Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 06:27

Par Michael Freund 

http://www.michaelfreund.org/18887/liberate-jerusalem

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Même si Israël se prépare à célébrer le 49e anniversaire de la réunification de Jérusalem la semaine prochaine, un incident honteux a eu lieu qui devrait servir de rappel douloureux qu'il reste encore beaucoup à faire pour renforcer notre emprise sur toutes les parties de notre capitale bien-aimée. 

 

Selon un rapport publié dans Yediot Aharonot de mercredi, un bus de recrue de l'IDF Paratroopers Brigade était sur leur chemin pour la cérémonie d'intronisation militaire traditionnelle au Mur occidental lorsque la police leur a ordonné de fermer les rideaux sur les fenêtres, de peur que les spectateurs arabes les attaquent comme c'est arrivé à la porte de Damas de la vieille ville.

 

Oui, vous avez bien lu. On a conseillé à des soldats israéliens de se cacher derrière les rideaux de leur bus au cœur de Jérusalem.

 

Le document note que les soldats se sont opposés avec véhémence, mais ont été contraints par leur commandant d'adhérer à l'ordre reçu, mais pas avant qu'ils n'aient commencé à chanter, " La nation éternelle ne craint pas une longue route."

 

L'ironie de cet incident est si profond et si amer, qu'il défie tout simplement la compréhension.

 

Après tout, ce n'était nul autre qu'un groupe héroïque de parachutistes - la 55e Brigade de Parachutistes commandée par le colonel Mordechai "Motta" Gur - qui avait libéré la vieille ville pendant la Guerre des Six Jours en 1967.

 

Et maintenant, à peine cinq décades plus tard, la lâcheté est à l'ordre du jour.plutôt que le courage.

 

Nous pouvons prendre un certain réconfort dans le fait que les soldats eux-mêmes se sont opposés à la directive mortifiante, ce qui démontre un bon sens de la fierté nationale et de la ferveur patriotique, malgré l'échec de leurs supérieurs pour faire de même.

 

.Mais quel genre de message faut-il envoyer à nos jeunes hommes en uniforme, ou aux Juifs en général, quand nous avons atteint un tel triste état de choses? Les soldats israéliens qui visitent Jérusalem aujourd'hui doivent-ils imiter les Juifs d'Europe, dont beaucoup ont peur de porter une kippa en public par crainte de l'antisémitisme? Cet épisode prend une plus grande importance quand on le regarde dans le contexte plus large de ce qui se passe ailleurs dans Jérusalem, où il semble souvent qu'Israël a oublié le vrai sens de l'exercice de sa souveraineté.

 

Prenons, par exemple, la construction arabe illégale rampante qui dure depuis des années dans différents quartiers de Jérusalem-Est.

 

Selon Jérusalem le conseiller Arieh King, les Arabes palestiniens ont construit illégalement plus de 41.000 unités de logements à Jérusalem, avec près d'un millier de nouveaux ajoutés chaque année.

 

Néanmoins, au cours des 12 dernières années, seulement 580 maisons arabes illégales ont été démolies par les autorités israéliennes, soit une moyenne de seulement 48 ans. Au rythme actuel, il faudrait bien plus encore 1000 ans pour éliminer tous les édifices palestiniens construits  illegalement - à Jérusalem.

 

Les Arabes palestiniens ont érigé des structures à Jérusalem sur des terres appartenant à l'Etat et même dans des parcs nationaux, et ont mis en place des mosquées adjacentes aux quartiers juifs malgré l'absence d'autorisations nécessaires.

 

Autrement dit, la construction arabe illégale a longtemps été hors de contrôle, mais très peu est fait par Israël pour faire appliquer la loi et freiner cet état de choses.

 

Et puis, bien sûr, il y a là, atteinte persistante et quotidienne à la liberté de culte juif sur le Mont du Temple, où le gouvernement israélien se soumet régulièrement aux exigences du Wakf musulman qui supervise le site et empêche les juifs de prier là-bas.

 

La police continue d'imposer des restrictions aux Juifs visitant le Mont du Temple, les empêchant d'avoir une Bible, d'agiter un drapeau israélien ou même de réciter une bénédiction sur une bouteille d'eau.

 

Et le Wakf dit maintenant qu'il veut planifier une fois encore un autre projet de construction adjacent au Mont du Temple sur un site archéologique datant de l'époque du Second Temple.

 

Comme la Chaine 10 de la télé d'Israël, a rapporté la semaine dernière le Wakf veut la construction d'un grand complexe de salles de bains sur un site connu comme le Palais Antonia, de l'époque des Hasmonéens. Il le fait sans permis, et envisage même de percer les murs autour de la vieille ville pour ouvrir une autre porte, le tout sans même prendre la peine de consulter les autorités israéliennes ad-hoc.

 

De toute évidence, l'Etat juif est en échec sur plusieurs fronts pour faire respecter la primauté du droit dans la capitale, ce qui enhardit davantage les Arabes palestiniens dans leurs efforts de rediviser la ville.

 

Il est temps de mettre un terme à cet échouage politique et pour Israël de réaffirmer sa domination et son contrôle de la ville dont nous avons attendu notre retour pendant 1900 ans.

 

La première étape vers une Jérusalem véritablement libérée est de nous libérer de la peur. Nous devons cesser de nous soucier de la façon dont la communauté internationale va réagir chaque fois qu'un projet de construction juive est approuvé dans notre capitale, et nous devrions commencer à rétablir l'ordre dans les zones où les Arabes palestiniens ont systématiquement enfreint la loi et d'agir à leur guise. Arrêtons la discrimination contre les Juifs sur le Mont du Temple, où ils sont traités comme des citoyens de deuxième classe et harcelés pour avoir voulu communier avec leur Créateur.

 

Gagner la guerre des Six Jours était une première étape miraculeuse dans la libération de Jérusalem-Est et de la restauration pour le contrôle juif.

 

C'était un cadeau de Dieu aux Juifs. Mais une bataille quotidienne a lieu maintenant et si Israël ne se montre pas à la hauteur de l'occasion, nous mettons en danger le rêve de générations en nous esquivant lentement et délibérément.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai