des drapeaux dans le «quartier musulman» de la vieille ville, qui  - ils ajoutent -  est près du Mont du Temple et la journée sera proche du Ramadan. Il convient de noter que les signataires n'expriment aucune opposition à ce que les drapeaux de l'OLP, du Hamas, ou les drapeaux d'ISIS flottent sur le Mont du Temple contrôlé par l'OLP elle-même, ni dans aucun des rassemblements publics de gauche partout ailleurs dans le pays.

 

Alors, qui sont ces âmes courageuses consacrées à la liberté d'expression et à la vraie démocratie qui ont signé cette pétition demandant la suppression d'agiter le drapeau israélien? Certains d'entre eux sont des activistes notoires dans le mouvement pour créer un boycott mondial contre Israël au nom du BDS = Boycott-DIVEST-Sanctions guerre contre Israël, comme les professeurs aux cheveux violets dingbat Rachel Giora Afficher l'image d'origineou l'anti-Israëlien ex-diplomate de l'Université de Tel Aviv Alon Liel.

 

D'autres sont également Extrémistes encartés. Un signataire est le copain de Liel, la "Paix Maintenan" le professeur Amiram Goldblum de l'Université hébraïque, qui a consacré une grande partie de sa carrière à diaboliser Israël comme un régime d'apartheid fasciste alors qu'il s'oppose à la liberté d'expression et de la démocratie en Israël et revendique que le judaïsme lui-même est la racine de tout ce qui ne va pas au Moyen -Orient. Il est rejoint par Ze'ev Sternhell de l'Université hébraïque, un anti-sioniste marxiste qui, une fois a appelé à ce que des terroristes assassinent des colons juifs et veut que l'association des étudiants sionistes soit supprimée parce que les étudiants sont des «fascistes». Quelques dizaines d'autres moutons de la gauche radicale se joignent au troupeau des signataires.

 

La rage chez les gauchistes contre le balancement du drapeau à la Journée de la Reunification de Jérusalem est en fait un masque car ce qui est vraiment dérangeant à gauche c'est son véritable agenda. La gauche n'est pas vraiment opposée à brandir le drapeau, sauf à la Réunification de Jérusalem. Elle veut qu'Israël se retire derrière ses pré-frontières d'Auschwitz, de 1967 avec le Mur occidental comme sanctuaire musulman dans l'hégémonie de "l'Etat de Palestine", et les dizaines de milliers de roquettes qui pleuveront sur Israël si la gauche réussit à D.ieu ne plaise à imposer son ordre du jour sur le pays.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai