Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Malaassot - le blog de mordehai - ! ברוך הבא
  • Malaassot - le blog de mordehai              -           ! ברוך הבא
  • : Défenseur de l'unité et de l'indivisibilité de Jérusalem Juive et capitale de l'Etat d'Israel sans aucun partage
  • Contact

Recherche

14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 23:22

Par Ira Sharkansky

http://www.breakingisraelnews.com/69246/again-the-temple-mount-opinion/#63tQmvOfUvbMd38C.97

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

 

Après des années de demandes émanant des archéologues et d'autres personnes concernées par le Mont du Temple, le premier ministre a demandé aux fonctionnaires d'entamer une procédure judiciaire contre les autorités religieuses musulmanes pour les activités destructrices.

 

Actuellement l'activité porte sur la construction de toilettes et de douches pour les musulmans qui viennent prier. Au fil des ans, il y a eu des fouilles massives sous la surface pour étendre les zones existantes (écuries de Salomon) et de les transformer en salles de prière pour les occasions où des dizaines de milliers ne peuvent pas trouver place pour prier dans al Aqsa ou sur la vaste place qui couvre la surface de la Montagne.

 

Au cours de ces activités, les constructeurs musulmans ont montré une insouciance sans limite concernant des reliques judaïques des Temples que leurs autorités religieuses insistent qu'il n'a jamais existé. Ils ont déversé tonnes de déchets de leurs fouilles que les chercheurs israéliens ont tamisés afin de retrouver tout ce qu'ils pouvaient y trouver.

 

Malgré tous ces signes, les hauts responsables gouvernementaux israéliens ont laissé la destruction continuer, plutôt que d'enflammer l'explosif amadou représenté par les musulmans contre la concurrence juive pour ce lieu sacré.

 

Combien de morts-juifs ainsi que de musulmans valent-ils la capacité des recherches des archéologues pour trouver des documents à l'appui de ce que toutes les personnes alphabétisées et raisonnables peuvent percevoir dans les sources de la Bible hébraïque et des ouvrages non-judaïques qui décrivent le Temple et disant qu'il existait un millénaire avant la naissance de Mahomet?

 

Pourquoi maintenant, le premier ministre a-t-il décidé de se bouger?

 

Une spéculation commence avec le mot hébreu utilisé pour le Mont du Temple, à savoir,  " הר רהבית "  La tradition veut que l'on utilise le mot maison, à savoir, בית, pour le temple.

 

Cela permet aux loustics israéliens de la génération actuelle de se demander si le Premier ministre cherche à attirer l'attention sur une maison dans le but de détourner l'attention d'une autre maison. En bref, obtenir des médias de se concentrer sur le Mont du Temple peut soulager la pression à la maison en raison de la préoccupation des médias de Sara son épouse.

 

Une autre possibilité est que c'est la façon dont le Premier ministre essaie de détourner l'attention du monde loin d'un processus de paix, que ce soit celui conçu par le président français ou celui conçu par le président égyptien.

 

Le Premier ministre et son nouveau ministre de la Défense ont fait les manchettes des journaux en affirmant leur attachement à une «solution à deux Etats», mais si les musulmans commencent à se révolter dans le but de maintenir un monopole sur ce qu'ils appellent le Sanctuaire Noble, ou Haram Esh-Sharif , Bibi aura encore une autre raison de mettre de côté ce qu'il perçoit comme des négociations désespérées avec les Palestiniens.

 

Il y a plusieurs aspects politiques actuellement dans l'air.

 

Le Premier ministre coopère avec les Russes en Syrie, peut-être pour aider un Assad à se stabiliser face aux islamistes radicaux, en dépit de l'offense que cette coopération pourrait causer au gouvernement Obama, ainsi qu'aux régimes musulmans anti-Assad (Arabie Saoudite et Turquie) avec qui Israël tente un arrangement.

 

Les militants pacifistes israéliens voient une raison d'optimisme dans les déclarations du Premier ministre et du ministre de la Défense au sujet de la solution à deux Etats et la possibilité de travailler avec le président égyptien al-Sisi et d'autres régimes arabes ainsi que les Palestiniens.

 

 Les Cyniques voient cela comme la voie de Netanyahu dans sa lutte contre la France, les États-Unis et d'autres gouvernements occidentaux qui cuisinaient leur propre plan de paix pour Israël et les Palestiniens.

 

Pourtant, un autre point de vue esr dans l'air c'est la demande des non-orthodoxes juifs, en particulier les Américains, pour le développement d'une partie du mur de l'Ouest pour leur propre rituel, la participation des hommes et des femmes à prier ensemble.

 

Une délégation de rabbins américains, réformistes et conservateurs ont menacé le Premier ministre d'une détérioration des relations entre Israël et les Juifs américains s'il ne se déplace pas plus en avant sur le plan ostensiblement accepté.

 

Face à cela, cependant, il y a les pressions exercées par les orthodoxes et les juifs ultra-orthodoxes, qui considèrent leurs concurrents réformistes et conservateurs comme des disciples «d'une autre religion», et aussi les autorités religieuses musulmanes. Ces dernières ne voient pas d'un bon oeil toute construction israélienne face à al Aqsa comme une menace pour leur propre lieu saint, et ont menacé de boulversements locaux et internationaux le cas échéant si la construction commençait.

 

Certains sont convaincus que le Premier ministre n'est intéressé par rien de plus que le maintien de son gouvernement à la gestion du pays. Pour ce faire, il peut en faisant un geste sur le Mont du Temple pour satisfaire les colons orthodoxes et les militants du Mont du Temple qui se regroupent autour de Habayit Yehudit et son propre Likoud, même si il peut ainsi être inquiétant ou amusant pour ses alliés du parti Torah et Judaism (ultra- orthodoxe ashkénaze) et Shas (séfarade ultra-orthodoxe), qui insistent d'attendre l'arrivée du Messie pour recréer le Temple, et en même temps exhorter les Juifs à éviter le Mont du Temple.

 

Les alliés ultra-orthodoxes du Premier ministre sont au moins aussi assidus que ses alliés orthodoxes opposés à des concessions au judaïsme non-orthodoxe du côté du Mur occidental.

 

Bibi peut faire une action mettant l'accent sur le Mont du Temple comme un moyen de lui donner du temps pour faire face à ses divers groupes juifs, en Israël et à l'étranger, qui se regardent avec animosité.

 

Il y a des raisons d'humour noir ainsi qu'une dépression profonde dans tout ce qui peut être dit sur le Mont du Temple, et de son rôle chez le juif, le musulman, et la politique mondiale.

 

Ce qui peut se produire est rien de plus dramatique qu'un politicien qui essaie de détourner l'attention sur un conjoint problématique, et espérant que d'autres répondront par d'autres moyens que des émeutes intenses qui - dans le cas du pire scénario peuvent dégénérer en une guerre régionale.

Partager cet article

Repost 0
mordeh'ai